• Exode 16-18

    Chapitre 16

    1 Et ils partirent d’Élim, toute l’assemblée des fils d’Israël, et vinrent au désert de Sin, qui
    est entre Élim et Sinaï, le quinzième jour du second mois après leur sortie du pays
    d’Égypte*.
    2 Et toute l’assemblée des fils d’Israël murmura contre Moïse et contre Aaron, dans le
    désert.
    3 Et les fils d’Israël leur dirent : Ah ! que ne sommes-nous morts par la main de l’Éternel
    dans le pays d’Égypte, quand nous étions assis auprès des pots de chair, quand nous
    mangions du pain à satiété ! Car vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire
    mourir de faim toute cette congrégation.
    4 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, je vais vous faire pleuvoir des cieux du pain, et le peuple
    sortira, et en recueillera chaque jour la portion d’un jour, afin que je l’éprouve, [pour voir]
    s’il marchera dans ma loi, ou non.
    5 Et il arrivera que, le sixième jour, ils prépareront ce qu’ils auront rapporté, et ce sera le
    double de ce qu’ils recueilleront chaque jour.
    6 Et Moïse et Aaron dirent à tous les fils d’Israël : Au soir vous saurez que l’Éternel vous a
    fait sortir du pays d’Égypte ;
    7 et, au matin, vous verrez la gloire de l’Éternel, parce qu’il a entendu vos murmures
    contre l’Éternel ; car que sommes-nous, que vous murmuriez contre nous ?
    8 Et Moïse dit : [Ce sera] en ce que l’Éternel vous donnera le soir de la chair à manger, et
    au matin du pain à satiété ; parce que l’Éternel a entendu vos murmures que vous avez
    proférés contre lui ; car que sommes-nous ? Vos murmures ne sont pas contre nous, mais
    contre l’Éternel.
    9 Et Moïse dit à Aaron : Dis à toute l’assemblée des fils d’Israël : Approchez-vous devant
    l’Éternel ; car il a entendu vos murmures.
    10 Et il arriva, comme Aaron parlait à toute l’assemblée des fils d’Israël, qu’ils se
    tournèrent vers le désert ; et voici, la gloire de l’Éternel parut dans la nuée.
    11 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    12 J’ai entendu les murmures des fils d’Israël. Parle-leur, disant : Entre les deux soirs vous
    mangerez de la chair, et au matin vous serez rassasiés de pain ; et vous saurez que je
    suis l’Éternel, votre Dieu.
    13 Et il arriva, le soir, que des cailles montèrent et couvrirent le camp ; et, au matin, il y eut
    une couche de rosée autour du camp ;
    14 et la couche de rosée se leva, et voici sur la surface du désert quelque chose de menu,
    de grenu, quelque chose de menu comme la gelée blanche sur la terre.
    15 Et les fils d’Israël le virent, et se dirent l’un à l’autre : Qu’est-ce* que cela ? Car ils ne
    savaient ce que c’était. Et Moïse leur dit : C’est le pain que l’Éternel vous a donné à
    manger.
    16 Voici la parole que l’Éternel a commandée : Recueillez-en, chacun en proportion de ce
    qu’il peut manger, un omer par tête, selon le nombre de vos personnes ; vous en prendrez
    chacun pour ceux qui sont dans sa tente.
    17 Et les fils d’Israël firent ainsi, et ils recueillirent, l’un beaucoup, l’autre peu.
    18 Et ils mesurèrent à l’omer : et celui qui avait beaucoup, n’eut pas trop ; et celui qui avait
    peu, n’en manqua pas ; ils avaient recueilli, chacun en proportion de ce qu’il mangeait.
    19 Et Moïse leur dit : Que personne n’en laisse de reste jusqu’au matin.
    20 Mais ils n’écoutèrent pas Moïse, et quelques-uns [d’entre eux] en laissèrent de reste
    jusqu’au matin ; et il s’y engendra des vers, et cela puait : et Moïse se mit en colère contre
    eux.
    21 Et ils en recueillaient chaque matin, chacun en proportion de ce qu’il mangeait ; et à la
    chaleur du soleil cela fondait.
    22 Et il arriva que, le sixième jour, ils recueillirent du pain au double, deux omers pour
    chacun ; et tous les principaux de l’assemblée vinrent et le rapportèrent à Moïse.
    23 Et il leur dit : C’est ici ce que l’Éternel a dit : Demain est le repos, le sabbat consacré* à
    l’Éternel ; faites cuire ce que vous avez à cuire, et faites bouillir ce que vous avez à faire
    bouillir, et tout le surplus serrez-le pour vous, pour le garder jusqu’au matin.
    24 Et ils le serrèrent jusqu’au matin, comme Moïse l’avait commandé ; et cela ne pua
    point, et il n’y eut point de vers dedans.
    25 Et Moïse dit : Mangez-le aujourd’hui, car aujourd’hui est le sabbat [consacré] à
    l’Éternel ; aujourd’hui vous n’en trouverez point aux champs.
    26 Six jours vous en recueillerez, mais au septième jour est le sabbat ; il n’y en aura point
    en ce [jour-là].
    27 Et il arriva, le septième jour, que quelques-uns du peuple sortirent pour en recueillir, et
    ils n’en trouvèrent point.
    28 Et l’Éternel dit à Moïse : Jusques à quand refuserez-vous de garder mes
    commandements et mes lois ?
    29 Voyez que l’Éternel vous a donné le sabbat ; c’est pourquoi il vous donne au sixième
    jour du pain pour deux jours. Que chacun reste chez lui ; que personne ne sorte du lieu où
    il est, le septième jour.
    30 Et le peuple se reposa le septième jour.
    31 Et la maison d’Israël appela le nom de cela manne*. Et elle était comme de la semence
    de coriandre, blanche, et avait le goût d’un gâteau au miel.
    32 Et Moïse dit : Voici la parole que l’Éternel a commandée : Qu’on en remplisse un omer
    pour le garder pour vos générations, afin qu’elles voient le pain que je vous ai fait manger
    dans le désert, lorsque je vous ai fait sortir du pays d’Égypte.
    33 Et Moïse dit à Aaron : Prends une cruche, et mets-y plein un omer de manne, et posela
    devant l’Éternel, pour la garder pour vos générations.
    34 Comme l’Éternel l’avait commandé à Moïse, Aaron la posa devant le témoignage pour
    être gardée.
    35 Et les fils d’Israël mangèrent la manne quarante ans, jusqu’à ce qu’ils entrèrent dans
    un pays habité ; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée à la frontière* du pays de
    Canaan.
    36 Or l’omer est la dixième partie de l’épha.

    Notes:
    — v. 1 : date : A.C. 1491. — v. 15 : hébreu : man.
    — v. 23 : litt.: le repos, le sabbat saint ; le mot sabbat signifie aussi repos.
    — v. 31 : hébreu : man, qui veut dire : qu’est-ce ? ou aussi : don.
    — v. 35 : litt.: l’extrémité.

    ***

    Chapitre 17

    1 Et toute l’assemblée des fils d’Israël partit du désert de Sin, selon leurs traites, d’après le
    commandement de l’Éternel, et ils campèrent à Rephidim ; et il n’y avait point d’eau à
    boire pour le peuple.
    2 Et le peuple contesta avec Moïse, et ils dirent : Donnez-nous de l’eau pour que nous
    buvions. Et Moïse leur dit : Pourquoi contestez-vous avec moi ? Pourquoi tentez-vous
    l’Éternel ?
    3 Et là, le peuple eut soif d’eau ; et le peuple murmura contre Moïse, et dit : Pourquoi nous
    as-tu fait monter d’Égypte, pour nous faire mourir de soif, moi, et mes enfants, et mon
    bétail ?
    4 Et Moïse cria à l’Éternel, disant : Que ferai-je à ce peuple ? Encore un peu, et ils me
    lapideront.
    5 Et l’Éternel dit à Moïse : Passe devant le peuple et prends avec toi des anciens d’Israël ;
    et prends dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et va.
    6 Voici, je me tiens là devant toi, sur le rocher, en Horeb ; et tu frapperas le rocher, et il en
    sortira des eaux, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi devant les yeux des anciens d’Israël.
    7 Et il appela le nom du lieu Massa* et Meriba**, à cause de la contestation des fils
    d’Israël, et parce qu’ils avaient tenté l’Éternel, en disant : L’Éternel est-il au milieu de nous,
    ou n’y est-il pas ?
    8 Et Amalek vint, et combattit contre Israël, à Rephidim.
    9 Et Moïse dit à Josué* : Choisis-nous des hommes, et sors, combats contre Amalek ;
    demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main.
    10 Et Josué fit comme Moïse lui avait dit, pour combattre contre Amalek ; et Moïse, Aaron,
    et Hur montèrent au sommet de la colline.
    11 Et il arrivait, lorsque Moïse élevait sa main, qu’Israël avait le dessus ; et quand il
    reposait sa main, Amalek avait le dessus.
    12 Mais les mains de Moïse étaient pesantes ; et ils prirent une pierre, et la mirent sous
    lui, et il s’assit dessus ; et Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un deçà, et l’autre delà ;
    et ses mains furent fermes jusqu’au coucher du soleil.
    13 Et Josué abattit Amalek et son peuple au tranchant de l’épée.
    14 Et l’Éternel dit à Moïse : Écris ceci pour mémorial dans le* livre, et fais-le entendre à
    Josué, que** j’effacerai entièrement la mémoire d’Amalek de dessous les cieux.
    15 Et Moïse bâtit un autel, et appela son nom : Jéhovah-Nissi* ;
    16 et il dit : Parce que Jah a juré*, l’Éternel aura la guerre contre Amalek de génération en
    génération.

    Notes:
    — v. 7* : tentation. — v. 7** : contestation.
    — v. 9 : hébreu : Jehoshua. — v. 14* : ou : un. — v. 14** : ou : car.
    — v. 15 : l’Éternel mon enseigne. — v. 16 : litt.: Car la main sur le trône de Jah.

    ***

    Chapitre 18

    1 Et Jéthro, sacrificateur de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait
    à Moïse et à Israël, son peuple, — que l’Éternel avait fait sortir Israël d’Égypte ;
    2 et Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, la femme de Moïse, après que celui-ci l’eut
    renvoyée,
    3 et ses deux fils, dont l’un s’appelait Guershom*, car il avait dit : J’ai séjourné dans un
    pays étranger ;
    4 et l’autre Éliézer* : Car le Dieu de mon père m’a été en aide, et m’a délivré de l’épée du
    Pharaon.
    5 Et Jéthro, beau-père de Moïse, vint, avec les fils et la femme de Moïse, vers celui-ci, au
    désert où il était campé, à la montagne de Dieu ;
    6 et il fit dire à Moïse : Moi, ton beau-père Jéthro, je suis venu vers toi, et ta femme, et ses
    deux fils avec elle.
    7 Et Moïse sortit à la rencontre de son beau-père, et se prosterna et le baisa ; et ils
    s’enquirent l’un de l’autre touchant leur bien-être, et entrèrent dans la tente.
    8 Et Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Éternel avait fait au Pharaon et à
    l’Égypte à cause d’Israël, toute la fatigue qui les avait atteints en chemin, et comment
    l’Éternel les avait délivrés.
    9 Et Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Éternel avait fait à Israël, en ce qu’il l’avait
    délivré de la main des Égyptiens.
    10 Et Jéthro dit : Béni soit l’Éternel, qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la
    main du Pharaon, — qui a délivré le peuple de dessous la main des Égyptiens !
    11 Maintenant je connais que l’Éternel est plus grand que tous les dieux ; car en cela
    [même] en quoi ils ont agi présomptueusement, il a été au-dessus d’eux.
    12 Et Jéthro, beau-père de Moïse, prit un holocauste et des sacrifices pour Dieu ; et Aaron
    et tous les anciens d’Israël vinrent pour manger le pain avec le beau-père de Moïse, en la
    présence de Dieu.
    13 Et il arriva, le lendemain, que Moïse s’assit pour juger le peuple ; et le peuple se tint
    auprès de Moïse depuis le matin jusqu’au soir ;
    14 et le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait avec le peuple, et il dit : Que fais-tu là
    avec le peuple ? Pourquoi es-tu assis seul, et tout le peuple se tient auprès de toi depuis
    le matin jusqu’au soir ?
    15 Et Moïse dit à son beau-père : C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.
    16 Quand ils ont quelque affaire, on vient à moi, et je juge entre l’un et l’autre, et je leur
    fais connaître les statuts de Dieu et ses lois.
    17 Et le beau-père de Moïse lui dit : Ce que tu fais n’est pas bon.
    18 Tu t’épuiseras certainement, toi et ce peuple qui est avec toi, car la chose est trop
    lourde pour toi ; tu ne peux la faire toi seul.
    19 Maintenant, écoute ma voix, je te conseillerai, et Dieu sera avec toi. Sois pour le peuple
    auprès de Dieu, et rapporte les affaires à Dieu ;
    20 et enseigne-leur les statuts et les lois, et fais-leur connaître la voie dans laquelle ils
    doivent marcher, et l’oeuvre qu’ils ont à faire.
    21 Et choisis d’entre tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes
    de vérité, haïssant le gain déshonnête, et établis-les sur eux, chefs de milliers, chefs de
    centaines, chefs de cinquantaines, et chefs de dizaines ;
    22 et qu’ils jugent le peuple en tout temps : et il arrivera qu’ils porteront devant toi toutes
    les grandes affaires, et toutes les petites affaires ils les jugeront eux-mêmes. Tu allégeras
    ce qui [pèse] sur toi ; ils le porteront avec toi.
    23 Si tu fais cela, et que Dieu te le commande, tu pourras subsister, et tout ce peuple
    aussi arrivera en paix en son lieu.
    24 Et Moïse écouta la voix de son beau-père, et fit tout ce qu’il avait dit.
    25 Et Moïse choisit d’entre tout Israël des hommes capables, et les établit chefs sur le
    peuple, chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines, et chefs de
    dizaines ;
    26 et ils jugèrent le peuple en tout temps : ils portaient devant Moïse les affaires difficiles,
    et toutes les petites affaires ils les jugeaient eux-mêmes.
    27 Et Moïse laissa partir son beau-père, et il s’en alla dans son pays.

    Notes:
    — v. 3 : séjournant là. — v. 4 : Dieu une aide.

    ***

    La Bonne Semence : Et vous êtes triste

    « Exode 13-15Exode 19-21 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :