• 2 Samuel 16-17

    Chapitre 16

    1 Et David avait passé un peu au delà du sommet, lorsque voici, Tsiba, serviteur* de Mephibosheth, vint à sa rencontre avec deux ânes bâtés, sur lesquels il y avait deux cents pains, et cent gâteaux de raisins secs, et cent de fruits d’été, et une outre de vin.
    2 Et le roi dit à Tsiba : Que veux-tu faire de cela ? Et Tsiba dit : Les ânes sont pour la maison du roi, pour les monter ; et le pain et les fruits d’été, pour que les jeunes hommes les mangent ; et le vin, pour que celui qui est fatigué dans le désert en boive.
    3 Et le roi dit : Et où est le fils de ton seigneur ? Et Tsiba dit au roi : Voici, il est demeuré à Jérusalem ; car il a dit : Aujourd’hui la maison d’Israël me rendra le royaume de mon père.
    4 Et le roi dit à Tsiba : Voici, tout ce qui est à Mephibosheth est à toi. Et Tsiba dit : Je me prosterne ; que je trouve faveur à tes yeux, ô roi, mon seigneur !
    5 Et le roi David vint jusqu’à Bakhurim ; et voici, il en sortit un homme de la famille de la maison de Saül, et son nom était Shimhi, fils de Guéra : il sortit en maudissant,
    6 et lança des pierres contre David et contre tous les serviteurs du roi David ; et tout le peuple et tous les hommes forts étaient à sa droite et à sa gauche.
    7 Et Shimhi disait ainsi en maudissant : Sors, sors, homme de sang, et homme de Bélial !
    8 L’Éternel a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, à la place duquel tu as régné, et l’Éternel a mis le royaume dans la main d’Absalom, ton fils ; et te voilà [pris] dans ton propre mal, car tu es un homme de sang.
    9 Et Abishaï, fils de Tseruïa, dit au roi : Pourquoi ce chien mort maudit-il le roi, mon seigneur ? Laisse-moi passer et lui ôter la tête.
    10 Et le roi dit : Qu’y a-t-il entre moi et vous, fils de Tseruïa ? Oui, qu’il maudisse ; car l’Éternel lui a dit : Maudis David ! Et qui dira : Pourquoi fais-tu ainsi ?
    11 Et David dit à Abishaï et à tous ses serviteurs : Voici, mon fils qui est sorti de mes entrailles, cherche ma vie, combien plus maintenant ce Benjaminite ! Laissez-le, et qu’il maudisse ! car l’Éternel le lui a dit.
    12 Peut-être l’Éternel regardera mon affliction, et l’Éternel me rendra le bien pour la malédiction qui tombe aujourd’hui sur moi.
    13 Et David et ses hommes allèrent leur chemin ; et Shimhi marchait sur le flanc de la montagne, vis-à-vis de lui, et en marchant il maudissait et lançait des pierres contre lui, et jetait de la poussière.
    14 Et le roi, et tout le peuple qui était avec lui, arrivèrent fatigués, et là ils se refirent.
    15 Et Absalom, et tout le peuple, les hommes d’Israël, vinrent à Jérusalem, et Akhitophel avec lui.
    16 Et il arriva que, lorsque Hushaï, l’Arkite, l’ami de David, vint vers Absalom, Hushaï dit à Absalom : Vive le roi ! vive le roi !
    17 Et Absalom dit à Hushaï : Est-ce là ta bonté pour ton ami ? Pourquoi n’es-tu pas allé avec ton ami ?
    18 Et Hushaï dit à Absalom : Non, car je serai à celui qu’ont choisi l’Éternel et ce peuple, et tous les hommes d’Israël, et c’est avec lui que je demeurerai ;
    19 et de plus, qui servirai-je ? Ne sera-ce pas devant son fils ? Comme j’ai servi devant ton père, ainsi je serai devant toi.
    20 Et Absalom dit à Akhitophel : Donnez un conseil sur ce que nous ferons.
    21 Et Akhitophel dit à Absalom : Va vers les concubines de ton père, qu’il a laissées pour garder la maison ; et tout Israël entendra dire que tu es en mauvaise odeur auprès de ton père, et les mains de tous ceux qui sont avec toi seront fortifiées.
    22 Et on tendit une tente pour Absalom sur le toit ; et Absalom entra vers les concubines de son père, aux yeux de tout Israël.
    23 Et le conseil que donnait Akhitophel, en ces jours-là, était comme si on se fût enquis de la parole de Dieu. Ainsi était tout le conseil d’Akhitophel, tant auprès de David qu’auprès d’Absalom.

    Notes:
    — v. 1 : hébreu : jeune homme.

    ***

    Chapitre 17

    1 Et Akhitophel dit à Absalom : Laisse-moi choisir douze mille hommes, et je me lèverai, et je poursuivrai David cette nuit ;
    2 et j’arriverai sur lui tandis qu’il est fatigué et que ses mains sont faibles, et je l’épouvanterai ; et tout le peuple qui est avec lui s’enfuira, et je frapperai le roi seul ;
    3 et je ramènerai à toi tout le peuple. L’homme que tu cherches est autant que le retour de tous : tout le peuple sera en paix.
    4 Et la parole fut bonne* aux yeux d’Absalom et aux yeux de tous les anciens d’Israël.
    5 Et Absalom dit : Appelle aussi Hushaï, l’Arkite, et nous entendrons ce que lui aussi dit*.
    6 Et Hushaï vint vers Absalom ; et Absalom lui parla, disant : Akhitophel a parlé de cette manière ; ferons-nous ce qu’il a dit ? Sinon, parle, toi.
    7 Et Hushaï dit à Absalom : Le conseil qu’Akhitophel a donné cette fois n’est pas bon.
    8 Et Hushaï dit : Tu connais ton père et ses hommes, que ce sont des hommes vaillants, et qu’ils ont l’amertume dans l’âme, comme une ourse dans les champs, privée de ses petits ; et ton père est un homme de guerre : il ne passera pas la nuit avec le peuple.
    9 Voici, il est maintenant caché dans quelque fosse, ou dans quelque autre lieu. Et il arrivera que, si quelques-uns tombent dès le commencement, quiconque l’apprendra, dira : Il y a une déroute parmi le peuple qui suit Absalom ;
    10 et celui-là même qui est un homme courageux, qui a un cœur de lion, se fondra entièrement, car tout Israël sait que ton père est un homme vaillant, et que ceux qui sont avec lui sont des hommes courageux.
    11 Mais je conseille qu’on assemble en hâte auprès de toi tout Israël, depuis Dan jusqu’à Beër-Shéba, nombreux comme le sable qui est près de la mer, et que toi-même tu marches au combat.
    12 Et nous arriverons à lui dans l’un des lieux où il se trouvera, et nous nous abattrons sur lui comme la rosée tombe sur le sol ; et, de lui et de tous les hommes qui sont avec lui, il n’en restera pas un seul.
    13 Et s’il s’est retiré dans une ville, alors tout Israël apportera des cordes vers cette ville-là, et nous la traînerons jusque dans le torrent, jusqu’à ce qu’il ne s’en trouve pas même une petite pierre.
    14 Et Absalom et tous les hommes d’Israël dirent : Le conseil de Hushaï, l’Arkite, est meilleur que le conseil d’Akhitophel. Et l’Éternel avait décrété d’annuler le bon conseil d’Akhitophel, pour que l’Éternel fît venir le mal sur Absalom.
    15 Et Hushaï dit à Tsadok et à Abiathar, les sacrificateurs : Akhitophel a conseillé ainsi et ainsi à Absalom et aux anciens d’Israël, et ainsi et ainsi moi j’ai conseillé.
    16 Et maintenant, envoyez promptement, et avertissez David, en disant : Ne passe pas la nuit dans les plaines du désert, et ne manque pas de passer plus avant, de peur que le roi ne soit englouti, et tout le peuple qui est avec lui.
    17 Et Jonathan et Akhimaats se tenaient à En-Roguel, et une servante alla et les avertit, et ils allèrent et avertirent le roi David ; car ils ne pouvaient pas se montrer entrant dans la ville.
    18 Et un garçon les vit, et le rapporta à Absalom ; alors ils s’en allèrent les deux en hâte, et vinrent à la maison d’un homme, à Bakhurim ; et il avait dans sa cour un puits, où ils descendirent.
    19 Et la femme prit une couverture et l’étendit sur la bouche du puits, et répandit dessus du grain pilé ; et on ne s’aperçut de rien.
    20 Et les serviteurs d’Absalom allèrent vers la femme dans la maison, et dirent : Où sont Akhimaats et Jonathan ? Et la femme leur dit : Ils ont passé le ruisseau. Et ils les cherchèrent et ne les trouvèrent pas, et retournèrent à Jérusalem.
    21 Et après qu’ils s’en furent allés, [Akhimaats et Jonathan] montèrent du puits, et allèrent et rapportèrent au roi David ; et ils dirent à David : Levez-vous et passez l’eau en hâte, car Akhitophel a donné tel conseil contre vous.
    22 Et David se leva, et tout le peuple qui était avec lui, et ils passèrent le Jourdain ; à la lumière du matin il n’en manqua pas un qui n’eût passé le Jourdain.
    23 Et quand Akhitophel vit que son conseil n’était pas exécuté, il sella son âne, et se leva et s’en alla en sa maison, dans sa ville ; et il donna des ordres à sa maison, et s’étrangla, et mourut ; et il fut enterré dans le sépulcre de son père.
    24 Et David vint à Mahanaïm ; et Absalom passa le Jourdain, lui et tous les hommes d’Israël avec lui.
    25 Et Absalom établit Amasa sur l’armée, à la place de Joab. Et Amasa était le fils d’un homme nommé Jithra, l’Israélite*, qui était entré vers Abigaïl, fille de Nakhash et sœur de Tseruïa, mère de Joab.
    26 Et Israël et Absalom se campèrent au pays de Galaad.
    27 Et comme David arrivait à Mahanaïm, Shobi, fils de Nakhash, de Rabba des fils d’Ammon, et Makir, fils d’Ammiel, de Lodebar, et Barzillaï le Galaadite, de Roguelim,
    28 amenèrent des lits, et des bassins, et des vases en poterie, et du froment, et de l’orge, et de la farine, et du grain rôti, et des fèves, et des lentilles, et des grains rôtis,
    29 et du miel, et du caillé*, et du menu bétail, et des fromages de vache, pour David et pour le peuple qui était avec lui, pour qu’ils en mangeassent, car ils dirent : Le peuple a faim, et il est fatigué, et il a soif dans le désert.

    Notes:
    — v. 4 : litt. : droite. — v. 5 : litt. : ce qui sera dans sa bouche. — v. 25 : Peut-être : l’Ismaélite ; voir 1 Chroniques 2:17. — v. 29 : ou : de la crème.

    ***

    La Bonne Semence : Le dimanche

    « 2 Samuel 14-152 Samuel 18-19 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :