• 1 Samuel 24-25

    Chapitre 24

    1 Et David monta de là, et habita dans les lieux forts d’En-Guédi.
    2 Et il arriva que, quand Saül fut revenu de la poursuite des Philistins, on lui rapporta, en disant : Voici, David est au désert d’En-Guédi.
    3 Et Saül prit trois mille hommes d’élite de tout Israël, et il s’en alla pour chercher David et ses hommes sur les rochers des bouquetins.
    4 Et il vint aux parcs du menu bétail, sur le chemin ; et là il y avait une caverne, et Saül y entra pour se couvrir les pieds ; et David et ses hommes étaient assis au fond de la caverne.
    5 Et les hommes de David lui dirent : Voici le jour dont l’Éternel t’a dit : Voici, je livre ton ennemi en ta main, et tu lui feras comme il sera bon à tes yeux. Et David se leva et coupa secrètement le pan de la robe de Saül.
    6 Et il arriva, après cela, que le cœur de David le reprit de ce qu’il avait coupé le pan [de la robe] de Saül.
    7 Et il dit à ses hommes : Loin de moi, de par l’Éternel, que je fasse une telle chose à mon seigneur, à l’oint de l’Éternel que d’étendre ma main sur lui ; car il est l’oint de l’Éternel.
    8 Et David retint* ses hommes par ses paroles, et ne leur permit pas de s’élever contre Saül. Et Saül se leva de la caverne, et alla son chemin.
    9 Et après cela, David se leva, et sortit de la caverne, et cria après Saül, disant : Ô roi, mon seigneur ! Et Saül regarda derrière lui, et David s’inclina le visage contre terre et se prosterna.
    10 Et David dit à Saül : Pourquoi écouterais-tu les paroles des hommes qui disent : Voici, David cherche à te faire du mal ?
    11 Voici, tes yeux ont vu en ce jour que l’Éternel t’a livré aujourd’hui en ma main, dans la caverne. Et on m’a dit de te tuer ; et [mon œil] t’a épargné, et j’ai dit : je n’étendrai point ma main sur mon seigneur, car il est l’oint de l’Éternel.
    12 Et regarde, mon père, regarde le pan de ta robe dans ma main ; car en ce que j’ai coupé le pan de ta robe et ne t’ai point tué sache et vois qu’il n’y a pas de mal en ma main, ni de transgression, et que je n’ai pas péché contre toi ; et toi, tu fais la chasse à mon âme pour la prendre.
    13 L’Éternel jugera entre moi et toi, et l’Éternel me vengera de toi ; mais ma main ne sera pas sur toi.
    14 Comme dit le proverbe des anciens : Des méchants vient la méchanceté ; mais ma main ne sera pas sur toi.
    15 Après qui est sorti le roi d’Israël ? Qui poursuis-tu ? Un chien mort, une puce !
    16 Et l’Éternel sera juge, et il jugera entre moi et toi ; et il verra et plaidera ma cause, et me fera droit [en me délivrant] de ta main.
    17 Et lorsque David eut achevé de dire ces paroles à Saül, Saül dit : Est-ce là ta voix, mon fils David ? Et Saül éleva sa voix et pleura.
    18 Et il dit à David : Tu es plus juste que moi, car toi tu m’as rendu le bien, et moi je t’ai rendu le mal ;
    19 et tu as fait connaître aujourd’hui que tu agissais en bien envers moi, en ce que l’Éternel m’avait livré en ta main, et que tu ne m’as pas tué.
    20 Et si un homme a trouvé son ennemi, le laissera-t-il aller sain et sauf ? Que l’Éternel te fasse* du bien, en récompense de ce que tu as fait aujourd’hui à mon égard !
    21 Et maintenant, voici, je sais que certainement tu régneras, et que le royaume d’Israël sera établi en ta main.
    22 Et maintenant, jure-moi par l’Éternel que tu ne retrancheras point ma semence après moi, et que tu n’ôteras* point mon nom de la maison de mon père.
    23 Et David le jura à Saül ; et Saül s’en alla dans sa maison ; et David et ses hommes montèrent au lieu fort.

    Notes:
    — v. 8 : ou : reprit. — v. 20 : ou : L’Éternel te fera. — v. 22 : litt.: ne détruiras.

    ***

    Chapitre 25

    1 Et Samuel mourut ; et tout Israël s’assembla, et se lamenta sur lui ; et on l’enterra dans sa maison, à Rama.
    2 Et David se leva, et descendit au désert de Paran. Et il y avait à Maon un homme qui avait ses affaires à Carmel* ; et cet homme était très-riche ; il avait trois mille moutons et mille chèvres. Et il était à Carmel pendant qu’on tondait ses moutons.
    3 Et le nom de l’homme était Nabal, et le nom de sa femme, Abigaïl ; et la femme avait du bon sens et était belle de visage ; et l’homme était dur et méchant dans ses actes ; et il était de la race de Caleb.
    4 Et David apprit dans le désert que Nabal tondait ses moutons.
    5 Et David envoya dix jeunes hommes ; et David dit aux jeunes hommes : Montez à Carmel, et entrez chez Nabal, et saluez-le en mon nom ;
    6 et vous [lui] direz ainsi : Vis longtemps ! et paix te soit, et paix à ta maison, et paix à tout ce qui t’appartient !
    7 Et maintenant j’ai entendu dire que tu as les tondeurs ; or tes bergers ont été avec nous, et nous ne les avons pas molestés, et rien n’a manqué du leur, tous les jours qu’ils ont été à Carmel.
    8 Demande-le à tes jeunes gens et ils t’en informeront. Que les jeunes hommes trouvent donc grâce à tes yeux, car nous sommes venus dans un bon jour. Donne, je te prie, à tes serviteurs et à ton fils David ce que ta main trouvera.
    9 Et les jeunes hommes de David vinrent et parlèrent à Nabal selon toutes ces paroles, au nom de David ; et ils se tinrent tranquilles.
    10 Et Nabal répondit aux serviteurs de David, et dit : Qui est David ? Et qui est le fils d’Isaï ? Aujourd’hui ils sont nombreux les serviteurs qui se sauvent chacun de son maître.
    11 Et je prendrais mon pain et mon eau, et ma viande que j’ai tuée pour mes tondeurs, et je les donnerais à des hommes dont je ne sais d’où ils sont ?
    12 Et les jeunes hommes de David rebroussèrent chemin et s’en retournèrent ; et ils vinrent et lui racontèrent selon toutes ces paroles.
    13 Et David dit à ses hommes : Ceignez chacun votre épée. Et ils ceignirent chacun leur épée, et David aussi ceignit son épée. Et environ quatre cents hommes montèrent après David, et deux cents restèrent près du bagage.
    14 Et un jeune homme des gens [de Nabal] informa Abigaïl, femme de Nabal, disant : Voici, David a envoyé du désert des messagers pour bénir notre maître, et il s’est emporté contre eux.
    15 Et les hommes ont été très-bons pour nous, et nous n’avons pas été molestés, et il n’a rien manqué de ce qui était à nous, tout le temps que nous avons marché avec eux pendant que nous étions aux champs.
    16 Ils ont été une muraille pour nous, de nuit et de jour, tout le temps que nous avons été avec eux, faisant paître le menu bétail.
    17 Et maintenant, sache et vois ce que tu as à faire ; car le mal est décidé contre notre maître et contre toute sa maison ; et il est trop fils de Bélial pour qu’on parle avec lui.
    18 Et Abigaïl se hâta, et prit deux cents pains, et deux outres de vin, et cinq moutons tout apprêtés, et cinq mesures* de grain rôti, et cent gâteaux de raisins secs, et deux cents gâteaux de figues sèches, et les mit sur des ânes ;
    19 et elle dit à ses jeunes hommes : Passez devant moi ; voici, je viens après vous. Et elle ne dit rien à Nabal, son mari.
    20 Et comme elle descendait, montée sur son âne, à couvert de la montagne, voici, David et ses hommes descendaient au-devant d’elle ; et elle les rencontra.
    21 Et David avait dit : Certainement c’est en vain que j’ai gardé tout ce que cet [homme] avait au désert, et que rien n’a manqué de tout ce qui était à lui : il m’a rendu le mal pour le bien.
    22 Que Dieu fasse ainsi aux ennemis de David, et ainsi y ajoute, si, de tout ce qui est à lui, je laisse jusqu’à la lumière du matin un seul homme de reste.
    23 Et Abigaïl vit David, et elle se hâta et descendit de dessus son âne ; et elle tomba sur sa face devant David et se prosterna contre terre.
    24 Et elle tomba à ses pieds, et dit : À moi l’iniquité, mon seigneur ! Mais je te prie, que ta servante parle à tes oreilles ; et écoute les paroles de ta servante.
    25 Que mon seigneur, je te prie, ne fasse pas attention à cet homme de Bélial, à Nabal ; car il est tel que son nom : son nom est Nabal*, et la folie** est avec lui. Et moi, ta servante, je n’ai pas vu les jeunes hommes de mon seigneur que tu as envoyés.
    26 Et maintenant, mon seigneur, l’Éternel est vivant et ton âme est vivante, que l’Éternel t’a empêché d’en venir au sang et de te faire justice* par ta main. Et maintenant, que tes ennemis et ceux qui cherchent à faire du tort à mon seigneur soient comme Nabal !
    27 Et maintenant, [voici] ce présent que ton esclave a apporté à mon seigneur pour qu’on le donne aux jeunes hommes qui marchent à la suite de mon seigneur.
    28 Pardonne, je te prie, la transgression de ta servante, car l’Éternel fera certainement une maison stable à mon seigneur ; car mon seigneur combat les combats de l’Éternel, et la méchanceté n’a jamais été trouvée en toi.
    29 Et un homme s’est levé pour te poursuivre et pour chercher ta vie, mais la vie de mon seigneur est liée dans le faisceau des vivants par devers l’Éternel, ton Dieu ; et l’âme de tes ennemis, il la lancera du creux de la fronde.
    30 Et il arrivera que, lorsque l’Éternel aura fait à mon seigneur selon tout le bien dont il a parlé à ton sujet, et qu’il t’aura établi* prince sur Israël,
    31 ceci ne sera point pour toi une occasion de chute, ni un achoppement pour le cœur de mon seigneur, d’avoir sans cause versé le sang, et que mon seigneur se soit fait justice* à lui-même. Et quand l’Éternel aura fait du bien à mon seigneur, souviens-toi de ta servante.
    32 Et David dit à Abigaïl : Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui en ce jour, t’a envoyée à ma rencontre !
    33 Et bénie soit ta sagesse, et bénie sois-tu, toi qui en ce jour m’as empêché d’en venir au sang et de me faire justice* par ma main !
    34 Mais l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui m’a empêché de te faire du tort, est vivant, que si tu ne te fusses hâtée et ne fusses venue à ma rencontre, il ne fût pas resté à Nabal un seul homme jusqu’à la lumière du matin.
    35 Et David prit de sa main ce qu’elle lui avait apporté, et il lui dit : Monte en paix dans ta maison ; regarde, j’ai écouté ta voix, et je t’ai accueillie avec faveur.
    36 Et Abigaïl vint vers Nabal ; et voici, il faisait dans sa maison un festin comme un festin de roi ; et le cœur de Nabal était gai, et il était ivre à l’excès ; aussi elle ne lui raconta aucune chose, ni petite, ni grande, jusqu’à la lumière du matin.
    37 Et il arriva le matin, quand le vin de Nabal eut passé, que sa femme lui rapporta ces choses ; et son cœur mourut au dedans de lui, et il devint comme une pierre.
    38 Et il arriva, environ dix jours après, que l’Éternel frappa Nabal, et il mourut.
    39 Et David apprit que Nabal était mort, et il dit : Béni soit l’Éternel qui a pris en main ma cause touchant l’outrage que m’avait fait Nabal, et qui a retenu son serviteur de faire le mal ! Et l’Éternel a fait retomber le mal de Nabal sur sa tête. Et David envoya parler à Abigaïl, afin de la prendre pour femme.
    40 Et les serviteurs de David vinrent vers Abigaïl, à Carmel, et lui parlèrent, disant : David nous a envoyés vers toi afin de te prendre pour sa femme.
    41 Et elle se leva et se prosterna le visage contre terre, et dit : Voici, ta servante sera une esclave pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur.
    42 Et Abigaïl se leva en hâte, et monta sur un âne, et ses cinq jeunes filles qui la suivaient ; et elle s’en alla après les messagers de David, et fut sa femme.
    43 David avait pris aussi Akhinoam de Jizreël, et elles furent toutes les deux ses femmes.
    44 Et Saül avait donné Mical, sa fille, femme de David, à Palti, fils de Laïsh, qui était de Gallim.

    Notes:
    — v. 2 : Carmel en Juda ; voir Josué 15:55. — v. 18 : hébreu : séas. — v. 25* : fou, impie. — v. 25** : ou : l’impiété. — v. 26, 31 : litt.: sauver, délivrer. — v. 30 : litt.: commandé.
    — v. 33 : litt.: sauver, délivrer.

    ***

    La Bonne Semence : Orgueil et repentance

    « 11 Samuel 21-231 Samuel 26-28 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :