• Esaïe 15-20

    Chapitre 15

    1 L’oracle touchant Moab. Car, dans la nuit où elle est dévastée, Ar de Moab est détruite, car, dans la nuit où elle est dévastée, Kir de Moab est détruite : …
    2 Il est monté à Baïth* et à Dibon, aux hauts lieux, pour pleurer ; Moab hurle sur Nébo et sur Medeba ; toutes les têtes sont chauves, toute barbe est coupée.
    3 Dans ses rues, ils ont ceint le sac ; sur ses toits et dans ses places tout gémit, se fondant en pleurs ;
    4 et Hesbon pousse des cris, et Elhalé : leur voix est entendue jusqu’à Jahats. C’est pourquoi les gens armés de Moab crient, son âme tremble en lui.
    5 Mon cœur pousse des cris au sujet de Moab ; ses fugitifs [vont] jusqu’à Tsoar, [jusqu’à] Églath-Shelishija* ; car ils montent la montée de Lukhith en pleurant, et sur le chemin de Horonaïm ils élèvent un cri de ruine.
    6 Car les eaux de Nimrim seront des désolations ; car l’herbage est desséché, l’herbe verte a péri, la verdure n’est plus.
    7 C’est pourquoi, les biens qu’ils ont acquis, et leur réserve, ils les portent au ruisseau des saules.
    8 Car un cri environne la frontière de Moab : son hurlement [se fait entendre] jusqu’à Églaïm, et le hurlement jusqu’à Beër-Élim.
    9 Car les eaux de Dimon sont pleines de sang ; car je ferai venir encore davantage sur Dimon : le lion sur les réchappés de Moab et sur ce qui reste du pays.

    Note:
    — v. 2 : quelques-uns prennent Baïth comme appellatif : maison, savoir, maison [de son dieu]. — v. 5 : ou : une génisse de trois ans.

    ***

    Chapitre 16

    1 Envoyez l’agneau [du] dominateur du pays, — du rocher* vers le désert — à la montagne de la fille de Sion.
    2 Et comme un oiseau fugitif, une nichée chassée, ainsi seront les filles de Moab, aux gués de l’Arnon.
    3 Donne conseil, fais ce qui est juste* ; rends ton ombre comme la nuit, en plein midi : cache les exilés, ne découvre pas le fugitif.
    4 Que mes exilés séjournent avec toi, Moab ! Sois-leur une retraite de devant le destructeur. Car l’oppresseur ne sera plus, la dévastation finira ; celui qui foule disparaîtra du pays.
    5 Et un trône sera établi par la bonté ; et il y en aura un qui y siégera dans la vérité, dans la tente de David, jugeant, et recherchant la droiture, et hâtant la justice.
    6 Nous avons entendu l’orgueil de Moab, le très-hautain, sa fierté, et son orgueil, et sa rage ; ses vanteries ne sont que vanité.
    7 C’est pourquoi Moab hurlera sur Moab ; tout entier il hurlera ! Vous gémirez sur les fondations* de Kir-Haréseth, tout affligés.
    8 Car les campagnes de Hesbon languiront, — la vigne de Sibma. Les maîtres des nations ont abîmé ses ceps exquis : ils s’étendaient jusqu’à Jahzer, ils erraient dans le désert ; ses provins s’étendaient et dépassaient la mer.
    9 C’est pourquoi je pleurerai des pleurs de Jahzer la vigne de Sibma ; je vous arroserai de mes larmes, Hesbon et Elhalé, car un cri est tombé sur votre récolte et sur votre moisson.
    10 Et la joie et l’allégresse ont disparu des champs fertiles*, et dans les vignes on ne chante pas, on ne pousse pas des cris de joie ; celui qui foulait ne foule plus le vin dans les pressoirs : j’ai fait cesser le cri [du pressoir].
    11 C’est pourquoi mes entrailles mènent un bruit sourd au sujet de Moab, comme une harpe, et mon cœur*, au sujet de Kir-Hérès.
    12 Et il arrivera que, quand Moab se présentera, se fatiguera sur le haut lieu, et entrera dans son sanctuaire pour prier, il ne prévaudra pas.
    13 Telle est la parole que l’Éternel a prononcée jadis sur Moab.
    14 Et maintenant l’Éternel a parlé, disant : Dans trois ans, comme les années d’un mercenaire, la gloire de Moab sera réduite à rien avec toute sa grande multitude ; et le reste sera petit, amoindri, peu de chose.

    Note:
    — v. 1 : ou : de Séla. — v. 3 : ou : prends [la] décision. — v. 7 : ou : les gâteaux de raisins. — v. 10 : hébreu : du Carmel. — v. 11 : litt. : mon intérieur.

    ***

    Chapitre 17

    1 L’oracle touchant Damas. Voici, Damas va cesser d’être une ville, et elle sera un monceau de ruines.
    2 Les villes d’Aroër sont abandonnées, elles seront pour les troupeaux ; ils y coucheront, et il n’y aura personne qui les effraye.
    3 Et la forteresse a cessé en Éphraïm, et le royaume à Damas ; et ce qui reste de la Syrie sera comme la gloire des fils d’Israël, dit l’Éternel des armées.
    4 Et il arrivera, en ce jour-là, que la gloire de Jacob sera affaiblie, et que la graisse de sa chair sera amaigrie.
    5 Et il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés*, et que son bras moissonne les épis ; il en sera comme quand on ramasse des épis dans la vallée de Rephaïm.
    6 Mais il y restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier : deux, trois baies au plus haut sommet, quatre, cinq dans ses branches fruitières, dit l’Éternel, le Dieu d’Israël.
    7 En ce jour-là, l’homme regardera vers celui qui l’a fait, et ses yeux verront le Saint d’Israël ;
    8 et il ne regardera pas aux autels, œuvre de ses mains, et il ne tournera pas son regard vers ce que ses doigts ont fait, ni vers les ashères*, ni vers les colonnes consacrées au soleil.
    9 En ce jour-là ses villes fortifiées seront comme les lieux délaissés d’un bois épais et d’un sommet, qui ont été délaissés devant les fils d’Israël ; et ce sera une désolation.
    10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut, et tu ne t’es pas souvenue du rocher de ton lieu fort ; c’est pourquoi tu planteras des plantations agréables, et tu les sèmeras de ceps étrangers ;
    11 le jour même où tu planteras, tu feras croître*, et le matin tu feras pousser ta semence ; [mais] au jour de l’entrée en possession, la moisson sera un monceau, et la douleur, incurable**.
    12 Malheur à la multitude de peuples nombreux ! — ils bruient comme le bruit des mers, — et au tumulte des peuplades ! ils s’émeuvent en tumulte comme le tumulte de grosses eaux.
    13 Les peuplades s’émeuvent en tumulte comme les grandes eaux s’émeuvent en tumulte ; mais [Dieu] les reprendra, et elles fuiront au loin, et elles seront chassées comme la balle des montagnes devant le vent, et comme le chaume devant le tourbillon :
    14 au temps du soir, voici l’épouvante ; avant le matin, elles ne sont plus. Tel est le partage de ceux qui nous dépouillent, et le sort de ceux qui nous pillent.

    Note:
    — v. 5 : ou : le blé sur pied. — v. 8 : ou : Astarté ; ou : images en son honneur. — v. 11* : d’autres : tu entoureras d’une haie. — v. 11** : ou : [mais] la moisson sera un monceau (ou : aura fui), au jour de la [blessure] profonde et de la douleur incurable.

    ***

    Chapitre 18

    1 Ha ! pays qui fais ombre avec tes* ailes, [toi] qui es au delà des fleuves de Cush,
    2 qui envoies des ambassadeurs sur la mer et dans des vaisseaux de papyrus, sur la face des eaux, [disant] : Allez, messagers rapides, vers une nation répandue loin et ravagée*, vers un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, vers une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays.
    3 Vous tous, habitants du monde, et vous qui demeurez sur la terre, quand l’étendard sera élevé sur les montagnes, voyez ; et quand la trompette sonnera, écoutez !
    4 Car ainsi m’a dit l’Éternel : Je resterai tranquille, et je regarderai de ma demeure, comme une chaleur sereine sur la verdure*, comme une nuée de rosée dans la chaleur de la moisson.
    5 Car avant la moisson, lorsque la floraison est finie et que la fleur devient un raisin vert qui mûrit, il coupera les pousses avec des serpes, et il ôtera, [et] retranchera les sarments.
    6 Ils seront abandonnés ensemble aux oiseaux de proie des montagnes et aux bêtes de la terre ; et les oiseaux de proie passeront l’été sur eux, et toutes les bêtes de la terre passeront l’hiver sur eux.
    7 En ce temps-là, un présent sera apporté à l’Éternel des armées, [le présent] d’un peuple répandu loin et ravagé, — et de la part d’un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, de la part d’une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays,… au lieu où est le nom de l’Éternel des armées, à la montagne de Sion.

    Note:
    — v. 1 : d’autres : qui fais retentir le cliquetis de [tes]. — v. 2 : ou : élancée et épilée. — v. 4 : d’autres : par la lumière.

    ***

    Chapitre 19

    1 L’oracle touchant l’Égypte.
    Voici, l’Éternel, porté sur une nuée rapide, vient en Égypte, et les idoles de l’Égypte sont agitées à cause de sa présence, et le cœur de l’Égypte se fond au dedans d’elle.
    2 Et j’exciterai l’Égyptien contre l’Égyptien ; et ils feront la guerre chacun contre son frère et chacun contre son compagnon, ville contre ville, royaume contre royaume.
    3 Et l’esprit de l’Égypte s’en ira, au milieu d’elle, et je détruirai son conseil ; et ils s’enquerront auprès des idoles, et auprès des nécromanciens et des évocateurs d’esprits et des diseurs de bonne aventure.
    4 Et je livrerai l’Égypte en la main d’un seigneur dur, et un roi cruel dominera sur eux, dit le Seigneur, l’Éternel des armées.
    5 Et les eaux manqueront à la mer*, et la rivière tarira et se desséchera,
    6 et les rivières deviendront puantes ; les fleuves* de l’Égypte** seront diminués et tariront, les roseaux et les joncs se flétriront.
    7 Les prairies sur le Nil, sur le bord du Nil, et tout ce qui est ensemencé le long du Nil, [tout] se desséchera, se réduira en poussière et ne sera plus.
    8 Et les pêcheurs gémiront ; et tous ceux qui jettent un hameçon dans le Nil mèneront deuil, et ceux qui étendent un filet sur la face des eaux languiront.
    9 Et ceux qui travaillent le lin peigné seront honteux, et ceux qui tissent le coton*.
    10 Et les colonnes [du pays] sont brisées ; tous ceux qui gagnent un salaire ont l’âme attristée.
    11 Ils ne sont que des fous, les princes de Tsoan, les sages conseillers du Pharaon ; [leur] conseil est devenu stupide. Comment dites-vous au Pharaon : Je suis un fils des sages, le fils d’anciens rois ?
    12 Où sont-ils donc, tes sages ? Qu’ils te déclarent, je te prie, et te fassent savoir ce que l’Éternel des armées a résolu contre l’Égypte.
    13 Les princes de Tsoan* sont devenus fous, les princes de Noph** sont trompés, et les chefs*** de ses tribus ont fait errer l’Égypte ;
    14 l’Éternel a versé au milieu d’elle un esprit de perversité ; et ils ont fait errer l’Égypte dans tout ce qu’elle fait, comme chancelle dans son vomissement celui qui est ivre ;
    15 et il n’y aura pas pour l’Égypte une œuvre que puisse faire tête ou queue, branche de palmier ou jonc.
    16 En ce jour-là, l’Égypte sera comme des femmes ; et elle tremblera et aura peur devant le secouement de la main de l’Éternel des armées, qu’il secoue contre elle.
    17 Et la terre de Juda sera pour l’Égypte une terreur : quiconque se la rappellera aura peur, à cause du conseil de l’Éternel des armées, que, lui, il a pris contre elle.
    18 En ce jour-là, il y aura cinq villes dans le pays d’Égypte qui parleront la langue de Canaan et jureront par l’Éternel des armées ; l’une sera appelée Ir-ha-Hérès*.
    19 En ce jour-là, il y aura un autel [élevé] à l’Éternel au milieu du pays d’Égypte, et, à la frontière même, une colonne [dédiée] à l’Éternel ;
    20 et ce sera un signe et un témoignage à l’Éternel des armées dans le pays d’Égypte. Car ils crieront à l’Éternel à cause des oppresseurs, et il leur enverra un sauveur et un défenseur, et il les délivrera.
    21 Et l’Éternel se fera connaître des Égyptiens, et les Égyptiens connaîtront l’Éternel, en ce jour-là ; et ils serviront avec un sacrifice et une offrande, et ils voueront un vœu à l’Éternel et l’accompliront.
    22 Et l’Éternel frappera l’Égypte ; il frappera, et il guérira ; et ils se tourneront vers l’Éternel, et il leur sera propice et les guérira.
    23 En ce jour-là, il y aura un chemin battu de l’Égypte à l’Assyrie ; et l’Assyrie viendra en Égypte, et l’Égypte en Assyrie ; et l’Égypte servira avec l’Assyrie.
    24 En ce jour-là, Israël sera le troisième, avec l’Égypte et avec l’Assyrie, une bénédiction au milieu de la terre ;
    25 car l’Éternel des armées le bénira, disant : Béni soit l’Égypte, mon peuple, et l’Assyrie, l’ouvrage de mes mains, et Israël, mon héritage.

    Note:
    — v. 5 : mot désignant quelquefois un grand fleuve, ici le Nil. — v. 6* : ou : canaux. — v. 6** : hébreu : Matsor, — originairement, la partie très-fortifiée, nord-est, du pays. — v. 9 : ou : des étoffes blanches.
    — v. 13* : Tanis. — v. 13** : Memphis. — v. 13*** : litt. : la pierre de coin. — v. 18 : ville de destruction ; ou, selon d’autres : ville du soleil, peut-être Héliopolis.

    ***

    Chapitre 20

    1 L’année que le Tharthan* vint à Asdod, quand Sargon, roi d’Assyrie, l’envoya (et il fit la guerre contre Asdod et la prit) :
    2 en ce temps-là, l’Éternel parla par Ésaïe, fils d’Amots, disant : Va, ôte le sac de dessus tes reins, et détache ta sandale de ton pied. Et il fit ainsi, marchant nu et nu-pieds.
    3 Et l’Éternel dit : Comme mon serviteur Ésaïe a marché nu et nu-pieds trois années, [pour être] un signe et un symbole* à l’égard de l’Égypte et de l’Éthiopie**,
    4 ainsi le roi d’Assyrie mènera les captifs de l’Égypte et les transportés de l’Éthiopie, jeunes et vieux, nus et nu-pieds et leurs hanches découvertes, à la honte de l’Égypte.
    5 — Et ils seront terrifiés, et auront honte de l’Éthiopie, leur confiance, et de l’Égypte, leur orgueil.
    6 Et l’habitant de cette côte* dira en ce jour-là : Voilà notre confiance, ceux vers qui nous avons couru pour avoir du secours, pour être délivrés de devant le roi d’Assyrie ! et nous, comment échapperons-nous ?

    Note:
    — v. 1 : titre du général en chef du roi d’Assyrie. — v. 3* : ailleurs : miracle, prodige. — v. 3** : hébreu : Cush. — v. 6 : sans doute : la Palestine.

    ***

    La Bonne Semence :

    « Psaume 41-48Esaïe 21-24 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :