• Chapitre 11

    1 Et il sortira un rejeton du tronc d’Isaï, et une branche de ses racines fructifiera ;
    2 et l’Esprit de l’Éternel reposera sur lui, l’esprit de sagesse et d’intelligence, l’esprit de conseil et de force, l’esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel.
    3 Et son plaisir sera la crainte de l’Éternel ; et il ne jugera pas d’après la vue de ses yeux, et ne reprendra* pas selon l’ouïe de ses oreilles ;
    4 mais il jugera avec justice les misérables, et reprendra avec droiture les débonnaires de la terre ; et il frappera la terre avec la verge de sa bouche, et par le souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
    5 Et la justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité, la ceinture de ses flancs.
    6 Et le loup habitera avec l’agneau, et le léopard couchera avec le chevreau ; et le veau et le jeune lion, et la bête grasse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira.
    7 La vache paîtra avec l’ourse, leurs petits coucheront l’un près de l’autre, et le lion mangera de la paille comme le bœuf.
    8 Le nourrisson s’ébattra sur le trou de l’aspic, et l’enfant sevré étendra sa main sur l’antre de la vipère.
    9 On ne fera pas de tort, et on ne détruira pas, dans toute ma sainte montagne ; car la terre* sera pleine de la connaissance de l’Éternel, comme les eaux couvrent [le fond de] la mer.
    10 Et, en ce jour-là, il y aura une racine d’Isaï, se tenant là comme une bannière* des peuples : les nations la rechercheront, et son repos sera gloire.
    11 Et il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur mettra sa main encore une seconde fois pour acquérir le résidu de son peuple, qui sera demeuré de reste, de l’Assyrie, et de l’Égypte, et de Pathros*, et de Cush**, et d’Élam***, et de Shinhar, et de Hamath, et des îles de la mer.
    12 Et il élèvera un étendard devant les nations, et rassemblera les exilés d’Israël, et réunira les dispersés de Juda des quatre bouts de la terre.
    13 Et la jalousie d’Éphraïm s’en ira, et les adversaires de Juda seront retranchés ; Éphraïm ne sera pas rempli d’envie contre Juda, et Juda ne sera pas l’adversaire d’Éphraïm ;
    14 mais ils voleront sur l’épaule des Philistins vers l’ouest, ils pilleront ensemble les fils de l’orient : Édom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur obéiront.
    15 Et l’Éternel desséchera la langue de la mer d’Égypte ; et il secouera sa main sur le fleuve dans l’impétuosité de son vent, et le frappera pour [qu’il devienne] sept ruisseaux, et [y] fera marcher avec des souliers.
    16 Et il y aura un chemin battu pour le résidu de son peuple, qui sera demeuré de reste, de l’Assyrie, selon ce qui est arrivé à Israël au jour qu’il est monté du pays d’Égypte.

    Notes:
    — v. 3 : d’autres : prononcera le droit. — v. 9 : ou : le pays. — v. 10 : hébreu : pour bannière. — v. 11* : la haute Égypte. — v. 11** : ou : l’Éthiopie. — v. 11*** : la Perse.

    ***

    Chapitre 12

    1 Et tu diras en ce jour-là : Je te célébrerai, Éternel, car tu étais en colère contre moi, [et] ta colère s’est détournée, et tu m’as consolé.
    2 Voici, *Dieu est mon salut ; j’aurai confiance, et je ne craindrai pas ; car Jah*, Jéhovah**, est ma force et mon cantique, et il a été mon salut***.
    3 Et vous puiserez de l’eau avec joie aux fontaines du salut.
    4 Et vous direz en ce jour-là : Célébrez l’Éternel, invoquez son nom ; faites connaître parmi les peuples ses actes, rappelez que son nom est haut élevé.
    5 Chantez l’Éternel, car il a fait des choses magnifiques. Cela est connu dans* toute la terre.
    6 Pousse des cris de joie et exulte, habitante de Sion, car grand, au milieu de toi, est le Saint d’Israël.

    Notes:
    — v. 2* : voir les notes à Exode 15:2 ; Psaume 68:4. — v. 2** : ailleurs : l’Éternel. — v. 2*** : ou : ma délivrance. — v. 5 : ou : Que cela soit connu dans.

    ***

    Chapitre 13

    1 L’oracle touchant Babylone, qu’a vu Ésaïe, fils d’Amots.
    2 Élevez un étendard sur une montagne nue*, élevez la voix vers eux, secouez la main, et qu’ils entrent dans les portes des nobles.
    3 J’ai donné commandement à mes saints, j’ai appelé aussi pour ma colère mes hommes forts, ceux qui se réjouissent en ma grandeur.
    4 La voix d’une multitude sur les montagnes, semblable à un grand peuple, la voix d’un tumulte des royaumes des nations rassemblées… : l’Éternel des armées fait la revue de la milice de guerre.
    5 Ils viennent d’un pays lointain, du bout des cieux, l’Éternel et les instruments de son indignation, pour détruire tout le pays.
    6 Hurlez, car le jour de l’Éternel est proche ! Il viendra comme une destruction du Tout-puissant.
    7 C’est pourquoi toutes les mains deviendront lâches, et tout cœur d’homme se fondra,
    8 et ils seront terrifiés ; les détresses et les douleurs s’empareront d’eux ; ils se tordront comme celle qui enfante ; ils se regarderont stupéfaits ; leurs visages seront de flamme.
    9 Voici, le jour de l’Éternel vient, cruel, avec fureur et ardeur de colère, pour réduire la terre en désolation ; et il en exterminera les pécheurs.
    10 Car les étoiles des cieux et leurs constellations ne feront pas briller leur lumière ; le soleil sera obscur à son lever, et la lune ne fera pas luire sa clarté ;
    11 et je punirai le monde pour sa malice*, et les méchants pour leur iniquité ; et je ferai cesser l’orgueil des arrogants et j’abattrai la hauteur des hommes fiers.
    12 Je ferai qu’un mortel sera plus précieux que l’or fin, et un homme, plus que l’or d’Ophir.
    13 C’est pourquoi je ferai trembler les cieux, et la terre sera ébranlée de sa place, par la fureur de l’Éternel des armées et au jour de l’ardeur de sa colère.
    14 Et il en sera comme d’une gazelle chassée et d’un troupeau que personne ne rassemble : chacun se tournera vers son peuple, et chacun fuira vers son pays ;
    15 tous ceux qui seront trouvés seront transpercés, et quiconque se joindra [à eux] * tombera par l’épée ;
    16 et leurs petits enfants seront écrasés devant leurs yeux, leurs maisons seront pillées, et leurs femmes seront violées.
    17 Voici, je réveille contre eux les Mèdes, qui n’estiment pas l’argent, et, quant à l’or, n’y prennent pas de plaisir.
    18 Et leurs arcs abattront les jeunes gens, et ils n’auront pas compassion du fruit du ventre ; leur œil n’épargnera pas les fils.
    19 Et Babylone, l’ornement des royaumes, la gloire de l’orgueil des Chaldéens, sera comme quand Dieu renversa Sodome et Gomorrhe.
    20 Elle ne sera jamais habitée, et on n’y demeurera pas, de génération en génération, et l’Arabe n’y dressera pas sa tente, et les bergers n’y feront pas reposer [leurs troupeaux] ;
    21 mais les bêtes du désert y auront leur gîte, et les hiboux rempliront ses maisons, et les autruches y feront leur demeure, et les boucs sauvages y sauteront ;
    22 et les chacals s’entre-répondront dans ses palais, et les chiens sauvages, dans les maisons luxueuses. Et son temps est près d’arriver ; et ses jours ne seront pas prolongés.

    Notes:
    — v. 2 : ou : haute. — v. 11 : litt. : le mal. — v. 15 : ou : quiconque sera saisi.

    ***

    Chapitre 14

    1 Car l’Éternel aura compassion de Jacob et choisira encore Israël, et les établira en repos sur leur terre ; et l’étranger se joindra à eux, et sera ajouté à la maison de Jacob.
    2 Et les peuples les prendront et les feront venir en leur lieu, et la maison d’Israël les possédera, sur la terre de l’Éternel, pour serviteurs et pour servantes : et ils mèneront captifs ceux qui les tenaient captifs, et ils domineront sur leurs oppresseurs.
    3 Et il arrivera, au jour où l’Éternel te donnera du repos de ton labeur et de ton trouble et du dur service auquel on t’a asservi,
    4 que tu prononceras ce cantique sentencieux sur le roi de Babylone, et tu diras : Comment l’oppresseur a-t-il cessé ? comment l’exactrice a-t-elle cessé ?
    5 L’Éternel a brisé le bâton des méchants, le sceptre des dominateurs.
    6 Celui qui, dans sa fureur, frappait de coups les peuples, sans relâche, dominant les nations dans sa colère, est poursuivi sans trêve.
    7 Toute la terre est en repos [et] tranquille ; elle éclate en chants de triomphe.
    8 Les cyprès aussi se réjouissent de toi, les cèdres du Liban : Depuis que tu es tombé, l’abatteur n’est plus monté contre nous !
    9 — Le shéol d’en bas s’émeut pour toi, te rencontrant à ta venue, réveillant pour toi les trépassés, tous les boucs de la terre, faisant lever de leurs trônes tous les rois des nations.
    10 Tous, ils prendront la parole et te diront : Toi aussi, tu as été rendu faible, comme nous ; tu es devenu semblable à nous.
    11 — Ton orgueil est descendu dans le shéol, le son de tes luths. Les vers sont étendus sous toi, et les larves sont ta couverture.
    12 Comment es-tu tombé des cieux, astre brillant*, fils de l’aurore ? Tu es abattu jusqu’à terre, toi qui subjuguais les nations !
    13 Et toi, tu as dit dans ton cœur : Je monterai aux cieux, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de *Dieu, et je m’assiérai sur la montagne de l’assignation*, au fond du nord.
    14 Je monterai sur les hauteurs des nues, je serai semblable au Très-haut*.
    15 Toutefois, on t’a fait descendre dans le shéol, au fond de la fosse.
    16 Ceux qui te voient fixent leurs regards sur toi, ils te considèrent, [disant] : Est-ce ici l’homme qui a fait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes,
    17 qui a fait du monde un désert, et qui ruinait ses villes ? Ses prisonniers, il ne les renvoyait pas chez eux*.
    18 — Tous les rois des nations, eux tous, reposent dans leur gloire, chacun dans sa maison ;
    19 mais toi, tu as été jeté hors de ton sépulcre comme une branche qui fait horreur, recouvert de tués, percés par l’épée, descendus jusqu’aux pierres d’une fosse,… comme un cadavre foulé aux pieds.
    20 Tu ne seras pas réuni avec eux dans le sépulcre ; car tu as ruiné ton pays, tu as tué ton peuple. De la race* des méchants il ne sera jamais fait mention.
    21 Préparez la tuerie pour ses fils, à cause de l’iniquité de leurs pères ; qu’ils ne se lèvent pas, ni ne possèdent la terre, ni ne remplissent de villes la face du monde !
    22 Je me lèverai contre eux, dit l’Éternel des armées, et je retrancherai de Babylone le nom et le reste, enfants et postérité, dit l’Éternel ;
    23 et j’en ferai une possession du butor, et des mares d’eau ; et je la balayerai avec le balai de la destruction, dit l’Éternel des armées.
    24 L’Éternel des armées a juré, disant : Pour certain, comme j’ai pensé, ainsi il arrivera, et, comme j’ai pris conseil, la chose s’accomplira,
    25 de briser l’Assyrien dans mon pays ; et je le foulerai aux pieds sur mes montagnes ; et son joug sera ôté de dessus eux, et son fardeau sera ôté de dessus leurs* épaules.
    26 C’est là le conseil qui est arrêté contre toute la terre, et c’est là la main qui est étendue sur toutes les nations.
    27 Car l’Éternel des armées a pris [ce] conseil, et qui l’annulera ? Et sa main est étendue, et qui la [lui] fera retirer ?
    *
    28 L’année de la mort du roi Achaz,* fut [prononcé] cet oracle :
    29 Ne te réjouis pas, Philistie tout entière, de ce que la verge qui t’a frappée est brisée ; car de la racine du serpent sortira une vipère, et son fruit sera un serpent brûlant qui vole ;
    30 et les premiers-nés des misérables paîtront, et les pauvres se coucheront en assurance ; mais je ferai mourir de faim ta racine, et tes restes, on les tuera.
    31 Hurle, porte ! Ville, pousse des cris ! Sois dissoute, Philistie tout entière ! car une fumée vient du nord, et nul ne reste à l’écart* dans ses rassemblements de troupes.
    32 Et que répondra-t-on aux messagers des nations ? Que l’Éternel a fondé Sion, et que les pauvres* de son peuple y trouvent un refuge.

    Notes:
    — v. 12 : ou : Lucifer. — v. 13 : ou : rassemblement. — v. 14 : hébreu : Élion. — v. 17 : ou : Il ne relâchait pas ses prisonniers. — v. 20 : litt. : semence. — v. 25 : litt. : ses.
    — v. 28 : date : A.C. 727. — v. 31 : ou : ne manque. — v. 32 : ailleurs : affligés.

    ***

    La Bonne Semence :

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 15

    1 L’oracle touchant Moab. Car, dans la nuit où elle est dévastée, Ar de Moab est détruite, car, dans la nuit où elle est dévastée, Kir de Moab est détruite : …
    2 Il est monté à Baïth* et à Dibon, aux hauts lieux, pour pleurer ; Moab hurle sur Nébo et sur Medeba ; toutes les têtes sont chauves, toute barbe est coupée.
    3 Dans ses rues, ils ont ceint le sac ; sur ses toits et dans ses places tout gémit, se fondant en pleurs ;
    4 et Hesbon pousse des cris, et Elhalé : leur voix est entendue jusqu’à Jahats. C’est pourquoi les gens armés de Moab crient, son âme tremble en lui.
    5 Mon cœur pousse des cris au sujet de Moab ; ses fugitifs [vont] jusqu’à Tsoar, [jusqu’à] Églath-Shelishija* ; car ils montent la montée de Lukhith en pleurant, et sur le chemin de Horonaïm ils élèvent un cri de ruine.
    6 Car les eaux de Nimrim seront des désolations ; car l’herbage est desséché, l’herbe verte a péri, la verdure n’est plus.
    7 C’est pourquoi, les biens qu’ils ont acquis, et leur réserve, ils les portent au ruisseau des saules.
    8 Car un cri environne la frontière de Moab : son hurlement [se fait entendre] jusqu’à Églaïm, et le hurlement jusqu’à Beër-Élim.
    9 Car les eaux de Dimon sont pleines de sang ; car je ferai venir encore davantage sur Dimon : le lion sur les réchappés de Moab et sur ce qui reste du pays.

    Note:
    — v. 2 : quelques-uns prennent Baïth comme appellatif : maison, savoir, maison [de son dieu]. — v. 5 : ou : une génisse de trois ans.

    ***

    Chapitre 16

    1 Envoyez l’agneau [du] dominateur du pays, — du rocher* vers le désert — à la montagne de la fille de Sion.
    2 Et comme un oiseau fugitif, une nichée chassée, ainsi seront les filles de Moab, aux gués de l’Arnon.
    3 Donne conseil, fais ce qui est juste* ; rends ton ombre comme la nuit, en plein midi : cache les exilés, ne découvre pas le fugitif.
    4 Que mes exilés séjournent avec toi, Moab ! Sois-leur une retraite de devant le destructeur. Car l’oppresseur ne sera plus, la dévastation finira ; celui qui foule disparaîtra du pays.
    5 Et un trône sera établi par la bonté ; et il y en aura un qui y siégera dans la vérité, dans la tente de David, jugeant, et recherchant la droiture, et hâtant la justice.
    6 Nous avons entendu l’orgueil de Moab, le très-hautain, sa fierté, et son orgueil, et sa rage ; ses vanteries ne sont que vanité.
    7 C’est pourquoi Moab hurlera sur Moab ; tout entier il hurlera ! Vous gémirez sur les fondations* de Kir-Haréseth, tout affligés.
    8 Car les campagnes de Hesbon languiront, — la vigne de Sibma. Les maîtres des nations ont abîmé ses ceps exquis : ils s’étendaient jusqu’à Jahzer, ils erraient dans le désert ; ses provins s’étendaient et dépassaient la mer.
    9 C’est pourquoi je pleurerai des pleurs de Jahzer la vigne de Sibma ; je vous arroserai de mes larmes, Hesbon et Elhalé, car un cri est tombé sur votre récolte et sur votre moisson.
    10 Et la joie et l’allégresse ont disparu des champs fertiles*, et dans les vignes on ne chante pas, on ne pousse pas des cris de joie ; celui qui foulait ne foule plus le vin dans les pressoirs : j’ai fait cesser le cri [du pressoir].
    11 C’est pourquoi mes entrailles mènent un bruit sourd au sujet de Moab, comme une harpe, et mon cœur*, au sujet de Kir-Hérès.
    12 Et il arrivera que, quand Moab se présentera, se fatiguera sur le haut lieu, et entrera dans son sanctuaire pour prier, il ne prévaudra pas.
    13 Telle est la parole que l’Éternel a prononcée jadis sur Moab.
    14 Et maintenant l’Éternel a parlé, disant : Dans trois ans, comme les années d’un mercenaire, la gloire de Moab sera réduite à rien avec toute sa grande multitude ; et le reste sera petit, amoindri, peu de chose.

    Note:
    — v. 1 : ou : de Séla. — v. 3 : ou : prends [la] décision. — v. 7 : ou : les gâteaux de raisins. — v. 10 : hébreu : du Carmel. — v. 11 : litt. : mon intérieur.

    ***

    Chapitre 17

    1 L’oracle touchant Damas. Voici, Damas va cesser d’être une ville, et elle sera un monceau de ruines.
    2 Les villes d’Aroër sont abandonnées, elles seront pour les troupeaux ; ils y coucheront, et il n’y aura personne qui les effraye.
    3 Et la forteresse a cessé en Éphraïm, et le royaume à Damas ; et ce qui reste de la Syrie sera comme la gloire des fils d’Israël, dit l’Éternel des armées.
    4 Et il arrivera, en ce jour-là, que la gloire de Jacob sera affaiblie, et que la graisse de sa chair sera amaigrie.
    5 Et il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés*, et que son bras moissonne les épis ; il en sera comme quand on ramasse des épis dans la vallée de Rephaïm.
    6 Mais il y restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier : deux, trois baies au plus haut sommet, quatre, cinq dans ses branches fruitières, dit l’Éternel, le Dieu d’Israël.
    7 En ce jour-là, l’homme regardera vers celui qui l’a fait, et ses yeux verront le Saint d’Israël ;
    8 et il ne regardera pas aux autels, œuvre de ses mains, et il ne tournera pas son regard vers ce que ses doigts ont fait, ni vers les ashères*, ni vers les colonnes consacrées au soleil.
    9 En ce jour-là ses villes fortifiées seront comme les lieux délaissés d’un bois épais et d’un sommet, qui ont été délaissés devant les fils d’Israël ; et ce sera une désolation.
    10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut, et tu ne t’es pas souvenue du rocher de ton lieu fort ; c’est pourquoi tu planteras des plantations agréables, et tu les sèmeras de ceps étrangers ;
    11 le jour même où tu planteras, tu feras croître*, et le matin tu feras pousser ta semence ; [mais] au jour de l’entrée en possession, la moisson sera un monceau, et la douleur, incurable**.
    12 Malheur à la multitude de peuples nombreux ! — ils bruient comme le bruit des mers, — et au tumulte des peuplades ! ils s’émeuvent en tumulte comme le tumulte de grosses eaux.
    13 Les peuplades s’émeuvent en tumulte comme les grandes eaux s’émeuvent en tumulte ; mais [Dieu] les reprendra, et elles fuiront au loin, et elles seront chassées comme la balle des montagnes devant le vent, et comme le chaume devant le tourbillon :
    14 au temps du soir, voici l’épouvante ; avant le matin, elles ne sont plus. Tel est le partage de ceux qui nous dépouillent, et le sort de ceux qui nous pillent.

    Note:
    — v. 5 : ou : le blé sur pied. — v. 8 : ou : Astarté ; ou : images en son honneur. — v. 11* : d’autres : tu entoureras d’une haie. — v. 11** : ou : [mais] la moisson sera un monceau (ou : aura fui), au jour de la [blessure] profonde et de la douleur incurable.

    ***

    Chapitre 18

    1 Ha ! pays qui fais ombre avec tes* ailes, [toi] qui es au delà des fleuves de Cush,
    2 qui envoies des ambassadeurs sur la mer et dans des vaisseaux de papyrus, sur la face des eaux, [disant] : Allez, messagers rapides, vers une nation répandue loin et ravagée*, vers un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, vers une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays.
    3 Vous tous, habitants du monde, et vous qui demeurez sur la terre, quand l’étendard sera élevé sur les montagnes, voyez ; et quand la trompette sonnera, écoutez !
    4 Car ainsi m’a dit l’Éternel : Je resterai tranquille, et je regarderai de ma demeure, comme une chaleur sereine sur la verdure*, comme une nuée de rosée dans la chaleur de la moisson.
    5 Car avant la moisson, lorsque la floraison est finie et que la fleur devient un raisin vert qui mûrit, il coupera les pousses avec des serpes, et il ôtera, [et] retranchera les sarments.
    6 Ils seront abandonnés ensemble aux oiseaux de proie des montagnes et aux bêtes de la terre ; et les oiseaux de proie passeront l’été sur eux, et toutes les bêtes de la terre passeront l’hiver sur eux.
    7 En ce temps-là, un présent sera apporté à l’Éternel des armées, [le présent] d’un peuple répandu loin et ravagé, — et de la part d’un peuple merveilleux dès ce temps et au delà, de la part d’une nation qui attend, attend, et qui est foulée aux pieds, de laquelle les rivières ont ravagé le pays,… au lieu où est le nom de l’Éternel des armées, à la montagne de Sion.

    Note:
    — v. 1 : d’autres : qui fais retentir le cliquetis de [tes]. — v. 2 : ou : élancée et épilée. — v. 4 : d’autres : par la lumière.

    ***

    Chapitre 19

    1 L’oracle touchant l’Égypte.
    Voici, l’Éternel, porté sur une nuée rapide, vient en Égypte, et les idoles de l’Égypte sont agitées à cause de sa présence, et le cœur de l’Égypte se fond au dedans d’elle.
    2 Et j’exciterai l’Égyptien contre l’Égyptien ; et ils feront la guerre chacun contre son frère et chacun contre son compagnon, ville contre ville, royaume contre royaume.
    3 Et l’esprit de l’Égypte s’en ira, au milieu d’elle, et je détruirai son conseil ; et ils s’enquerront auprès des idoles, et auprès des nécromanciens et des évocateurs d’esprits et des diseurs de bonne aventure.
    4 Et je livrerai l’Égypte en la main d’un seigneur dur, et un roi cruel dominera sur eux, dit le Seigneur, l’Éternel des armées.
    5 Et les eaux manqueront à la mer*, et la rivière tarira et se desséchera,
    6 et les rivières deviendront puantes ; les fleuves* de l’Égypte** seront diminués et tariront, les roseaux et les joncs se flétriront.
    7 Les prairies sur le Nil, sur le bord du Nil, et tout ce qui est ensemencé le long du Nil, [tout] se desséchera, se réduira en poussière et ne sera plus.
    8 Et les pêcheurs gémiront ; et tous ceux qui jettent un hameçon dans le Nil mèneront deuil, et ceux qui étendent un filet sur la face des eaux languiront.
    9 Et ceux qui travaillent le lin peigné seront honteux, et ceux qui tissent le coton*.
    10 Et les colonnes [du pays] sont brisées ; tous ceux qui gagnent un salaire ont l’âme attristée.
    11 Ils ne sont que des fous, les princes de Tsoan, les sages conseillers du Pharaon ; [leur] conseil est devenu stupide. Comment dites-vous au Pharaon : Je suis un fils des sages, le fils d’anciens rois ?
    12 Où sont-ils donc, tes sages ? Qu’ils te déclarent, je te prie, et te fassent savoir ce que l’Éternel des armées a résolu contre l’Égypte.
    13 Les princes de Tsoan* sont devenus fous, les princes de Noph** sont trompés, et les chefs*** de ses tribus ont fait errer l’Égypte ;
    14 l’Éternel a versé au milieu d’elle un esprit de perversité ; et ils ont fait errer l’Égypte dans tout ce qu’elle fait, comme chancelle dans son vomissement celui qui est ivre ;
    15 et il n’y aura pas pour l’Égypte une œuvre que puisse faire tête ou queue, branche de palmier ou jonc.
    16 En ce jour-là, l’Égypte sera comme des femmes ; et elle tremblera et aura peur devant le secouement de la main de l’Éternel des armées, qu’il secoue contre elle.
    17 Et la terre de Juda sera pour l’Égypte une terreur : quiconque se la rappellera aura peur, à cause du conseil de l’Éternel des armées, que, lui, il a pris contre elle.
    18 En ce jour-là, il y aura cinq villes dans le pays d’Égypte qui parleront la langue de Canaan et jureront par l’Éternel des armées ; l’une sera appelée Ir-ha-Hérès*.
    19 En ce jour-là, il y aura un autel [élevé] à l’Éternel au milieu du pays d’Égypte, et, à la frontière même, une colonne [dédiée] à l’Éternel ;
    20 et ce sera un signe et un témoignage à l’Éternel des armées dans le pays d’Égypte. Car ils crieront à l’Éternel à cause des oppresseurs, et il leur enverra un sauveur et un défenseur, et il les délivrera.
    21 Et l’Éternel se fera connaître des Égyptiens, et les Égyptiens connaîtront l’Éternel, en ce jour-là ; et ils serviront avec un sacrifice et une offrande, et ils voueront un vœu à l’Éternel et l’accompliront.
    22 Et l’Éternel frappera l’Égypte ; il frappera, et il guérira ; et ils se tourneront vers l’Éternel, et il leur sera propice et les guérira.
    23 En ce jour-là, il y aura un chemin battu de l’Égypte à l’Assyrie ; et l’Assyrie viendra en Égypte, et l’Égypte en Assyrie ; et l’Égypte servira avec l’Assyrie.
    24 En ce jour-là, Israël sera le troisième, avec l’Égypte et avec l’Assyrie, une bénédiction au milieu de la terre ;
    25 car l’Éternel des armées le bénira, disant : Béni soit l’Égypte, mon peuple, et l’Assyrie, l’ouvrage de mes mains, et Israël, mon héritage.

    Note:
    — v. 5 : mot désignant quelquefois un grand fleuve, ici le Nil. — v. 6* : ou : canaux. — v. 6** : hébreu : Matsor, — originairement, la partie très-fortifiée, nord-est, du pays. — v. 9 : ou : des étoffes blanches.
    — v. 13* : Tanis. — v. 13** : Memphis. — v. 13*** : litt. : la pierre de coin. — v. 18 : ville de destruction ; ou, selon d’autres : ville du soleil, peut-être Héliopolis.

    ***

    Chapitre 20

    1 L’année que le Tharthan* vint à Asdod, quand Sargon, roi d’Assyrie, l’envoya (et il fit la guerre contre Asdod et la prit) :
    2 en ce temps-là, l’Éternel parla par Ésaïe, fils d’Amots, disant : Va, ôte le sac de dessus tes reins, et détache ta sandale de ton pied. Et il fit ainsi, marchant nu et nu-pieds.
    3 Et l’Éternel dit : Comme mon serviteur Ésaïe a marché nu et nu-pieds trois années, [pour être] un signe et un symbole* à l’égard de l’Égypte et de l’Éthiopie**,
    4 ainsi le roi d’Assyrie mènera les captifs de l’Égypte et les transportés de l’Éthiopie, jeunes et vieux, nus et nu-pieds et leurs hanches découvertes, à la honte de l’Égypte.
    5 — Et ils seront terrifiés, et auront honte de l’Éthiopie, leur confiance, et de l’Égypte, leur orgueil.
    6 Et l’habitant de cette côte* dira en ce jour-là : Voilà notre confiance, ceux vers qui nous avons couru pour avoir du secours, pour être délivrés de devant le roi d’Assyrie ! et nous, comment échapperons-nous ?

    Note:
    — v. 1 : titre du général en chef du roi d’Assyrie. — v. 3* : ailleurs : miracle, prodige. — v. 3** : hébreu : Cush. — v. 6 : sans doute : la Palestine.

    ***

    La Bonne Semence :

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 21

    1 L’oracle touchant le désert de la mer. Comme des tourbillons dans le midi quand ils passent, il vient du désert, du pays terrible.
    2 Une cruelle vision m’est révélée : Le perfide agit perfidement, et le destructeur détruit. Monte, Élam ! assiège, Médie ! J’ai fait cesser tout son gémissement*.
    3 C’est pourquoi mes reins sont remplis de douleur ; des angoisses m’ont saisi comme les angoisses de celle qui enfante ; je suis courbé, à ne pas entendre* ; je suis terrifié à n’y pas voir** ;
    4 mon cœur bat* ; le tremblement s’est emparé de moi ; la nuit de mon plaisir, il me l’a changée en effroi.
    5 Dresse la table ; fais le guet ; mange, bois… Princes, levez-vous, oignez le bouclier !
    6 Car ainsi m’a dit le Seigneur : Va, place une sentinelle ; qu’elle déclare ce qu’elle voit.
    7 Et elle vit un char*, une couple de cavaliers**, un char [attelé] d’ânes, un char [attelé] de chameaux. Et elle écouta diligemment, avec grande attention ;
    8 et elle cria [comme] un lion : Seigneur, je me tiens dans la vedette constamment, de jour, et je suis là faisant ma garde toutes les nuits….
    9 Et voici, il vient un char* d’hommes, une couple de cavaliers ! Et il répondit, et dit : Babylone est tombée, elle est tombée, et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre.
    10 Ô vous, mon blé battu*, et le fruit** de mon aire ! ce que j’ai ouï de l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, je vous l’ai rapporté.
    *
    11 L’oracle touchant Duma. Il me crie de Séhir : Sentinelle, à quoi en est la nuit ? Sentinelle, à quoi en est la nuit ?
    12 La sentinelle dit : Le matin vient, et aussi la nuit. Si vous voulez vous enquérir, enquérez-vous ; revenez, venez.
    *
    13 L’oracle contre l’Arabie. Vous logerez dans la forêt* de l’Arabie, caravanes des Dedanites. À la rencontre de celui qui a soif apportez de l’eau !
    14 Les habitants du pays de Théma viennent avec leur pain au-devant de celui qui fuit ;
    15 car ils s’enfuient devant les épées, devant l’épée dégainée, et devant l’arc tendu, et devant le poids de la guerre.
    16 Car ainsi m’a dit le Seigneur : Encore une année comme les années d’un mercenaire, et toute la gloire de Kédar aura pris fin,
    17 et le reste du nombre des archers des hommes forts des fils de Kédar sera amoindri ; car l’Éternel, le Dieu d’Israël, a parlé.

    Notes:
    — v. 2 : celui de Babel ; selon d’autres : celui que Babel a causé. — v. 3* : ou : à force d’avoir entendu. — v. 3** : ou : à force d’avoir vu. — v. 4 : ou : est inquiet, litt. : erre.
    — v. 7*, 9 : ou : de la cavalerie. — v. 7** : ou : des cavaliers, deux à deux.
    — v. 10* : c’est-à-dire Israël ; d’autres l’appliquent à Babylone. — v. 10** : litt. : fils.
    — v. 13 : ou : les lieux incultes.

    ***

    Chapitre 22

    1 L’oracle touchant la vallée de vision. Qu’as-tu donc que tu sois tout entière montée sur les toits,
    2 toi qui étais pleine de mouvement, ville bruyante, cité joyeuse ? Tes tués ne sont pas tués par l’épée et ne sont pas morts à la guerre ;
    3 tous tes chefs se sont enfuis ensemble : ils sont faits prisonniers sans l’arc* ; tous les tiens qui sont trouvés sont faits prisonniers ensemble ; ils fuyaient au loin.
    4 C’est pourquoi j’ai dit : Détournez-vous de moi, que je pleure amèrement ! Ne vous pressez pas de me consoler au sujet de la ruine de la fille de mon peuple.
    5 Car [c’est] un jour de trouble et d’écrasement et de consternation [de la part] du Seigneur, l’Éternel des armées, dans la vallée de vision ; on renverse la muraille, et des cris [retentissent] vers la montagne.
    6 Élam porte le carquois, avec des chars d’hommes [et] des cavaliers ; et Kir découvre le bouclier.
    7 Et il arrivera que les meilleures* de tes vallées seront remplies de chars, et la cavalerie s’établira à la porte.
    8 Et il ôte la couverture de Juda. Et tu as regardé en ce jour-là vers l’arsenal de la maison de la forêt ;
    9 et vous avez vu les brèches de la ville de David, qu’elles sont nombreuses ; et vous avez rassemblé les eaux de l’étang inférieur ;
    10 et vous avez compté les maisons de Jérusalem ; et vous avez démoli les maisons pour fortifier la muraille ;
    11 et vous avez fait un réservoir entre les murs, pour les eaux du vieil étang ; mais vous n’avez pas regardé vers celui qui a fait [cela], ni tourné vos regards vers celui qui l’a formé* dès longtemps.
    12 Et le Seigneur, l’Éternel des armées, appela en ce jour-là à pleurer et à se lamenter, et à se raser les cheveux, et à ceindre le sac :
    13 et voici, l’allégresse et la joie ! On tue des bœufs et on égorge des moutons, on mange de la chair et on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons !
    14 Et il a été révélé dans mes oreilles de par l’Éternel des armées : Si [jamais] cette iniquité vous est pardonnée*, jusqu’à ce que vous mouriez, dit le Seigneur, l’Éternel des armées !
    15 Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel des armées : Va, entre auprès de cet intendant, auprès de Shebna, qui est [établi] sur la maison :
    16 Qu’as-tu ici, et qui as-tu ici, que tu te creuses un sépulcre ici, [comme] qui creuse son sépulcre sur la hauteur, et se taille dans le rocher une habitation ?
    17 Voici, l’Éternel te jettera loin avec force*, et te couvrira entièrement.
    18 T’enroulant en pelote, il te roulera comme une boule dans un pays spacieux. Là tu mourras, et là seront les chars de ta gloire, ô opprobre* de la maison de ton Seigneur !
    19 Et je te chasserai de ta place, et te renverserai* de ta position.
    20 Et il arrivera, en ce jour-là, que j’appellerai mon serviteur Éliakim, fils de Hilkija ;
    21 et je le revêtirai de ta tunique, et je le fortifierai avec ta ceinture*, et je mettrai ton intendance en sa main ; et il sera pour père aux habitants de Jérusalem et à la maison de Juda.
    22 Et je mettrai la clef de la maison de David sur son épaule ; et il ouvrira, et personne ne fermera ; et il fermera, et personne n’ouvrira.
    23 Et je le fixerai comme un clou dans un lieu sûr, et il sera un trône de gloire pour la maison de son père ;
    24 et on suspendra sur lui toute la gloire de la maison de son père : les descendants et les rejetons, tous les petits vases, tant les coupes que toutes les amphores.
    25 — En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, le clou fixé en un lieu sûr sera ôté, et sera brisé et tombera ; et le fardeau qui y est [suspendu] sera coupé*, car l’Éternel a parlé.

    Notes:
    — v. 3 : quelques-uns : faits prisonniers par les archers. — v. 7 : litt. : le choix. — v. 11 : ou : l’avait résolu. — v. 14 : ailleurs aussi : expiée.
    — v. 17 : litt. : avec le jet d’un homme fort. — v. 18 : ou : ils seront l’opprobre. — v. 19 : hébreu : il (Dieu) te renversera.
    — v. 21 : ou : je lui attacherai fortement. — v. 25 : ou : abattu, détruit.

    ***

    Chapitre 23

    1 L’oracle sur Tyr. Hurlez, navires de Tarsis, car elle est dévastée, de sorte qu’il n’y a pas de maisons, personne qui entre. Du pays de Kittim* cela leur est révélé.
    2 Tenez-vous en silence, habitants de l’île* ! Les marchands de Sidon qui passent par la mer t’ont remplie !
    3 Et sur de grandes eaux la semence du Shikhor, la moisson du Nil, était son revenu ; et elle était le marché des nations.
    4 Aie honte, Sidon, car la mer a parlé, la force de la mer, disant : Je n’ai pas été en travail d’enfant, je n’ai pas enfanté, et je n’ai pas nourri de jeunes hommes, ni élevé de vierges. —
    5 Quand la rumeur est arrivée en Égypte, ils ont été dans l’angoisse à [l’ouïe des] nouvelles de Tyr*.
    6 Traversez vers Tarsis, hurlez, vous, les habitants de l’île* !
    7 Est-ce là votre [ville] joyeuse, qui avait son origine dès les jours d’autrefois ? Ses pieds la porteront pour demeurer au loin en étrangère.
    8 Qui a pris ce conseil à l’égard de Tyr, distributrice de couronnes, dont les négociants étaient des princes, dont les marchands étaient les nobles* de la terre ?
    9 L’Éternel des armées a pris ce conseil, pour profaner l’orgueil de toute gloire, pour réduire à néant tous les nobles* de la terre.
    10 Répands-toi sur ton pays comme le Nil, fille de Tarsis ; il n’y a plus rien qui retienne !
    11 Il a étendu sa main sur la mer ; il a fait trembler les royaumes. L’Éternel a commandé contre Canaan, d’en détruire les forteresses,
    12 et il a dit : Tu ne t’égayeras plus, vierge opprimée*, fille de Sidon ! Lève-toi, passe à Kittim ; là encore il n’y aura pas de repos pour toi.
    13 Vois le pays des Chaldéens : ce peuple n’existait pas ; Assur l’a fondé pour les habitants des déserts : ils ont élevé leurs tours, ils ont renversé ses palais ; il en a fait des ruines.
    14 Hurlez, navires de Tarsis, car votre forteresse est détruite.
    15 Et il arrivera, en ce jour-là, que Tyr sera oubliée soixante-dix ans, selon les jours d’un roi. Au bout de soixante-dix ans, ce sera pour Tyr comme la chanson d’une prostituée.
    16 Prends la harpe, fais le tour de la ville, prostituée oubliée ! Touche habilement les cordes, multiplie tes chansons, afin qu’on se souvienne de toi.
    17 Et il arrivera qu’au bout de soixante-dix ans, l’Éternel visitera Tyr ; et elle reviendra à ses présents et se prostituera avec tous les royaumes de la terre, sur la face du sol.
    18 Et ses marchandises et les présents qu’on lui fera* seront saints, [consacrés] à l’Éternel ; ils ne seront pas accumulés et ils ne seront pas amassés ; car sa marchandise sera pour ceux qui demeurent devant l’Éternel, afin qu’ils mangent et soient rassasiés, et afin qu’ils aient des vêtements magnifiques**.

    Notes:
    — v. 1 : Chypre. — v. 2 : ou : de la côte. — v. 5 : ou : Comme ils ont été dans l’angoisse à [l’ouïe de] la rumeur touchant l’Égypte, ainsi ils le seront à [l’ouïe de] la rumeur de Tyr.
    — v. 6 : ou : de la côte. — v. 8, 9 : litt. : honorés. — v. 12 : d’autres : déshonorée.— v. 18* : litt. : ses présents. — v. 18** : ou : durables.

    ***

    Chapitre 24

    1 Voici, l’Éternel rend le pays* vide et le dévaste ; et il bouleverse sa face, et il disperse ses habitants.
    2 Et il en sera, comme du peuple, ainsi du sacrificateur ; comme du serviteur, ainsi de son maître ; comme de la servante, ainsi de sa maîtresse ; comme de l’acheteur, ainsi du vendeur ; comme du prêteur, ainsi de l’emprunteur ; de celui qui prête à usure, comme de celui à qui est fait un prêt à usure.
    3 Le pays sera entièrement vidé et entièrement pillé ; car l’Éternel a dit cette parole.
    4 Le pays* mène deuil et se fane, le monde languit et se fane ; ils languissent, — le peuple haut élevé du pays.
    5 Et le pays est souillé sous ceux qui l’habitent ; car ils ont transgressé les lois, changé le statut, violé l’alliance éternelle.
    6 C’est pourquoi la malédiction a dévoré le pays, et ceux qui l’habitent subissent la peine de leur culpabilité* ; c’est pourquoi les habitants du pays sont consumés et il ne reste que peu d’hommes.
    7 Le moût mène deuil, la vigne languit ; tous ceux qui étaient joyeux de cœur soupirent ;
    8 la joie des tambourins a cessé, le bruit tumultueux de ceux qui se réjouissent a pris fin, la joie de la harpe a cessé ;
    9 ils ne boivent pas le vin en chantant, les boissons fortes sont amères pour ceux qui les boivent.
    10 La cité de désolation est ruinée ; toute maison est fermée, de sorte que personne n’y entre.
    11 Il y a un cri dans les rues au sujet du vin. Toute joie est assombrie, l’allégresse est bannie du pays ;
    12 la désolation reste dans la ville, et la porte est brisée, — une ruine.
    13 Car il en sera ainsi au milieu du pays, parmi les peuples, — comme quand on secoue l’olivier, comme le grappillage quand la vendange est achevée.
    14 Ceux-ci* élèveront leur voix, ils exulteront, ils pousseront des cris de joie depuis la mer, à cause de la majesté de l’Éternel.
    15 C’est pourquoi glorifiez l’Éternel dans les pays de l’aurore*, — le nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël, dans les îles de l’occident**.
    16 Du bout du pays* nous avons entendu des chants : Gloire au juste ! Et j’ai dit : Ma maigreur*, ma maigreur*, malheur à moi ! Les perfides ont agi perfidement, les perfides ont agi avec une insigne perfidie.
    17 La frayeur, et la fosse, et le piège, sont sur toi, habitant du pays.
    18 Et il arrivera que celui qui s’enfuit de devant le cri de la frayeur tombera dans la fosse, et celui qui monte du milieu de la fosse sera pris dans le piège ; car les fenêtres d’en haut sont ouvertes, et les fondements de la terre sont ébranlés.
    19 La terre est entièrement brisée, la terre se dissout, la terre est violemment remuée ;
    20 la terre chancelle, elle chancelle comme un homme ivre ; elle est ébranlée deçà et delà comme une cabane pour la nuit ; sa transgression pèse sur elle : elle tombera et ne se relèvera pas.
    21 Et il arrivera, en ce jour-là, que l’Éternel visitera* l’armée d’en haut, en haut, et les rois de la terre, sur la terre.
    22 Et ils seront assemblés dans la fosse, comme on assemble des prisonniers, et ils seront renfermés dans la prison ; et après beaucoup de jours ils seront visités.
    23 Et la lune rougira, et le soleil aura honte ; car l’Éternel des armées régnera en la montagne de Sion et à Jérusalem, et devant ses anciens, en gloire*.

    Notes:
    — v. 1, 4 : ou : la terre. — v. 6 : ou : sont dévastés. — v. 14 : les épargnés de la dispersion d’Israël. — v. 15* : mot très-différemment interprété. — v. 15** : ou : de la mer.
    — v. 16 : ou : de la terre. — v. 16 : ou : Maigreur à moi ; selon quelques-uns : mon secret. — v. 21 : ailleurs aussi : punira. — v. 23 : ou : et il y aura gloire devant ses anciens.

    ***

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique