• Exode 19-21

    Chapitre 19

    1 *Au troisième mois après que les fils d’Israël furent sortis du pays d’Égypte, en ce même
    jour, ils vinrent au désert de Sinaï :
    2 ils partirent de Rephidim, et vinrent au désert de Sinaï, et campèrent dans le désert ; et
    Israël campa là devant la montagne.
    3 Et Moïse monta vers Dieu ; et l’Éternel l’appela de la montagne, disant : Tu diras ainsi à
    la maison de Jacob, et tu l’annonceras aux fils d’Israël :
    4 Vous avez vu ce que j’ai fait à l’Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes
    d’aigle, et vous ai amenés à moi.
    5 Et maintenant, si vous écoutez attentivement ma voix et si vous gardez mon alliance,
    vous m’appartiendrez en propre d’entre* tous les peuples ; car toute la terre est à moi ;
    6 et vous me serez un royaume de sacrificateurs, et une nation sainte. Ce sont là les
    paroles que tu diras aux fils d’Israël.
    7 Et Moïse vint, et appela les anciens du peuple, et mit devant eux toutes ces paroles que
    l’Éternel lui avait commandées.
    8 Et tout le peuple ensemble répondit et dit : Tout ce que l’Éternel a dit, nous le ferons. Et
    Moïse rapporta à l’Éternel les paroles du peuple.
    9 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai à toi dans l’obscurité d’une nuée, afin que le
    peuple entende quand je parlerai avec toi, et qu’aussi ils te croient à toujours. Et Moïse
    rapporta à l’Éternel les paroles du peuple.
    10 Et l’Éternel dit à Moïse : Va vers le peuple, et sanctifie-les, aujourd’hui et demain, et
    qu’ils lavent leurs vêtements ;
    11 et qu’ils soient prêts pour le troisième jour ; car le troisième jour l’Éternel descendra,
    aux yeux de tout le peuple, sur la montagne de Sinaï.
    12 Et tu mettras des bornes pour le peuple, à l’entour, disant : Donnez-vous garde de
    monter sur la montagne et d’en toucher l’extrémité. Quiconque touchera la montagne sera
    certainement mis à mort :
    13 la main ne la touchera pas sans qu’elle soit lapidée ou transpercée ; bête, ou homme,
    ils ne vivront point. Quand le cor sonnera longuement, ils monteront vers la montagne.
    14 Et Moïse descendit de la montagne vers le peuple, et sanctifia le peuple, et ils lavèrent
    leurs vêtements.
    15 Et il dit au peuple : Soyez prêts pour le troisième jour ; ne vous approchez pas de [vos]
    femmes.
    16 Et il arriva, le troisième jour, quand le matin fut venu, qu’il y eut des tonnerres* et des
    éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne, et un son de trompette très-fort ; et tout le
    peuple qui était dans le camp trembla.
    17 Et Moïse fit sortir le peuple hors du camp à la rencontre de Dieu, et ils se tinrent au
    pied de la montagne.
    18 Et toute la montagne de Sinaï fumait, parce que l’Éternel descendit en feu sur elle ; et
    sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise, et toute la montagne tremblait fort.
    19 Et comme le son de la trompette se renforçait de plus en plus, Moïse parla, et Dieu lui
    répondit par une voix.
    20 Et l’Éternel descendit sur la montagne de Sinaï, sur le sommet de la montagne, et
    l’Éternel appela Moïse au sommet de la montagne ; et Moïse monta.
    21 Et l’Éternel dit à Moïse : Descends, avertis solennellement le peuple, de peur qu’ils ne
    rompent les barrières pour monter* vers l’Éternel pour voir, et qu’un grand nombre d’entre
    eux ne tombe.
    22 Et aussi, que les sacrificateurs qui s’approchent de l’Éternel se sanctifient, de peur que
    l’Éternel ne se jette sur eux*.
    23 Et Moïse dit à l’Éternel : Le peuple ne pourra pas monter sur la montagne de Sinaï, car
    tu nous as solennellement avertis, en disant : Mets des bornes autour de la montagne, et
    sanctifie-la.
    24 Et l’Éternel lui dit : Va, descends ; puis tu monteras, toi, et Aaron avec toi ; mais que les
    sacrificateurs et le peuple ne rompent point les barrières pour monter* vers l’Éternel, de
    peur qu’il ne se jette sur eux**.
    25 Et Moïse descendit vers le peuple et lui dit [ces choses].

    Notes:
    — v. 1 : date : A.C. 1491. — v. 5 : ou : par-dessus.
    — v. 16 : litt.: voix.
    — v. 21, 24* : litt.: ne fassent irruption. — v. 22, 24** : litt.: fasse une brèche en eux.

    ***

    Chapitre 20

    1 Et Dieu prononça toutes ces paroles, disant :
    2 Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de
    servitude*.
    3 Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face.
    4 Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux
    en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux au-dessous de
    la terre.
    5 Tu ne t’inclineras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton
    Dieu, je suis un *Dieu* jaloux, qui visite l’iniquité des pères sur les fils, sur la troisième et
    sur la quatrième [génération] de ceux qui me haïssent,
    6 et qui use de bonté envers des milliers de ceux qui m’aiment et qui gardent mes
    commandements.
    7 Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain* ; car l’Éternel ne tiendra
    point pour innocent celui qui aura pris son nom en vain.
    8 Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier.
    9 Six jours tu travailleras, et tu feras toute ton oeuvre ;
    10 mais le septième jour est le sabbat [consacré] à l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucune
    oeuvre, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, [ni] ton serviteur, ni ta servante, ni ta bête, ni ton étranger
    qui est dans tes portes.
    11 Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et il
    s’est reposé le septième jour ; c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat, et l’a
    sanctifié.
    12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours soient prolongés sur la terre que
    l’Éternel, ton Dieu, te donne.
    13 Tu ne tueras point.
    14 Tu ne commettras point adultère.
    15 Tu ne déroberas point.
    16 Tu ne diras point de faux témoignage contre ton prochain.
    17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de
    ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton
    prochain.
    *
    18 Et tout le peuple aperçut les tonnerres, et les flammes, et le son de la trompette, et la
    montagne fumante ; et le peuple vit [cela], et ils tremblèrent et se tinrent loin,
    19 et dirent à Moïse : Toi, parle avec nous, et nous écouterons ; mais que Dieu ne parle
    point avec nous, de peur que nous ne mourions.
    20 Et Moïse dit au peuple : Ne craignez pas ; car c’est afin de vous éprouver que Dieu est
    venu, et afin que sa crainte soit devant vos yeux*, pour que vous ne péchiez point.
    21 Et le peuple se tint loin ; et Moïse s’approcha de l’obscurité profonde où Dieu était.
    22 Et l’Éternel dit à Moïse : Tu diras ainsi aux fils d’Israël : Vous avez vu que j’ai parlé avec
    vous des cieux.
    23 Vous ne ferez point de dieux d’argent à côté de moi, et vous ne vous ferez pas des
    dieux d’or.
    24 Tu me feras un autel de terre, et tu sacrifieras dessus tes holocaustes et tes sacrifices
    de prospérités, ton menu et ton gros bétail. En tout lieu où je mettrai la mémoire de mon
    nom, je viendrai à toi, et je te bénirai.
    25 Et si tu me fais un autel de pierres, tu ne le bâtiras point de pierres taillées ; car si tu
    lèves ton ciseau dessus, tu le profaneras.
    26 Et tu ne monteras point à mon autel par des degrés, afin que ta nudité n’y soit pas
    découverte.

    Notes:
    — v. 2 : litt.: de serviteurs, ici, et ailleurs.
    — v. 5 : hébreu : El, le Fort, distingué toujours d’Élohim (Dieu), et d’Éloah (#Dieu), par l’astérisque* précédant le mot de Dieu ;
    comparer Genèse 1:1 et Deut. 32:15 ; voir Genèse 14:18.
    — v. 7 : ou : pour mentir.
    — v. 20 : litt.: faces.

    ***

    Chapitre 21

    1 Ce sont ici les jugements* que tu placeras devant eux :
    2 Si tu achètes un serviteur hébreu, il servira six années, et, la septième, il sortira libre,
    gratuitement.
    3 S’il est venu seul*, il sortira seul ; s’il avait une femme, sa femme sortira avec lui.
    4 Si son maître lui a donné une femme, et qu’elle lui ait enfanté des fils ou des filles, la
    femme et ses enfants seront à son* maître, et lui, il sortira seul**.
    5 Mais si le serviteur dit positivement : J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je
    ne veux pas sortir libre ;
    6 alors son maître le fera venir devant les juges*, et le fera approcher de la porte ou du
    poteau, et son maître lui percera l’oreille avec un poinçon ; et il le servira à toujours.
    7 Et si un homme vend sa fille pour être servante, elle ne sortira point comme sortent les
    serviteurs.
    8 Si elle déplaît aux yeux de son maître qui se l’était fiancée, il la fera racheter ; il n’aura
    pas le pouvoir de la vendre à un peuple étranger, après l’avoir trompée.
    9 Et s’il l’a fiancée à son fils, il agira envers elle selon le droit des filles.
    10 S’il en prend une autre, il ne retranchera rien pour elle à sa nourriture, à son vêtement,
    et à son droit conjugal.
    11 Et s’il ne fait pas pour elle ces trois choses-là, elle sortira gratuitement, sans [payer
    aucun] argent.
    12 Si quelqu’un frappe un homme, et qu’il en meure, il sera certainement mis à mort.
    13 Mais s’il ne lui a pas dressé d’embûche, et que Dieu l’ait fait tomber sous ses mains, je
    t’établirai un lieu où il s’enfuira.
    14 Et si un homme s’élève de propos délibéré contre son prochain, pour le tuer par ruse,
    tu l’arracheras de mon autel, pour qu’il meure.
    15 Et celui qui frappera son père ou sa mère sera certainement mis à mort.
    16 Et si quelqu’un vole un homme et qu’il le vende, ou qu’il soit trouvé en sa main, il sera
    certainement mis à mort.
    17 Et celui qui maudit son père ou sa mère sera certainement mis à mort.
    18 Et si des hommes contestent entre eux, et que l’un frappe l’autre avec une pierre ou
    avec le poing, et qu’il ne meure pas, mais tienne le lit :
    19 s’il se lève et marche dehors sur son bâton, celui qui l’a frappé sera tenu pour quitte ;
    seulement, il payera son chômage, et le fera guérir complètement.
    20 Et si quelqu’un frappe du bâton son serviteur ou sa servante, et qu’il meure sous sa
    main, il sera certainement vengé ;
    21 seulement, s’il reste debout un jour ou deux jours, il ne sera pas vengé, car il est son
    argent.
    22 Et si des hommes se querellent, et que [l’un d’eux] heurte une femme enceinte et
    qu’elle accouche sans qu’il y ait de malheur, une amende sera payée selon ce que le mari
    de la femme lui imposera, et il la donnera suivant [la décision des] juges.
    23 Et s’il arrive malheur, tu donneras vie pour vie,
    24 oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied,
    25 brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.
    26 Et si un homme frappe l’oeil de son serviteur, ou l’oeil de sa servante, et le lui fasse
    perdre, il les laissera aller libres pour l’oeil ;
    27 et s’il fait tomber la dent de son serviteur ou la dent de sa servante, il les laissera aller
    libres pour la dent.
    28 Et si un boeuf frappe de ses cornes un homme ou une femme, et qu’ils en meurent, le
    boeuf sera certainement lapidé, et sa chair ne sera pas mangée ; mais le maître du boeuf
    sera [tenu pour] non coupable.
    29 Et si le boeuf frappait de ses cornes auparavant, et que son maître en ait été averti et
    qu’il ne l’ait pas tenu sous garde, et qu’il tue un homme ou une femme, le boeuf sera
    lapidé, et son maître aussi sera mis à mort.
    30 Et si une indemnité lui est imposée, il donnera la rançon de sa vie selon tout ce qui lui
    sera imposé.
    31 Soit qu’il ait frappé un fils, ou qu’il ait frappé une fille, il lui sera fait selon ce jugement*.
    32 Si le boeuf a frappé de ses cornes un serviteur ou une servante, le possesseur*
    donnera à son maître trente sicles d’argent, et le boeuf sera lapidé.
    33 Et si un homme ouvre une fosse, ou si un homme creuse une fosse, et ne la couvre
    pas, et qu’un boeuf ou un âne y tombe,
    34 le propriétaire de la fosse donnera une compensation, il remettra l’argent au maître de
    la [bête] ; et la bête morte lui appartiendra.
    35 Et si le boeuf d’un homme heurte le boeuf de son prochain, et qu’il en meure, ils
    vendront le boeuf vivant, et en partageront l’argent, et ils partageront aussi le mort.
    36 Ou s’il était connu que le boeuf frappait de ses cornes auparavant, et que son maître ne
    l’ait pas tenu sous garde, il fera certainement compensation, boeuf pour boeuf ; et le [boeuf]
    mort lui appartiendra.

    Notes:
    — v. 1 : ou : ordonnances. — v. 3, 4** : litt.: de sa personne. — v. 4* : c. à d. de la femme.
    — v. 6 : litt.: les dieux, ou Dieu.
    — v. 31 : ou : cette ordonnance. — v. 32 : litt.: il.

    ***

    La Bonne Semence : Le vrai calvaire

    « Exode 16-18Exode 22-24 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :