• Chapitre 1

    1 Et ce sont ici les noms des fils d’Israël qui entrèrent en Égypte ; ils y entrèrent avec
    Jacob, chacun avec sa famille* :
    2 Ruben, Siméon, Lévi et Juda ;
    3 Issacar, Zabulon et Benjamin ;
    4 Dan et Nephthali ; Gad et Aser.
    5 Et toutes les âmes issues des reins de Jacob étaient soixante-dix âmes ; or Joseph était
    en Égypte.
    6 Et Joseph mourut, et tous ses frères, et toute cette génération-là.
    7 Et les fils d’Israël fructifièrent et foisonnèrent, et multiplièrent, et devinrent extrêmement
    forts ; et le pays en fut rempli.
    *
    8 Et un nouveau roi se leva sur l’Égypte, qui n’avait point connu Joseph.
    9 Et il dit à son peuple : Voici, le peuple des fils d’Israël est plus nombreux et plus fort que
    nous.
    10 Allons, soyons prudents à son égard, de peur qu’il ne se multiplie, et que, s’il arrivait
    une guerre, il ne se joigne, lui aussi, à nos ennemis, et ne fasse la guerre contre nous, et
    ne monte hors du pays.
    11 Et ils établirent sur lui des chefs de corvées pour l’opprimer par leurs fardeaux. Et il
    bâtit pour le Pharaon des villes à greniers*, Pithom et Ramsès.
    12 Et selon qu’ils l’opprimaient, il multipliait et croissait ; et ils eurent peur* des fils d’Israël.
    13 Et les Égyptiens firent servir les fils d’Israël avec dureté,
    14 et ils leur rendirent la vie amère par un dur service, en argile, et en briques, et par toute
    sorte de service aux champs : tout le service dans lequel on les faisait servir était avec
    dureté.
    15 Et le roi d’Égypte parla aux sages-femmes hébreues, dont l’une avait nom Shiphra et la
    seconde se nommait Pua,
    16 et il dit : Quand vous accoucherez les femmes hébreues et que vous les verrez sur les
    sièges*, si c’est un fils, vous le ferez mourir, et si c’est une fille, elle vivra.
    17 Mais les sages-femmes craignirent Dieu, et ne firent pas comme le roi d’Égypte leur
    avait dit ; et elles laissèrent vivre les enfants mâles.
    18 Et le roi d’Égypte appela les sages-femmes, et leur dit : Pourquoi avez-vous fait cela, et
    avez-vous laissé vivre les enfants mâles ?
    19 Et les sages-femmes dirent au Pharaon : Parce que les femmes hébreues ne sont pas
    comme les Égyptiennes ; car elles sont vigoureuses : avant que la sage-femme vienne
    vers elles, elles ont enfanté.
    20 Et Dieu fit du bien aux sages-femmes ; et le peuple multiplia, et devint très-fort.
    21 Et il arriva, parce que les sages-femmes craignirent Dieu, qu’il leur fit des maisons.
    22 Et le Pharaon commanda à tout son peuple, disant : Tout fils qui naîtra, jetez-le dans le
    fleuve ; mais toute fille, laissez-la vivre.

    Notes :
    — v. 1 : litt.: et sa maison.
    — v. 11 : pour le blé ou d’autres provisions. — v. 12 : avec l’idée d’aversion.
    — v. 16 : le sens du mot hébreu est incertain.

    ***

    Chapitre 2

    1 Et un homme de la maison de Lévi alla, et prit une fille de Lévi ;
    2 et la femme conçut, et enfanta un fils ; et elle vit qu’il était beau ; et elle le cacha trois
    mois*.
    3 Et comme elle ne pouvait plus le cacher, elle prit pour lui un coffret de joncs, et l’enduisit
    de bitume et de poix, et mit dedans l’enfant, et le posa parmi les roseaux sur le bord du
    fleuve.
    4 Et sa soeur se tint à distance pour savoir ce qu’on lui ferait.
    5 Et la fille du Pharaon descendit au fleuve pour se laver, et ses jeunes filles se
    promenaient sur le bord du fleuve ; et elle vit le coffret au milieu des roseaux, et elle
    envoya sa servante, qui le prit ;
    6 et elle l’ouvrit, et vit l’enfant ; et voici, c’était un petit garçon qui pleurait. Et elle eut
    compassion de lui, et dit : C’est un des enfants des Hébreux.
    7 Et sa soeur dit à la fille du Pharaon : Irai-je et appellerai-je auprès de toi une nourrice
    d’entre les Hébreues, et elle t’allaitera l’enfant ?
    8 Et la fille du Pharaon lui dit : Va. Et la jeune fille alla, et appela la mère de l’enfant.
    9 Et la fille du Pharaon lui dit : Emporte cet enfant, et allaite-le pour moi, et je te donnerai
    ton salaire.
    10 Et la femme prit l’enfant, et l’allaita. Et l’enfant grandit, et elle l’amena à la fille du
    Pharaon, et il fut son fils ; et elle appela son nom Moïse*, et dit : Car je l’ai tiré des eaux.
    11 Et il arriva, en ces jours-là, que Moïse, étant devenu grand, sortit vers ses frères ; et il
    vit leurs fardeaux. Et il vit un homme égyptien qui frappait un Hébreu d’entre ses frères ;
    12 et il regarda çà et là, et vit qu’il n’y avait personne, et il frappa l’Égyptien, et le cacha
    dans le sable.
    13 Et il sortit le second jour ; et voici, deux hommes hébreux se querellaient. Et il dit au
    coupable : Pourquoi frappes-tu ton compagnon ?
    14 Et il dit : Qui t’a établi chef et juge sur nous ? Est-ce que tu veux* me tuer, comme tu as
    tué l’Égyptien ? Et Moïse eut peur, et dit : Certainement le fait est connu.
    15 Et le Pharaon apprit la chose, et chercha à tuer Moïse ; mais Moïse s’enfuit de devant
    le Pharaon, et habita dans le pays de Madian. * Et il s’assit près d’un puits ;
    16 or le sacrificateur de Madian avait sept filles ; et elles vinrent, et puisèrent, et emplirent
    les auges pour abreuver le bétail de leur père.
    17 Et les bergers vinrent, et les chassèrent ; et Moïse se leva, et les secourut, et abreuva
    leur bétail.
    18 Et elles vinrent vers Rehuel, leur père ; et il dit : Pourquoi êtes-vous venues sitôt
    aujourd’hui ?
    19 Et elles dirent : Un homme égyptien nous a délivrées de la main des bergers, et il aussi
    puisé abondamment pour nous, et a abreuvé le bétail.
    20 Et il dit à ses filles. Où est-il donc ? Pourquoi avez-vous laissé là cet homme ? Appelezle,
    et qu’il mange du pain.
    21 Et Moïse consentit à habiter avec lui* ; et il donna Séphora**, sa fille, à Moïse.
    22 Et elle enfanta un fils, et il appela son nom Guershom* ; car, dit-il, j’ai séjourné dans un
    pays étranger.
    *
    23 Et il arriva en ces jours, qui furent nombreux, que le roi d’Égypte mourut ; et les fils
    d’Israël soupirèrent à cause de leur service, et ils crièrent ; et leur cri monta vers Dieu à
    cause de leur service.
    24 Et Dieu ouït leur gémissement, et Dieu se souvint de son alliance avec Abraham, avec
    Isaac, et avec Jacob.
    25 Et Dieu regarda les fils d’Israël, et Dieu connut [leur état].

    Notes :
    — v. 2 : date : A.C. 1572. — v. 10 : hébreu : Moshé, tiré [des eaux].
    — v. 14 : litt.: Dis-tu.
    — v. 15 : date : A.C. 1532. — v. 21* : litt.: avec l’homme. — v. 21** : hébreu : Tsippora.
    — v. 22 : séjournant là.

    ***

    Chapitre 3

    1 Et Moïse faisait paître le bétail de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian*. Et il
    mena le troupeau derrière le désert, et il vint à la montagne de Dieu, à Horeb.
    2 Et l’Ange de l’Éternel lui apparut dans une flamme de feu, du milieu d’un buisson à
    épines ; et il regarda, et voici, le buisson était [tout] ardent de feu, et le buisson n’était pas
    consumé.
    3 Et Moïse dit : Je me détournerai, et je verrai cette grande vision, pourquoi le buisson ne
    se consume pas.
    4 Et l’Éternel vit qu’il se détournait pour voir ; et Dieu l’appela du milieu du buisson, et dit :
    Moïse ! Moïse ! Et il dit : Me voici.
    5 Et il dit : N’approche pas d’ici ; ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te
    tiens est une terre* sainte.
    6 Et il dit : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de
    Jacob. Et Moïse cacha son visage, car il craignait de regarder vers Dieu.
    7 Et l’Éternel dit : J’ai vu, j’ai vu l’affliction de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu
    le cri qu’il a jeté à cause de ses exacteurs ; car je connais ses douleurs.
    8 Et je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de
    ce pays-là dans un pays bon et spacieux, dans un pays ruisselant de lait et de miel, dans
    le lieu d’habitation du Cananéen, et du Héthien, et de l’Amoréen, et du Phérézien, et du
    Hévien, et du Jébusien.
    9 Et maintenant, voici, le cri des fils d’Israël est venu jusqu’à moi ; et j’ai aussi vu
    l’oppression dont les Égyptiens les oppriment.
    10 Et maintenant, viens, et je t’enverrai vers le Pharaon, et tu feras sortir hors d’Égypte
    mon peuple, les fils d’Israël.
    11 Et Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, moi, pour que j’aille vers le Pharaon, et pour que je
    fasse sortir hors d’Égypte les fils d’Israël ?
    12 Et il dit : Parce que* je serai avec toi ; et ceci te sera le signe que c’est moi qui t’ai
    envoyé : lorsque tu auras fait sortir le peuple hors d’Égypte, vous servirez Dieu sur cette
    montagne.
    13 Et Moïse dit à Dieu : Voici, quand je viendrai vers les fils d’Israël, et que je leur dirai : Le
    Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous, et qu’ils me diront : Quel est son nom ? que leur
    dirai-je ?
    14 Et Dieu dit à Moïse : JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il dit : Tu diras ainsi aux fils d’Israël :
    JE SUIS m’a envoyé vers vous.
    15 Et Dieu dit encore à Moïse : Tu diras ainsi aux fils d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos
    pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous :
    c’est là mon nom éternellement, et c’est là mon mémorial de génération en génération.
    16 Va, et assemble les anciens d’Israël, et dis-leur : L’Éternel, le Dieu de vos pères, m’est
    apparu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob, disant : Certainement je vous ai visités,
    et [j’ai vu] ce qu’on vous fait en Égypte ;
    17 et j’ai dit : Je vous ferai monter hors de l’affliction de l’Égypte, dans le pays du
    Cananéen, et du Héthien, et de l’Amoréen, et du Phérézien, et du Hévien, et du Jébusien,
    dans un pays ruisselant de lait et de miel.
    18 Et ils écouteront ta voix, et tu entreras, toi et les anciens d’Israël, vers le roi d’Égypte, et
    vous lui direz : L’Éternel, le Dieu des Hébreux, s’est rencontré avec nous ; et maintenant,
    nous te prions, laisse-nous aller le chemin de trois jours dans le désert, afin que nous
    sacrifiions à l’Éternel, notre Dieu.
    19 Et je sais que le roi d’Égypte ne vous permettra pas de vous en aller, pas même*
    [contraint] par main forte.
    20 Et j’étendrai ma main, et je frapperai l’Égypte par toutes mes merveilles que je ferai au
    milieu d’elle ; et après cela il vous renverra.
    21 Et je ferai trouver faveur à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et il arrivera que, quand
    vous vous en irez, vous ne vous en irez pas à vide ;
    22 et une femme demandera à sa voisine, et à celle qui séjourne dans sa maison, des
    objets d’argent, et des objets d’or, et des vêtements, et vous les mettrez sur vos fils et sur
    vos filles ; et vous dépouillerez les Égyptiens.

    Notes :
    — v. 1 : date : A.C. 1492. — v. 5 : hébreu : sol.
    — v. 12 : ou : Certainement. — v. 19 : ou : sinon.

    ***

    La Bonne Semence : Les frères de Joseph

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 4

    1 Et Moïse répondit, et dit : Mais voici, ils ne me croiront pas, et n’écouteront pas ma voix ;
    car ils diront : l’Éternel ne t’est point apparu.
    2 Et l’Éternel lui dit : Qu’est-ce [que tu as] dans ta main ? Et il dit : Une verge.
    3 Et il dit : Jette-la à terre. Et il la jeta à terre, et elle devint un serpent ; et Moïse fuyait
    devant lui.
    4 Et l’Éternel dit à Moïse : Étends ta main, et saisis-le par la queue (et il étendit sa main, et
    le saisit, et il devint une verge dans sa main),
    5 afin qu’ils croient que l’Éternel, le Dieu de leurs pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu
    d’Isaac, et le Dieu de Jacob, t’est apparu.
    6 Et l’Éternel lui dit encore : Mets maintenant ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans
    son sein ; et il la retira, et voici, sa main était lépreuse, [blanche] comme neige.
    7 Et il dit : Remets ta main dans ton sein. Et il remit sa main dans son sein ; et il la retira
    de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair.
    8 Et il arrivera que, s’ils ne te croient pas et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils
    croiront la voix de l’autre signe.
    9 Et il arrivera que, s’ils ne croient pas même à ces deux signes, et n’écoutent pas ta voix,
    tu prendras de l’eau du fleuve et tu la verseras sur le sec ; et l’eau que tu auras prise du
    fleuve deviendra du sang sur le sec.
    10 Et Moïse dit à l’Éternel : Ah, Seigneur ! je ne suis pas un homme éloquent*, — ni d’hier,
    ni d’avant-hier, ni depuis que tu parles à ton serviteur ; car j’ai la bouche pesante et la
    langue pesante.
    11 Et l’Éternel lui dit : Qui est-ce qui a donné une bouche à l’homme ? ou qui a fait le
    muet, ou le sourd, ou le voyant, ou l’aveugle ? N’est-ce pas moi, l’Éternel ?
    12 Et maintenant, va, et je serai avec ta bouche, et je t’enseignerai ce que tu diras.
    13 Et il dit : Ah, Seigneur ! envoie, je te prie, par celui que tu enverras*.
    14 Alors la colère de l’Éternel s’embrasa contre Moïse, et il dit : Aaron, le Lévite, n’est-il
    pas ton frère ? Je sais qu’il parlera très-bien ; et aussi le voici qui sort à ta rencontre, et
    quand il te verra, il se réjouira dans son coeur.
    15 Et tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche ; et moi, je serai avec ta
    bouche et avec sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous ferez ;
    16 et il parlera pour toi au peuple, et il arrivera qu’il te sera en la place de bouche, et toi, tu
    lui seras en la place de Dieu.
    17 Et tu prendras dans ta main cette verge, avec laquelle tu feras les signes.
    18 Et Moïse s’en alla, et retourna vers Jéthro*, son beau-père, et lui dit : Je te prie, laissemoi
    m’en aller, et retourner vers mes frères qui sont en Égypte, afin que je voie s’ils vivent
    encore. Et Jéthro dit à Moïse : Va en paix.
    19 Et l’Éternel dit à Moïse, en Madian : Va, retourne en Égypte ; car tous les hommes qui
    cherchaient ta vie sont morts.
    20 Et Moïse prit sa femme et ses fils, et les fit monter sur un âne, et retourna au pays
    d’Égypte. Et Moïse prit la verge de Dieu dans sa main.
    21 Et l’Éternel dit à Moïse : Quand tu t’en iras pour retourner en Égypte, vois tous les
    miracles que j’ai mis dans ta main, et tu les feras devant le Pharaon ; et moi, j’endurcirai
    son coeur, et il ne laissera pas aller le peuple.
    22 Et tu diras au Pharaon : Ainsi a dit l’Éternel : Israël est mon fils, mon premier-né.
    23 Et je te dis : Laisse aller mon fils pour qu’il me serve ; et si tu refuses de le laisser aller,
    voici, je tuerai ton fils, ton premier-né.
    24 Et il arriva, en chemin, dans le caravansérail, que l’Éternel vint contre lui, et chercha à
    le faire mourir.
    25 Et Séphora prit une pierre tranchante et coupa le prépuce de son fils, et le jeta à* ses
    pieds, et dit : Certes tu m’es un époux de sang ! Et [l’Éternel] le laissa.
    26 Alors elle dit : Époux de sang ! à cause de la circoncision.
    27 Et l’Éternel dit à Aaron : Va à la rencontre de Moïse, au désert. Et il alla, et le rencontra
    en la montagne de Dieu, et le baisa.
    28 Et Moïse raconta à Aaron toutes les paroles de l’Éternel qui l’avait envoyé, et tous les
    signes qu’il lui avait commandés.
    29 Et Moïse et Aaron allèrent, et assemblèrent tous les anciens des fils d’Israël ;
    30 et Aaron dit toutes les paroles que l’Éternel avait dites à Moïse, et fit les signes devant
    les yeux du peuple.
    31 Et le peuple crut ; et ils apprirent que l’Éternel avait visité les fils d’Israël, et qu’il avait
    vu leur affliction ; et ils s’inclinèrent et se prosternèrent.

    Notes:
    — v. 10 : litt.: de paroles. — v. 13 : litt.: par la main [que] tu enverras.
    — v. 18 : ici, en hébreu : Jéther.
    — v. 25 : litt.: le fit toucher.

    ***

    Chapitre 5

    1 Et après [cela], Moïse et Aaron allèrent, et dirent au Pharaon : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu
    d’Israël : Laisse aller mon peuple, afin qu’il me célèbre une fête dans le désert.
    2 Et le Pharaon dit : Qui est l’Éternel pour que j’écoute sa voix et que je laisse aller Israël ?
    Je ne connais pas l’Éternel, et je ne laisserai pas non plus aller Israël.
    3 Et ils dirent : Le Dieu des Hébreux s’est rencontré avec nous. Nous te prions, laissenous
    aller le chemin de trois jours dans le désert, et que nous sacrifiions à l’Éternel, notre
    Dieu ; de peur qu’il ne se jette sur nous par la peste ou par l’épée.
    4 Et le roi d’Égypte leur dit : Moïse et Aaron, pourquoi détournez-vous le peuple de son
    ouvrage ? Allez à vos corvées.
    5 Et le Pharaon dit : Voici, le peuple du pays est maintenant nombreux, et vous les faites
    chômer de leurs corvées.
    6 Et le Pharaon commanda, ce jour-là, aux exacteurs du peuple et à ses commissaires,
    disant :
    7 Vous ne continuerez pas à donner de la paille au peuple pour faire des briques, comme
    auparavant ; qu’ils aillent eux-mêmes, et qu’ils se ramassent de la paille.
    8 Et vous leur imposerez la quantité de briques qu’ils faisaient auparavant. Vous n’en
    retrancherez rien, car ils sont paresseux ; c’est pourquoi ils crient, disant : Allons, et
    sacrifions à notre Dieu.
    9 Que le service pèse sur ces hommes, et qu’ils s’y occupent, et ne regardent pas à des
    paroles de mensonge.
    10 Et les exacteurs du peuple et ses commissaires sortirent, et parlèrent au peuple,
    disant : Ainsi dit le Pharaon : Je ne vous donnerai point de paille ;
    11 allez vous-mêmes, et prenez de la paille où vous en trouverez ; car il ne sera rien
    retranché de votre service.
    12 Et le peuple se dispersa dans tout le pays d’Égypte pour ramasser du chaume en lieu
    de paille.
    13 Et les exacteurs les pressaient, disant : Achevez vos ouvrages ; à chaque jour sa
    tâche*, comme quand il y avait de la paille.
    14 Et les commissaires des fils d’Israël, qu’avaient établis sur eux les exacteurs du
    Pharaon, furent battus, et il leur fut dit : Pourquoi n’avez-vous pas achevé votre tâche en
    faisant des briques, hier et aujourd’hui, comme auparavant ?
    15 Et les commissaires des fils d’Israël vinrent et crièrent au Pharaon, disant : Pourquoi
    fais-tu ainsi à tes serviteurs ?
    16 On ne donne point de paille à tes serviteurs, et on nous dit : Faites des briques ! Et
    voici, tes serviteurs sont battus, et c’est ton peuple qui est coupable.
    17 Et il dit : Vous êtes paresseux, paresseux ; c’est pourquoi vous dites : Allons, et
    sacrifions à l’Éternel.
    18 Et maintenant, allez, travaillez ; on ne vous donnera point de paille, et vous livrerez la
    quantité de briques.
    19 Et les commissaires des fils d’Israël virent que leur cas était mauvais, puisqu’on disait :
    Vous ne retrancherez rien de vos briques ; à chaque jour sa tâche.
    20 Et ils rencontrèrent Moïse et Aaron, qui se tenaient là pour les rencontrer, comme ils
    sortaient de devant le Pharaon ;
    21 et ils leur dirent : Que l’Éternel vous regarde, et qu’il juge ; car vous nous avez mis en
    mauvaise odeur auprès du* Pharaon et auprès de ses serviteurs, de manière à leur mettre
    une épée à la main pour nous tuer.
    22 Et Moïse retourna vers l’Éternel, et dit : Seigneur, pourquoi as-tu fait du mal à ce
    peuple ? Pourquoi donc m’as-tu envoyé ?
    23 Depuis que je suis entré vers le Pharaon pour parler en ton nom, il a fait du mal à ce
    peuple, et tu n’as pas du tout délivré ton peuple.

    Notes:
    — v. 13 : litt.: l’affaire du jour en son jour.
    — v. 21 : litt.: aux yeux du.

    ***

    Chapitre 6

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Tu verras maintenant ce que je ferai au Pharaon, car [contraint]
    par main forte, il les laissera aller, et [contraint] par main forte, il les chassera de son pays.
    2 Et Dieu parla à Moïse, et lui dit : Je suis l’Éternel (Jéhovah).
    3 Je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, comme le *Dieu Tout-puissant* ; mais je
    n’ai pas été connu d’eux par mon nom d’Éternel (Jéhovah).
    4 Et j’ai aussi établi mon alliance avec eux, pour leur donner le pays de Canaan, le pays
    de leur séjournement, dans lequel ils ont séjourné.
    5 Et j’ai aussi entendu le gémissement des fils d’Israël, que les Égyptiens font servir, et je
    me suis souvenu de mon alliance.
    6 C’est pourquoi dis aux fils d’Israël : Je suis l’Éternel, et je vous ferai sortir de dessous les
    fardeaux des Égyptiens, et je vous délivrerai de leur servitude ; et je vous rachèterai à
    bras étendu, et par de grands jugements ;
    7 et je vous prendrai pour être mon peuple, et je vous serai Dieu ; et vous saurez que je
    suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous fais sortir de dessous les fardeaux des Égyptiens.
    8 Et je vous ferai entrer dans le pays au sujet duquel j’ai levé ma main, pour le donner à
    Abraham, à Isaac, et à Jacob, et je vous le donnerai en possession. Je suis l’Éternel.
    9 Et Moïse parla ainsi aux fils d’Israël ; mais ils n’écoutèrent pas Moïse, à cause de leur
    angoisse d’esprit*, et à cause de leur dure servitude.
    10 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    11 Entre, et parle au Pharaon, roi d’Égypte, pour qu’il laisse sortir les fils d’Israël de son
    pays.
    12 Et Moïse parla devant l’Éternel, en disant : Voici, les fils d’Israël ne m’ont point écouté ;
    et comment le Pharaon m’écoutera-t-il, moi qui suis incirconcis de lèvres ?
    13 Et l’Éternel parla à Moïse et à Aaron, et leur donna des ordres pour les fils d’Israël, et
    pour le Pharaon, roi d’Égypte, pour faire sortir les fils d’Israël du pays d’Égypte.
    14 Ce sont ici les chefs de leurs maisons de pères : les fils de Ruben, premier-né d’Israël :
    Hénoc et Pallu, Hetsron et Carmi ; ce sont là les familles de Ruben.
    15 — Et les fils de Siméon : Jemuel, et Jamin, et Ohad, et Jakin, et Tsokhar, et Saül, fils
    d’une Cananéenne ; ce sont là les familles de Siméon.
    16 Et ce sont ici les noms des fils de Lévi, selon leurs générations : Guershon, et Kehath,
    et Merari. Et les années de la vie de Lévi furent cent trente-sept ans.
    17 — Les fils de Guershon : Libni et Shimhi, selon leurs familles.
    18 — Et les fils de Kehath : Amram, et Jitsehar, et Hébron, et Uziel. Et les années de la vie
    de Kehath furent cent trente-trois ans.
    19 — Et les fils de Merari : Makhli, et Mushi. Ce sont là les familles de Lévi, selon leurs
    générations.
    20 Et Amram prit pour femme Jokébed, sa tante, et elle lui enfanta Aaron et Moïse. Et les
    années de la vie d’Amram furent cent trente-sept ans.
    21 — Et les fils de Jitsehar : Coré, et Népheg, et Zicri.
    22 — Et les fils d’Uziel : Mishaël, et Eltsaphan, et Sithri.
    23 — Et Aaron prit pour femme Élishéba, fille d’Amminadab, soeur de Nakhshon, et elle lui
    enfanta Nadab, et Abihu, Éléazar, et Ithamar.
    24 — Et les fils de Coré : Assir, et Elkana, et Abiasaph ; ce sont là les familles des Corites.
    25 — Et Éléazar, fils d’Aaron, prit pour femme une des filles de Putiel, et elle lui enfanta
    Phinées. — Ce sont là les chefs des pères des Lévites, selon leurs familles.
    26 C’est là cet Aaron et ce Moïse auxquels l’Éternel dit : Faites sortir les fils d’Israël du
    pays d’Égypte, selon leurs armées.
    27 Ce sont eux qui parlèrent au Pharaon, roi d’Égypte, pour faire sortir d’Égypte les fils
    d’Israël : c’est ce Moïse, et cet Aaron.
    28 Et il arriva, le jour que l’Éternel parla à Moïse dans le pays d’Égypte,
    29 que l’Éternel parla à Moïse, disant : Je suis l’Éternel ; dis au Pharaon, roi d’Égypte, tout
    ce que je te dis.
    30 Et Moïse dit devant l’Éternel : Voici, je suis incirconcis de lèvres ; et comment le
    Pharaon m’écoutera-t-il ?

    Notes:
    — v. 3 : hébreu : El-Shaddaï, voir Gen. 17:1 ; 28:3, etc.
    — v. 9 : ou : leur impatience.

    ***

    Chapitre 7

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Vois, je t’ai fait Dieu pour le Pharaon ; et Aaron, ton frère, sera
    ton prophète.
    2 Toi, tu diras tout ce que je te commanderai ; et Aaron, ton frère, parlera au Pharaon,
    pour qu’il laisse aller les fils d’Israël hors de son pays.
    3 Et moi, j’endurcirai le coeur du Pharaon, et je multiplierai mes signes et mes miracles
    dans le pays d’Égypte.
    4 Et le Pharaon ne vous écoutera pas ; et je mettrai ma main sur l’Égypte, et je ferai sortir
    mes armées, mon peuple, les fils d’Israël, hors du pays d’Égypte, par de grands
    jugements ;
    5 et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel, lorsque j’aurai étendu ma main sur
    l’Égypte et que j’aurai fait sortir les fils d’Israël du milieu d’eux.
    6 Et Moïse et Aaron firent comme l’Éternel leur avait commandé ; ils firent ainsi.
    7 Et Moïse était âgé de quatre-vingts ans, et Aaron âgé de quatre-vingt-trois ans, quand ils
    parlèrent au Pharaon.*
    8 Et l’Éternel parla à Moïse et à Aaron, disant :
    9 Quand le Pharaon vous parlera, en disant : Montrez* pour vous un miracle, tu diras à
    Aaron : Prends ta verge, et jette-la devant le Pharaon : elle deviendra un serpent**.
    10 Et Moïse et Aaron vinrent vers le Pharaon, et firent ainsi, selon que l’Éternel avait
    commandé ; et Aaron jeta sa verge devant le Pharaon et devant ses serviteurs, et elle
    devint un serpent.
    11 Et le Pharaon appela aussi les sages et les magiciens ; et eux aussi, les devins
    d’Égypte, firent ainsi par leurs enchantements :
    12 ils jetèrent chacun sa verge, et elles devinrent des serpents ; mais la verge d’Aaron
    engloutit leurs verges.
    13 Et le coeur du Pharaon s’endurcit, et il ne les écouta point, comme avait dit l’Éternel.
    14 Et l’Éternel dit à Moïse : Le coeur du Pharaon est endurci* ; il refuse de laisser aller le
    peuple.
    15 Va, le matin, vers le Pharaon ; voici, il sortira vers l’eau : et tu te présenteras à sa
    rencontre, sur le bord du fleuve, et tu prendras dans ta main la verge qui a été changée en
    serpent ;
    16 et tu lui diras : L’Éternel, le Dieu des Hébreux, m’a envoyé vers toi, disant : Laisse aller
    mon peuple, pour qu’ils me servent dans le désert. Et voici, tu n’as point écouté jusqu’ici.
    17 Ainsi dit l’Éternel : À ceci tu connaîtras que je suis l’Éternel : Voici, je frappe de la verge
    qui est dans ma main les eaux qui sont dans le fleuve, et elles seront changées en sang ;
    18 et le poisson qui est dans le fleuve mourra, et le fleuve deviendra puant, et les
    Égyptiens seront dégoûtés* de boire des eaux du fleuve.
    19 Et l’Éternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Prends ta verge, et étends ta main sur les eaux
    des Égyptiens*, sur leurs rivières, sur leurs canaux**, et sur leurs étangs, et sur tous leurs
    amas d’eau ; et elles deviendront du sang ; et il y aura du sang par tout le pays d’Égypte,
    et dans les vases de bois et dans les vases de pierre.
    20 Et Moïse et Aaron firent ainsi, selon que l’Éternel l’avait commandé. Et il leva la verge,
    et frappa les eaux qui étaient dans le fleuve, aux yeux du Pharaon et aux yeux de ses
    serviteurs : et toutes les eaux qui étaient dans le fleuve furent changées en sang ;
    21 et le poisson qui était dans le fleuve mourut ; et le fleuve devint puant, et les Égyptiens
    ne pouvaient boire de l’eau du fleuve ; et il y avait du sang dans tout le pays d’Égypte.
    22 Et les devins d’Égypte firent de même par leurs enchantements. Et le coeur du Pharaon
    s’endurcit, et il ne les écouta point, comme avait dit l’Éternel.
    23 Et le Pharaon se tourna, et entra dans sa maison, et n’appliqua pas son coeur à cela
    non plus.
    24 Et tous les Égyptiens creusèrent autour du fleuve [pour trouver] de l’eau à boire, car ils
    ne pouvaient boire des eaux du fleuve.
    25 Et sept jours s’accomplirent après que l’Éternel eut frappé le fleuve.

    Notes:
    — v. 7 : date : A.C. 1492.
    — v. 9* : litt.: Donnez. — v. 9** : serpent, ailleurs aussi : crocodile ; ainsi dans tout ce passage.
    — v. 14 : litt.: lourd, pesant. — v. 18 : litt.: se lasseront.
    — v. 19* : ou : de l’Égypte, comme souvent. — v. 19** : le mot hébreu signifie : les canaux et les bras du Nil.

    ***

     La Bonne Semence : Le Christianisme, une religion?

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 8

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Va vers le Pharaon, et dis-lui : Ainsi dit l’Éternel : Laisse aller
    mon peuple, pour qu’ils me servent.
    2 Mais si tu refuses de le laisser aller, voici, je vais frapper de grenouilles toutes tes
    limites ;
    3 et le fleuve fourmillera de grenouilles, et elles monteront et entreront dans ta maison, et
    dans la chambre où tu couches, et sur ton lit, et dans la maison de tes serviteurs, et parmi
    ton peuple, et dans tes fours et dans tes huches.
    4 Et les grenouilles monteront sur toi, et sur ton peuple, et sur tous tes serviteurs.
    5 Et l’Éternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Étends ta main avec ta verge, sur les rivières, et
    sur les canaux*, et sur les étangs, et fais monter les grenouilles sur le pays d’Égypte.
    6 Et Aaron étendit sa main sur les eaux de l’Égypte : et les grenouilles montèrent, et
    couvrirent le pays d’Égypte.
    7 Et les devins firent de même par leurs enchantements, et firent monter des grenouilles
    sur le pays d’Égypte.
    8 Et le Pharaon appela Moïse et Aaron, et dit : Suppliez l’Éternel, afin qu’il retire les
    grenouilles de moi et de mon peuple ; et je laisserai aller le peuple, et ils sacrifieront à
    l’Éternel.
    9 Et Moïse dit au Pharaon : Glorifie-toi sur moi ! Pour quand supplierai-je [l’Éternel] pour
    toi, et pour tes serviteurs, et pour ton peuple, afin qu’il ôte les grenouilles d’avec toi et de
    tes maisons ? Il en restera seulement dans le fleuve.
    10 Et il dit : Pour demain. Et il dit : Selon ta parole ! afin que tu saches que nul n’est
    comme l’Éternel, notre Dieu.
    11 Et les grenouilles se retireront d’avec toi, et de tes maisons, et d’avec tes serviteurs, et
    d’avec ton peuple ; il en restera seulement dans le fleuve.
    12 Et Moïse et Aaron sortirent d’auprès du Pharaon ; et Moïse cria à l’Éternel au sujet des
    grenouilles qu’il avait fait venir* sur le Pharaon.
    13 Et l’Éternel fit selon la parole de Moïse. Et les grenouilles moururent dans les maisons,
    dans les cours et dans les champs ;
    14 et on les amassa par monceaux, et la terre devint puante.
    15 Et le Pharaon vit qu’il y avait du relâche, et il endurcit son coeur, et ne les écouta pas,
    comme avait dit l’Éternel.
    16 Et l’Éternel dit à Moïse : Dis à Aaron : Étends ta verge, et frappe la poussière de la
    terre, et elle deviendra des moustiques dans tout le pays d’Égypte.
    17 Et ils firent ainsi. Et Aaron étendit sa main avec sa verge, et frappa la poussière de la
    terre, et elle devint des moustiques sur les hommes et sur les bêtes ; toute la poussière de
    la terre devint des moustiques dans tout le pays d’Égypte.
    18 Et les devins firent de même par leurs enchantements, pour produire les moustiques ;
    mais ils ne le purent. Et les moustiques furent sur les hommes et sur les bêtes.
    19 Et les devins dirent au Pharaon : C’est le doigt de Dieu. Et le coeur du Pharaon
    s’endurcit, et il ne les écouta point, comme avait dit l’Éternel.
    20 Et l’Éternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin, et tiens-toi devant le Pharaon ; voici, il
    sortira vers l’eau, et tu lui diras : Ainsi dit l’Éternel : Laisse aller mon peuple, pour qu’ils me
    servent.
    21 Car si tu ne laisses pas aller mon peuple, voici, j’enverrai contre toi, et contre tes
    serviteurs, et contre ton peuple, et dans tes maisons, la mouche venimeuse ; et les
    maisons des Égyptiens seront remplies de mouches venimeuses, et aussi le sol sur lequel
    ils sont.
    22 Et je distinguerai, en ce jour-là, le pays de Goshen, où se tient mon peuple, en sorte
    que là il n’y ait point de mouches venimeuses ; afin que tu saches que moi, l’Éternel, je
    suis au milieu du pays.
    23 Et je mettrai une séparation* entre mon peuple et ton peuple. Ce signe sera pour
    demain.
    24 Et l’Éternel fit ainsi : et les mouches entrèrent en multitude dans la maison du Pharaon
    et dans les maisons de ses serviteurs, et dans tout le pays d’Égypte ; — le pays fut ruiné
    par la mouche venimeuse.
    25 Et le Pharaon appela Moïse et Aaron, et dit : Allez, sacrifiez à votre Dieu dans le pays.
    26 Et Moïse dit : Il n’est pas convenable de faire ainsi ; car nous sacrifierions à l’Éternel,
    notre Dieu, l’abomination des Égyptiens. Est-ce que nous sacrifierions l’abomination des
    Égyptiens devant leurs yeux, sans qu’ils nous lapidassent !
    27 Nous irons le chemin de trois jours dans le désert, et nous sacrifierons à l’Éternel, notre
    Dieu, comme il nous a dit.
    28 Et le Pharaon dit : Je vous laisserai aller, et vous sacrifierez à l’Éternel, votre Dieu,
    dans le désert ; seulement ne vous éloignez pas trop en vous en allant. Priez pour moi.
    29 Et Moïse dit : Voici, je sors d’auprès de toi, et je supplierai l’Éternel, et demain les
    mouches se retireront du Pharaon, de ses serviteurs, et de son peuple ; seulement, que le
    Pharaon ne continue pas à se moquer, en ne laissant pas aller le peuple pour sacrifier à
    l’Éternel.
    30 Et Moïse sortit d’auprès du Pharaon, et supplia l’Éternel.
    31 Et l’Éternel fit selon la parole de Moïse : et il retira les mouches du Pharaon, de ses
    serviteurs, et de son peuple ; il n’en resta pas une.
    32 Et le Pharaon endurcit* son coeur aussi cette fois, et ne laissa point aller le peuple.

    Notes:
    — v. 5 : le mot hébreu signifie : les canaux et les bras du Nil. — v. 12 : litt.: mises.
    — v. 23 : ailleurs : rédemption. — v. 32 : proprement : appesantit.

    ***

    Chapitre 9

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Va vers le Pharaon, et dis-lui : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu des
    Hébreux : Laisse aller mon peuple, pour qu’ils me servent.
    2 Car si tu refuses de les laisser aller, et que tu les retiennes encore,
    3 voici, la main de l’Éternel sera sur tes troupeaux qui sont aux champs, sur les chevaux,
    sur les ânes, sur les chameaux, sur le gros bétail, et sur le menu bétail ; il y aura une
    peste très-grande ;
    4 et l’Éternel distinguera entre les troupeaux des Israélites et les troupeaux des Égyptiens,
    et rien ne mourra de tout ce qui est aux fils d’Israël.
    5 Et l’Éternel assigna un temps, disant : Demain l’Éternel fera cela dans le pays.
    6 Et l’Éternel fit cela le lendemain ; et tous les troupeaux des Égyptiens moururent ; mais
    des troupeaux des fils d’Israël, il n’en mourut pas une [bête].
    7 Et le Pharaon envoya, et voici, il n’y avait pas même une seule [bête] morte des
    troupeaux des Israélites. Et le cœur du Pharaon s’endurcit*, et il ne laissa point aller le
    peuple.
    8 Et l’Éternel dit à Moïse et à Aaron : Prenez plein vos mains de cendre de fournaise, et
    que Moïse la répande vers les cieux, devant les yeux du Pharaon ;
    9 et elle deviendra une fine poussière sur tout le pays d’Égypte, et elle deviendra, sur les
    hommes et sur les bêtes, un ulcère faisant éruption en pustules, dans tout le pays
    d’Égypte.
    10 Et ils prirent de la cendre de fournaise, et se tinrent devant le Pharaon ; et Moïse la
    répandit vers les cieux ; et elle devint un ulcère faisant éruption en pustules, sur les
    hommes et sur les bêtes.
    11 Et les devins ne purent se tenir devant Moïse, à cause de l’ulcère ; car l’ulcère était sur
    les devins et sur tous les Égyptiens.
    12 Et l’Éternel endurcit le cœur du Pharaon, et il ne les écouta pas, comme l’Éternel avait
    dit à Moïse.
    13 Et l’Éternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin, et tiens-toi devant le Pharaon, et dislui
    : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu des Hébreux : Laisse aller mon peuple, pour qu’ils me
    servent ;
    14 car cette fois j’envoie toutes mes plaies dans ton cœur, et sur tes serviteurs et sur ton
    peuple, afin que tu saches que nul n’est comme moi, sur toute la terre ;
    15 car maintenant, j’étendrai ma main, et je te frapperai de peste, toi et ton peuple, et tu
    seras* exterminé de dessus la terre.
    16 Mais je t’ai fait subsister pour ceci, afin de te faire voir* ma puissance, et pour que mon
    nom soit publié dans toute la terre.
    17 T’élèves-tu encore contre mon peuple, pour ne pas les laisser aller,
    18 voici, je ferai pleuvoir demain, à ces heures, une grêle très-grosse, telle qu’il n’y en a
    pas eu en Égypte, depuis le jour qu’elle a été fondée jusqu’à maintenant.
    19 Et maintenant, envoie, fais mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce que tu as dans les
    champs ; car la grêle tombera sur tout homme et toute bête qui se trouveront dans les
    champs et qu’on n’aura pas recueillis dans les maisons, et ils mourront.
    20 Celui d’entre les serviteurs du Pharaon qui craignit la parole de l’Éternel, fit se réfugier
    dans les maisons ses serviteurs et ses troupeaux ;
    21 et celui qui n’appliqua pas son cœur à la parole de l’Éternel laissa ses serviteurs et ses
    troupeaux dans les champs.
    22 Et l’Éternel dit à Moïse : Étends ta main vers les cieux, et il y aura de la grêle dans tout
    le pays d’Égypte, sur les hommes et sur les bêtes, et sur toute herbe des champs dans le
    pays d’Égypte.
    23 Et Moïse étendit sa verge vers les cieux : et l’Éternel envoya des tonnerres* et de la
    grêle, et le feu se promenait sur la terre. Et l’Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays
    d’Égypte.
    24 Et il y eut de la grêle, et du feu entremêlé au milieu de la grêle, [qui était] très-grosse,
    telle qu’il n’y en a pas eu dans tout le pays d’Égypte depuis qu’il est devenu une nation.
    25 Et la grêle frappa, dans tout le pays d’Égypte, tout ce qui était aux champs, depuis
    l’homme jusqu’aux bêtes ; la grêle frappa aussi toute l’herbe des champs, et brisa tous les
    arbres des champs.
    26 Seulement dans le pays de Goshen, où étaient les fils d’Israël, il n’y eut point de grêle.
    27 Et le Pharaon envoya, et appela Moïse et Aaron, et leur dit : J’ai péché cette fois ;
    l’Éternel est juste, et moi et mon peuple nous sommes méchants.
    28 Suppliez l’Éternel ; et que ce soit assez des tonnerres* de Dieu, et de la grêle ; et je
    vous laisserai aller, et vous ne resterez pas davantage.
    29 Et Moïse lui dit : Quand je sortirai de la ville, j’étendrai mes mains vers l’Éternel ; les
    tonnerres cesseront, et il n’y aura plus de grêle : afin que tu saches que la terre est à
    l’Éternel.
    30 Mais, quant à toi et à tes serviteurs, je sais que vous ne craindrez pas encore l’Éternel
    Dieu.
    31 Et le lin et l’orge avaient été frappés ; car l’orge était en épis, et le lin nouait* ;
    32 et le froment et l’épeautre n’avaient pas été frappés, parce qu’ils sont tardifs.
    33 Et Moïse sortit d’auprès du Pharaon, hors de la ville, et étendit ses mains vers
    l’Éternel : et les tonnerres et la grêle cessèrent, et la pluie ne se déversa plus sur la terre.
    34 Et le Pharaon vit que la pluie, et la grêle, et les tonnerres, avaient cessé, et il continua
    de pécher, et il endurcit* son coeur, lui et ses serviteurs.
    35 Et le coeur du Pharaon s’endurcit, et il ne laissa point aller les fils d’Israël, comme
    l’Éternel avait dit par* Moïse.

    Notes:
    — v. 7 : proprement : s’appesantit.
    — v. 15 : ou : si j’avais étendu ma main et que je t’eusse frappé de peste toi et ton peuple, je t’aurais.
    — v. 16 : quelques-uns : afin de montrer en toi. — v. 23, 28 : litt.: voix, ici et ailleurs.
    — v. 31 : ou : était en bouton. — v. 34 : proprement : appesantit.
    — v. 35 : litt.: par la main de, ici, et ailleurs souvent.

    ***

    La Bonne Semence : Dieu d'aboird

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 10

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Va vers le Pharaon ; car j’ai endurci* son coeur et le coeur de
    ses serviteurs, afin que je mette ces miens signes au milieu d’eux** ;
    2 et afin que tu racontes aux oreilles de ton fils et du fils de ton fils, ce que j’ai accompli en
    Égypte, et mes signes que j’ai opérés au milieu d’eux ; et vous saurez que moi je suis
    l’Éternel.
    3 Et Moïse et Aaron vinrent vers le Pharaon, et lui dirent : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu des
    Hébreux : Jusques à quand refuseras-tu de t’humilier devant moi ? Laisse aller mon
    peuple, pour qu’ils me servent.
    4 Car si tu refuses de laisser aller mon peuple, voici, je vais faire venir demain des
    sauterelles dans tes confins,
    5 et elles couvriront la face* de la terre, de sorte qu’on ne pourra pas voir la terre ; et elles
    mangeront le reste qui est échappé, que la grêle vous a laissé, et elles mangeront tout
    arbre qui croît dans vos champs ;
    6 et elles rempliront tes maisons, et les maisons de tous tes serviteurs, et les maisons de
    tous les Égyptiens : ce que tes pères n’ont point vu, ni les pères de tes pères, depuis le
    jour qu’ils ont été sur la terre, jusqu’à ce jour. Et il se tourna, et sortit d’auprès du Pharaon.
    7 Et les serviteurs du Pharaon lui dirent : Jusques à quand celui-ci sera-t-il pour nous un
    piège ? Laisse aller ces hommes, et qu’ils servent l’Éternel, leur Dieu. Ne sais-tu pas
    encore que l’Égypte est ruinée ?
    8 Et on fit revenir Moïse et Aaron vers le Pharaon ; et il leur dit : Allez, servez l’Éternel,
    votre Dieu. Qui sont ceux qui iront ?
    9 Et Moïse dit : Nous irons avec nos jeunes gens et avec nos vieillards, nous irons avec
    nos fils et avec nos filles, avec notre menu bétail et avec notre gros bétail ; car nous avons
    [à célébrer] une fête à l’Éternel.
    10 Et il leur dit : Que l’Éternel soit ainsi avec vous, comme je vous laisserai aller avec vos
    petits enfants ! Regardez, car le mal est devant vous.
    11 Il n’en sera pas ainsi ; allez donc, [vous] les hommes faits, et servez l’Éternel : car c’est
    là ce que vous avez désiré. Et on les chassa de devant la face du Pharaon.
    12 Et l’Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur le pays d’Égypte, pour les sauterelles, et
    qu’elles montent sur le pays d’Égypte, et qu’elles mangent toute l’herbe du pays, tout ce
    que la grêle a laissé.
    13 Et Moïse étendit sa verge sur le pays d’Égypte ; et l’Éternel amena sur le pays un vent
    d’orient, tout ce jour-là et toute la nuit : le matin arriva, et le vent d’orient apporta les
    sauterelles.
    14 Et les sauterelles montèrent sur tout le pays d’Égypte, et se posèrent dans tous les
    confins de l’Égypte, un fléau terrible* ; avant elles il n’y avait point eu de sauterelles
    semblables, et après elles il n’y en aura point de pareilles.
    15 Et elles couvrirent la face* de tout le pays, et le pays fut obscurci ; et elles mangèrent
    toute l’herbe de la terre, et tout le fruit des arbres que la grêle avait laissé ; et il ne
    demeura de reste aucune verdure aux arbres, ni à l’herbe des champs, dans tout le pays
    d’Égypte.
    16 Et le Pharaon se hâta d’appeler Moïse et Aaron, et dit : J’ai péché contre l’Éternel,
    votre Dieu, et contre vous ;
    17 et maintenant, pardonne, je te prie, mon péché seulement pour cette fois ; et suppliez
    l’Éternel, votre Dieu, afin seulement qu’il retire de dessus moi cette mort-ci.
    18 Et il sortit d’auprès du Pharaon, et il supplia l’Éternel.
    19 Et l’Éternel tourna [le vent en] un vent d’occident très-fort, qui enleva les sauterelles, et
    les enfonça dans la mer Rouge. Il ne resta pas une sauterelle dans tous les confins de
    l’Égypte.
    20 Et l’Éternel endurcit le coeur du Pharaon, et il ne laissa point aller les fils d’Israël.
    21 Et l’Éternel dit à Moïse : Étends ta main vers les cieux, et il y aura sur le pays d’Égypte
    des ténèbres, et on touchera de la main les ténèbres.
    22 Et Moïse étendit sa main vers les cieux : et il y eut d’épaisses ténèbres dans tout le
    pays d’Égypte, trois jours.
    23 On ne se voyait pas l’un l’autre, et nul ne se leva du lieu où il était pendant trois jours ;
    mais pour tous les fils d’Israël il y eut de la lumière dans leurs habitations.
    24 Et le Pharaon appela Moïse, et dit : Allez, servez l’Éternel ; seulement que votre menu
    et votre gros bétail restent ; vos petits enfants aussi iront avec vous.
    25 Et Moïse dit : Tu nous donneras aussi dans nos mains des sacrifices et des
    holocaustes, et nous [les] offrirons à l’Éternel, notre Dieu ;
    26 nos troupeaux aussi iront avec nous ; il n’en restera pas un ongle, car nous en
    prendrons pour servir l’Éternel, notre Dieu ; et nous ne savons pas comment nous
    servirons l’Éternel, jusqu’à ce que nous soyons parvenus là.
    27 Et l’Éternel endurcit le coeur du Pharaon, et il ne voulut pas les laisser aller.
    28 Et le Pharaon lui dit : Va-t’en d’auprès de moi ; garde-toi de revoir ma face ! car, au jour
    où tu verras ma face, tu mourras.
    29 Et Moïse dit : Comme tu l’as dit, je ne reverrai plus ta face !

    Notes:
    — v. 1* : proprement : appesanti. — v. 1** : litt.: de lui. — v. 5, 15 : litt.: l’oeil.
    — v. 14 : quelques-uns : en quantité énorme ; litt.: fort pesantes.

    ***

    Chapitre 11

    1 Et l’Éternel dit à Moïse : Je ferai venir encore une plaie sur le Pharaon et sur l’Égypte ;
    après cela il vous laissera aller d’ici ; lorsqu’il vous laissera aller complètement, il vous
    chassera tout à fait d’ici.
    2 Parle donc aux oreilles du peuple : Que chaque homme demande à son voisin, et
    chaque femme à sa voisine, des objets d’argent et des objets d’or.
    3 Et l’Éternel fit que le peuple trouva faveur aux yeux des Égyptiens ; l’homme Moïse
    aussi était très-grand dans le pays d’Égypte, aux yeux des serviteurs du Pharaon et aux
    yeux du peuple.
    4 Et Moïse dit : Ainsi dit l’Éternel : Sur le minuit je sortirai au milieu de l’Égypte ;
    5 et tout premier-né dans le pays d’Égypte mourra, depuis le premier-né du Pharaon, qui
    est assis sur son trône, jusqu’au premier-né de la servante qui est derrière la meule, et
    tout premier-né des bêtes.
    6 Et il y aura un grand cri dans tout le pays d’Égypte, comme il n’y en a pas eu et il n’y en
    aura jamais de semblable.
    7 Mais contre tous les fils d’Israël, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, pas un chien ne
    remuera sa langue ; afin que vous sachiez que l’Éternel distingue entre les Égyptiens et
    Israël.
    8 Et tous ces tiens serviteurs descendront vers moi, et se prosterneront devant moi,
    disant : Sors, toi, et tout le peuple qui est à tes pieds. Et après cela je sortirai. Et [Moïse]
    sortit d’auprès du Pharaon dans une ardente colère.
    9 Et l’Éternel dit à Moïse : Le Pharaon ne vous écoutera point, afin de multiplier mes
    miracles dans le pays d’Égypte.
    10 Et Moïse et Aaron firent tous ces miracles devant le Pharaon. Et l’Éternel endurcit le
    coeur du Pharaon, et il ne laissa point aller de son pays les fils d’Israël.

    ***

    Chapitre 12

    1 Et l’Éternel parla à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte, disant :
    2 Ce mois-ci sera pour vous le commencement des mois ; il sera pour vous le premier des
    mois de l’année.
    3 Parlez à toute l’assemblée d’Israël, disant : Au dixième [jour] de ce mois, vous prendrez
    chacun un agneau* par maison de père, un agneau par maison.
    4 Et si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, que lui et son voisin le plus
    rapproché de sa maison, le prennent, selon le nombre des âmes ; vous compterez pour
    l’agneau d’après ce que chacun peut manger.
    5 Vous aurez un agneau sans défaut*, mâle, âgé d’un an ; vous le prendrez d’entre les
    moutons ou d’entre les chèvres ;
    6 et vous le tiendrez en garde jusqu’au quatorzième jour de ce mois ; et toute la
    congrégation de l’assemblée d’Israël l’égorgera entre les deux soirs.
    7 Et ils prendront de son sang, et en mettront sur les deux poteaux et sur le linteau de la
    porte, aux maisons dans lesquelles ils le mangeront ;
    8 et ils en mangeront la chair cette nuit-là ; ils la mangeront rôtie au feu, avec des pains
    sans levain, et des herbes amères.
    9 Vous n’en mangerez pas qui soit à demi cuit ou qui ait été cuit dans l’eau, mais rôti au
    feu : la tête, et les jambes, et l’intérieur.
    10 Et vous n’en laisserez rien de reste jusqu’au matin ; et ce qui en resterait jusqu’au
    matin, vous le brûlerez au feu.
    11 Et vous le mangerez ainsi : vos reins ceints, vos sandales à vos pieds, et votre bâton
    en votre main ; et vous le mangerez à la hâte. C’est la pâque* de l’Éternel.
    12 Et je passerai par le pays d’Égypte cette nuit-là, et je frapperai tout premier-né dans le
    pays d’Égypte, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, et j’exercerai des jugements sur tous les
    dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel.
    13 Et le sang vous sera pour signe sur les maisons où vous serez ; et je verrai le sang, et
    je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie à destruction au milieu de vous,
    quand je frapperai le pays d’Égypte.
    14 Et ce jour-là vous sera en mémorial, et vous le célébrerez comme une fête à l’Éternel ;
    vous le célébrerez en vos générations comme un statut perpétuel.
    15 Pendant sept jours vous mangerez des pains sans levain : dès le premier jour, vous
    ôterez le levain de vos maisons ; car quiconque mangera du pain levé, du premier jour au
    septième jour, cette âme-là sera retranchée d’Israël.
    16 Et le premier jour vous aurez une sainte convocation, et le septième jour une sainte
    convocation ; il ne se fera aucune oeuvre en ces jours-là ; seulement ce que chacun*
    mangera, cela seul se fera par vous.
    17 Et vous garderez la fête des pains sans levain, car en ce même jour j’ai fait sortir vos
    armées du pays d’Égypte ; et vous garderez ce jour-là en vos générations, comme un
    statut perpétuel.
    18 Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des pains sans
    levain, jusqu’au vingt et unième jour du mois, au soir.
    19 Pendant sept jours il ne se trouvera point de levain dans vos maisons ; car quiconque
    mangera de ce qui est levé, cette âme-là sera retranchée de l’assemblée d’Israël, étranger
    ou Israélite de naissance*.
    20 Vous ne mangerez rien de levé ; dans toutes vos habitations vous mangerez des pains
    sans levain.
    21 Et Moïse appela tous les anciens d’Israël, et leur dit : Tirez à part et prenez du menu
    bétail selon vos familles, et égorgez la pâque.
    22 Et vous prendrez un bouquet d’hysope, et vous le tremperez dans le sang qui sera
    dans le bassin ; et du sang qui sera dans le bassin, vous aspergerez le linteau et les deux
    poteaux ; et nul d’entre vous ne sortira de la porte de sa maison, jusqu’au matin.
    23 Car l’Éternel passera pour frapper les Égyptiens ; et il verra le sang sur le linteau et sur
    les deux poteaux, et l’Éternel passera par-dessus la porte, et ne permettra pas au
    destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper.
    24 Et vous garderez cela comme un statut pour toi et pour tes enfants, à toujours.
    25 Et lorsque vous serez entrés dans le pays que l’Éternel vous donnera, comme il l’a dit,
    il arrivera que vous garderez ce service.
    26 Et quand vos enfants vous diront : Que signifie pour vous ce service ?
    27 il arrivera que vous direz : C’est le sacrifice de la pâque à l’Éternel, qui passa pardessus
    les maisons des fils d’Israël en Égypte, lorsqu’il frappa les Égyptiens et qu’il
    préserva nos maisons.
    Et le peuple s’inclina, et ils se prosternèrent.
    28 Et les fils d’Israël s’en allèrent, et firent comme l’Éternel l’avait commandé à Moïse et à
    Aaron ; ils firent ainsi.
    29 Et il arriva, au milieu de la nuit, que l’Éternel frappa tout premier-né dans le pays
    d’Égypte, depuis le premier-né du Pharaon qui était assis sur son trône, jusqu’au premier né
    du captif qui était dans la maison de la fosse, et tout premier-né des bêtes.
    30 Et le Pharaon se leva de nuit, lui et tous ses serviteurs, et toute l’Égypte ; et il y eut un
    grand cri en Égypte, car il n’y avait pas de maison où il n’y eût un mort.
    31 Et il appela Moïse et Aaron de nuit, et dit : Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple,
    tant vous que les fils d’Israël, et allez-vous-en, servez l’Éternel, comme vous l’avez dit ;
    32 prenez votre menu bétail et votre gros bétail, comme vous l’avez dit, et allez-vous-en,
    et bénissez-moi aussi.
    33 Et les Égyptiens pressaient le peuple, pour le renvoyer du pays en hâte ; car ils
    disaient : Nous sommes tous morts.
    34 Et le peuple prit sa pâte avant qu’elle fût levée, ayant leurs huches liées dans leurs
    vêtements sur leurs épaules.
    35 Et les fils d’Israël firent selon la parole de Moïse, et demandèrent aux Égyptiens des
    objets d’argent, et des objets d’or, et des vêtements.
    36 Et l’Éternel fit que le peuple trouva faveur aux yeux des Égyptiens, qui accordèrent
    leurs demandes ; et ils dépouillèrent les Égyptiens.
    37 Et les fils d’Israël partirent de Ramsès pour Succoth, environ six cent mille hommes de
    pied, les hommes faits, sans les petits enfants ;
    38 et aussi un grand amas de gens monta avec eux, et du menu et du gros bétail, des
    troupeaux en très-grand nombre.
    39 Et ils cuisirent en gâteaux sans levain la pâte qu’ils avaient emportée d’Égypte ; car elle
    n’avait pas levé, parce qu’ils avaient été chassés d’Égypte et n’avaient pu tarder ; ils ne
    s’étaient pas fait non plus de provisions.
    40 Et l’habitation des fils d’Israël qui avaient habité en Égypte, fut de quatre cent trente
    ans.
    41 Et il arriva, au bout de quatre cent trente ans, il arriva, en ce même jour, que toutes les
    armées de l’Éternel sortirent du pays d’Égypte*.
    42 C’est une nuit à garder pour l’Éternel, parce qu’il les a fait sortir du pays d’Égypte ; —
    cette nuit-là est à garder pour l’Éternel par tous les fils d’Israël, en leurs générations.
    43 Et l’Éternel dit à Moïse et à Aaron : C’est ici le statut de la Pâque : Aucun étranger n’en
    mangera ;
    44 mais tout esclave*, homme acheté à prix d’argent, tu le circonciras ; alors il en
    mangera.
    45 L’habitant et l’homme à gages n’en mangeront point.
    46 Elle sera mangée dans une même maison ; tu n’emporteras point de sa chair hors de
    la maison, et vous n’en casserez pas un os.
    47 Toute l’assemblée d’Israël la fera.
    48 Et si un étranger séjourne chez toi, et veut faire la Pâque à l’Éternel, que tout mâle qui
    est à lui soit circoncis ; et alors il s’approchera pour la faire, et sera comme l’Israélite de
    naissance* ; mais aucun incirconcis n’en mangera.
    49 Il y aura une même loi pour l’Israélite de naissance* et pour l’étranger qui séjourne
    parmi vous.
    50 Et tous les fils d’Israël firent comme l’Éternel avait commandé à Moïse et à Aaron ; ils
    firent ainsi.
    51 Et il arriva, en ce même jour, que l’Éternel fit sortir les fils d’Israël du pays d’Égypte,
    selon leurs armées.

    Notes:
    — v. 3 : ou : chevreau, ici, et dans tout ce passage, comme Genèse 22:8.
    — v. 5 : ailleurs : parfait. — v. 11 : signifie : l’action de passer [par-dessus] ; voir verset 13.
    — v. 19 : litt.: ou indigène du pays. — v. 16 : hébreu : toute âme. — v. 41 : date : A.C. 1491.
    — v. 44 : ailleurs : serviteur. — v. 48, 49 : litt.: indigène du pays.

    ***

    La Bonne Semence : Invoquer le nom de Jésus

    ***

    Le Roi revient ... Les risques du retour du Christ. from Media Evangile on Vimeo.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 13

    1 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    2 Sanctifie-moi tout premier-né, tout ce qui ouvre la matrice parmi les fils d’Israël, tant des
    hommes que des bêtes ; il est à moi.
    3 Et Moïse dit au peuple : Souvenez-vous de ce jour, auquel vous êtes sortis d’Égypte, de
    la maison de servitude*, car l’Éternel vous en a fait sortir à main forte ; et on ne mangera
    point de pain levé.
    4 Vous sortez aujourd’hui, au mois d’Abib*.
    5 Et quand l’Éternel t’aura fait entrer dans le pays du Cananéen, du Héthien, de
    l’Amoréen, du Hévien, et du Jébusien, qu’il a juré à tes pères de te donner, pays ruisselant
    de lait et de miel, il arrivera que tu feras ce service en ce mois-ci.
    6 Pendant sept jours tu mangeras des pains sans levain, et le septième jour il y aura une
    fête à l’Éternel.
    7 On mangera pendant les sept jours des pains sans levain ; et il ne se verra point chez toi
    de pain levé, et il ne se verra point de levain chez toi, dans tous tes confins.
    8 Et tu raconteras [ces choses] à ton fils, en ce jour-là, disant : C’est à cause de ce que
    l’Éternel m’a fait quand je sortis d’Égypte.
    9 Et cela te sera un signe sur ta main, et un mémorial entre tes yeux, afin que la loi de
    l’Éternel soit en ta bouche, car l’Éternel t’a fait sortir d’Égypte à main forte.
    10 Et tu garderas ce statut en sa saison, d’année en année*.
    11 Et il arrivera, quand l’Éternel t’aura fait entrer dans le pays du Cananéen, comme il l’a
    juré à toi et à tes pères, et qu’il te l’aura donné,
    12 que tu consacreras à l’Éternel tout ce qui ouvre la matrice, et tout ce qui ouvre la
    portière des bêtes qui t’appartiendront : les mâles seront à l’Éternel.
    13 Et tout premier fruit des ânes, tu le rachèteras avec un agneau* ; et si tu ne le rachètes
    pas, tu lui briseras la nuque. Et tout premier-né des hommes parmi tes fils, tu le
    rachèteras.
    14 Et quand ton fils t’interrogera à l’avenir, disant : Qu’est-ce que ceci ? alors tu lui diras :
    À main forte l’Éternel nous a fait sortir d’Égypte, de la maison de servitude*.
    15 Et il arriva, quand le Pharaon s’obstinait à ne pas nous laisser aller, que l’Éternel tua
    tous les premiers-nés dans le pays d’Égypte, depuis le premier-né des hommes jusqu’au
    premier-né des bêtes ; c’est pourquoi je sacrifie à l’Éternel tout ce qui ouvre la matrice, les
    mâles, et je rachète tout premier-né de mes fils.
    16 Et ce sera un signe sur ta main et un fronteau entre tes yeux, car à main forte l’Éternel
    nous a fait sortir d’Égypte.
    *
    17 Et il arriva, quand le Pharaon laissa aller le peuple, que Dieu ne les conduisit pas par le
    chemin du pays des Philistins, qui est pourtant proche ; car Dieu dit : De peur que le
    peuple ne se repente lorsqu’ils verront la guerre, et qu’ils ne retournent en Égypte.
    18 Et Dieu fit faire un détour au peuple par le chemin du désert de la mer Rouge ; et les
    fils d’Israël montèrent en ordre de bataille* hors du pays d’Égypte.
    19 Et Moïse prit les os de Joseph avec lui, car il avait expressément fait jurer les fils
    d’Israël, disant : Certainement Dieu vous visitera ; et vous ferez monter mes os d’ici avec
    vous.
    20 Et ils partirent de Succoth, et campèrent à Etham, à l’extrémité du désert.
    21 Et l’Éternel allait devant eux, de jour dans une colonne de nuée pour les conduire par le
    chemin, et de nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu’ils marchassent jour
    et nuit :
    22 la colonne de nuée ne se retira point, le jour, ni la colonne de feu, la nuit, de devant le
    peuple.

    Notes:
    — v. 3, 14 : litt.: de serviteur. — v. 4 : mois de la maturité des épis.
    — v. 10 : litt.: de jours en jours. — v. 13 : ou : chevreau.
    — v. 18 : ou : ceints.

    ***

    Chapitre 14

    1 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    2 Dis aux fils d’Israël qu’ils se détournent, et qu’ils campent devant Pi-Hahiroth, entre
    Migdol et la mer ; devant Baal-Tsephon, vis-à-vis, vous camperez près de la mer.
    3 Et le Pharaon dira des fils d’Israël : Ils sont embarrassés dans le pays, le désert les a
    enfermés.
    4 Et j’endurcirai le coeur du Pharaon, et il les poursuivra : et je serai glorifié dans le
    Pharaon et en toute son armée ; et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel. Et ils firent
    ainsi.
    5 Et il fut rapporté au roi d’Égypte que le peuple s’était enfui ; et le coeur du Pharaon et de
    ses serviteurs fut changé à l’égard du peuple, et ils dirent : Qu’avons-nous fait de laisser
    aller Israël, pour qu’il ne nous servît plus ?
    6 Et il attela son char, et prit son peuple avec lui.
    7 Et il prit six cents chars d’élite, et tous les chars de l’Égypte, et des capitaines sur tous.
    8 Et l’Éternel endurcit le coeur du Pharaon, roi d’Égypte, et il poursuivit les fils d’Israël. Et
    les fils d’Israël sortaient à main levée.
    9 Et les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux, les chars du Pharaon, et ses
    cavaliers et son armée, les atteignirent campés près de la mer, près de Pi-Hahiroth,
    devant Baal-Tsephon.
    10 Et le Pharaon s’approcha, et les fils d’Israël levèrent leurs yeux, et voici, les Égyptiens
    marchaient après eux : et les fils d’Israël eurent une grande peur, et crièrent à l’Éternel ;
    11 et ils dirent à Moïse : Est-ce parce qu’il n’y avait pas de sépulcres en Égypte, que tu
    nous as emmenés pour mourir dans le désert ? Que nous as-tu fait, de nous avoir fait
    sortir d’Égypte ?
    12 N’est-ce pas ici la parole que nous te disions en Égypte, disant : Laisse-nous, et nous
    servirons les Égyptiens ? Car il nous vaut mieux servir les Égyptiens que de mourir dans
    le désert.
    13 Et Moïse dit au peuple : Ne craignez point ; tenez-vous là, et voyez la délivrance de
    l’Éternel, qu’il opérera pour vous aujourd’hui ; car les Égyptiens que vous voyez
    aujourd’hui, vous ne les verrez plus, à jamais.
    14 L’Éternel combattra pour vous, et vous, vous demeurerez tranquilles*.
    15 Et l’Éternel dit à Moïse : Que cries-tu à moi ? Parle aux fils d’Israël, et qu’ils marchent.
    16 Et toi, lève ta verge, et étends ta main sur la mer, et fends-la ; et que les fils d’Israël
    entrent au milieu de la mer à sec.
    17 Et moi, voici, j’endurcirai le coeur des Égyptiens, et ils entreront après eux ; et je me
    glorifierai dans le Pharaon et en toute son armée, en ses chars et en ses cavaliers ;
    18 et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel, quand je serai glorifié dans le Pharaon,
    en ses chars et en ses cavaliers.
    19 Et l’Ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit, et s’en alla derrière eux ; et
    la colonne de nuée partit de devant eux et se tint derrière eux ;
    20 et elle vint entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël ; et elle fut [pour les uns]
    une nuée et des ténèbres, et [pour les autres] elle éclairait la nuit ; et l’un n’approcha pas
    de l’autre de toute la nuit.
    21 Et Moïse étendit sa main sur la mer : et l’Éternel fit aller la mer toute la nuit par un fort
    vent d’orient, et mit la mer à sec, et les eaux se fendirent ;
    22 et les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à sec ; et les eaux étaient pour eux un
    mur à leur droite et à leur gauche.
    23 Et les Égyptiens les poursuivirent, et entrèrent après eux, tous les chevaux du
    Pharaon, ses chars et ses cavaliers, au milieu de la mer.
    24 Et il arriva, sur la veille du matin, que l’Éternel, dans la colonne de feu et de nuée,
    regarda l’armée des Égyptiens, et mit en désordre l’armée des Égyptiens.
    25 Et il ôta les roues de leurs chars, et fit qu’on les menait difficilement. Et les Égyptiens
    dirent : Fuyons devant Israël, car l’Éternel combat pour eux contre les Égyptiens.
    26 Et l’Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur la mer, et les eaux retourneront sur les
    Égyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers.
    27 Et Moïse étendit sa main sur la mer : et, vers le matin, la mer reprit sa force ; et les
    Égyptiens s’enfuirent à sa rencontre ; et l’Éternel précipita les Égyptiens au milieu de la
    mer.
    28 Et les eaux retournèrent et couvrirent les chars et les cavaliers de toute l’armée du
    Pharaon qui était entrée après eux dans la mer ; il n’en resta pas même un seul.
    29 Et les fils d’Israël marchèrent à sec au milieu de la mer, et les eaux étaient pour eux un
    mur à leur droite et à leur gauche.
    30 Et l’Éternel délivra en ce jour-là Israël de la main des Égyptiens, et Israël vit les
    Égyptiens morts sur le rivage de la mer.
    31 Et Israël vit la grande puissance* que l’Éternel avait déployée** contre les Égyptiens ;
    et le peuple craignit l’Éternel, et ils crurent à l’Éternel, et à Moïse son serviteur.

    Notes:
    — v. 14 : ou : vous vous tairez.
    — v. 31* : litt.: main. — v. 31** : litt.: faite.

    ***

    Chapitre 15

    1 Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique à l’Éternel, et parlèrent, disant :
    Je chanterai à l’Éternel, car il s’est hautement élevé ; il a précipité dans la mer le cheval et
    celui qui le montait.
    2 Jah* est ma force et mon cantique**, et il a été mon salut. Il est mon *Dieu, et je lui
    préparerai une habitation***, — le Dieu de mon père, et je l’exalterai.
    3 L’Éternel est un homme de guerre ; l’Éternel est son nom.
    4 Les chars du Pharaon, et son armée, il les a jetés dans la mer ; l’élite de ses capitaines
    a été enfoncée dans la mer Rouge.
    5 Les abîmes les ont couverts ; ils sont descendus dans les eaux profondes, comme une
    pierre.
    6 Ta droite, ô Éternel ! s’est montrée magnifique en force ; ta droite, ô Éternel ! a écrasé
    l’ennemi.
    7 Et dans la grandeur de ta majesté, tu as détruit ceux qui s’élevaient contre toi ; tu as
    lâché ta colère, elle les a dévorés comme du chaume.
    8 Et par le souffle de tes narines, les eaux se sont amoncelées ; les courants se sont
    dressés comme une muraille ; les abîmes sont devenus solides au coeur de la mer.
    9 L’ennemi disait : Je poursuivrai, j’atteindrai, je partagerai le butin ; mon âme sera
    assouvie d’eux ; je tirerai mon épée, ma main les exterminera.
    10 Tu as soufflé de ton souffle, la mer les a couverts ; ils se sont enfoncés comme du
    plomb dans les eaux magnifiques.
    11 Qui est comme toi parmi les *dieux, ô Éternel ? Qui est comme toi, magnifique en
    sainteté, terrible en louanges, opérant des merveilles ?
    12 Tu as étendu ta droite, la terre les a engloutis.
    13 Tu as conduit par ta bonté ce peuple que tu as racheté ; tu l’as guidé par ta force
    jusqu’à la demeure de ta sainteté.
    14 Les peuples l’ont entendu, ils ont tremblé ; l’effroi a saisi les habitants de la Philistie.
    15 Alors les chefs d’Édom ont été épouvantés ; le tremblement a saisi les forts de Moab ;
    tous les habitants de Canaan se sont fondus.
    16 La crainte et la frayeur sont tombées sur eux : par la grandeur de ton bras ils sont
    devenus muets comme une pierre, jusqu’à ce que ton peuple, ô Éternel, ait passé, jusqu’à
    ce qu’ait passé ce peuple que tu t’es acquis.
    17 Tu les introduiras et tu les planteras sur la montagne de ton héritage, le lieu* que tu as
    préparé pour ton habitation, ô Éternel ! le sanctuaire, ô Seigneur ! que tes mains ont établi.
    18 L’Éternel régnera à toujours et à perpétuité.
    19 Car le cheval du Pharaon est entré dans la mer, avec son char et ses cavaliers, et
    l’Éternel a fait retourner sur eux les eaux de la mer ; et les fils d’Israël ont marché à sec au
    milieu de la mer.
    20 Et Marie, la prophétesse, soeur d’Aaron, prit un tambourin en sa main, et toutes les
    femmes sortirent après elle, avec des tambourins et en choeurs* ;
    21 et Marie leur répondait :
    Chantez à l’Éternel, car il s’est hautement élevé ; il a précipité dans la mer le cheval et
    celui qui le montait.
    22 Et Moïse fit partir Israël de la mer Rouge, et ils sortirent vers le désert de Shur ; et ils
    marchèrent trois jours dans le désert, et ne trouvèrent point d’eau.
    23 Et ils vinrent à Mara ; mais ils ne pouvaient boire des eaux de Mara, car elles étaient
    amères : c’est pourquoi son nom fut appelé Mara*.
    24 Et le peuple murmura contre Moïse, disant : Que boirons-nous ?
    25 Et il cria à l’Éternel ; et l’Éternel lui enseigna un bois, et il le jeta dans les eaux, et les
    eaux devinrent douces. Là il lui* donna un statut et une ordonnance**, et là il l’éprouva, et
    dit :
    26 Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu, et si tu fais ce qui est droit à
    ses yeux, et si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu gardes tous ses statuts, je
    ne mettrai sur toi aucune des maladies que j’ai mises sur l’Égypte, car je suis l’Éternel qui
    te guérit.
    27 Puis ils vinrent à Élim, où il y avait douze fontaines d’eau et soixante-dix palmiers ; et
    ils campèrent là, auprès des eaux.

    Notes:
    — v. 2* : Jah, abréviation du nom de Jéhovah, mais l’expression de son existence absolue, plutôt que de l’éternité de son être ; voir Ps. 68:4.
    — v. 2** : proprement : cantique de louange. — v. 2*** : selon quelques-uns : je le glorifierai. — v. 17 : lieu fixe.
    — v. 20 : choeurs de danse. — v. 23 : amertume. — v. 25* : c. à d. au peuple. — v. 25** : litt.: un jugement.

    ***

    La Bonne Semence : Par la porte entrouverte

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 16

    1 Et ils partirent d’Élim, toute l’assemblée des fils d’Israël, et vinrent au désert de Sin, qui
    est entre Élim et Sinaï, le quinzième jour du second mois après leur sortie du pays
    d’Égypte*.
    2 Et toute l’assemblée des fils d’Israël murmura contre Moïse et contre Aaron, dans le
    désert.
    3 Et les fils d’Israël leur dirent : Ah ! que ne sommes-nous morts par la main de l’Éternel
    dans le pays d’Égypte, quand nous étions assis auprès des pots de chair, quand nous
    mangions du pain à satiété ! Car vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire
    mourir de faim toute cette congrégation.
    4 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, je vais vous faire pleuvoir des cieux du pain, et le peuple
    sortira, et en recueillera chaque jour la portion d’un jour, afin que je l’éprouve, [pour voir]
    s’il marchera dans ma loi, ou non.
    5 Et il arrivera que, le sixième jour, ils prépareront ce qu’ils auront rapporté, et ce sera le
    double de ce qu’ils recueilleront chaque jour.
    6 Et Moïse et Aaron dirent à tous les fils d’Israël : Au soir vous saurez que l’Éternel vous a
    fait sortir du pays d’Égypte ;
    7 et, au matin, vous verrez la gloire de l’Éternel, parce qu’il a entendu vos murmures
    contre l’Éternel ; car que sommes-nous, que vous murmuriez contre nous ?
    8 Et Moïse dit : [Ce sera] en ce que l’Éternel vous donnera le soir de la chair à manger, et
    au matin du pain à satiété ; parce que l’Éternel a entendu vos murmures que vous avez
    proférés contre lui ; car que sommes-nous ? Vos murmures ne sont pas contre nous, mais
    contre l’Éternel.
    9 Et Moïse dit à Aaron : Dis à toute l’assemblée des fils d’Israël : Approchez-vous devant
    l’Éternel ; car il a entendu vos murmures.
    10 Et il arriva, comme Aaron parlait à toute l’assemblée des fils d’Israël, qu’ils se
    tournèrent vers le désert ; et voici, la gloire de l’Éternel parut dans la nuée.
    11 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    12 J’ai entendu les murmures des fils d’Israël. Parle-leur, disant : Entre les deux soirs vous
    mangerez de la chair, et au matin vous serez rassasiés de pain ; et vous saurez que je
    suis l’Éternel, votre Dieu.
    13 Et il arriva, le soir, que des cailles montèrent et couvrirent le camp ; et, au matin, il y eut
    une couche de rosée autour du camp ;
    14 et la couche de rosée se leva, et voici sur la surface du désert quelque chose de menu,
    de grenu, quelque chose de menu comme la gelée blanche sur la terre.
    15 Et les fils d’Israël le virent, et se dirent l’un à l’autre : Qu’est-ce* que cela ? Car ils ne
    savaient ce que c’était. Et Moïse leur dit : C’est le pain que l’Éternel vous a donné à
    manger.
    16 Voici la parole que l’Éternel a commandée : Recueillez-en, chacun en proportion de ce
    qu’il peut manger, un omer par tête, selon le nombre de vos personnes ; vous en prendrez
    chacun pour ceux qui sont dans sa tente.
    17 Et les fils d’Israël firent ainsi, et ils recueillirent, l’un beaucoup, l’autre peu.
    18 Et ils mesurèrent à l’omer : et celui qui avait beaucoup, n’eut pas trop ; et celui qui avait
    peu, n’en manqua pas ; ils avaient recueilli, chacun en proportion de ce qu’il mangeait.
    19 Et Moïse leur dit : Que personne n’en laisse de reste jusqu’au matin.
    20 Mais ils n’écoutèrent pas Moïse, et quelques-uns [d’entre eux] en laissèrent de reste
    jusqu’au matin ; et il s’y engendra des vers, et cela puait : et Moïse se mit en colère contre
    eux.
    21 Et ils en recueillaient chaque matin, chacun en proportion de ce qu’il mangeait ; et à la
    chaleur du soleil cela fondait.
    22 Et il arriva que, le sixième jour, ils recueillirent du pain au double, deux omers pour
    chacun ; et tous les principaux de l’assemblée vinrent et le rapportèrent à Moïse.
    23 Et il leur dit : C’est ici ce que l’Éternel a dit : Demain est le repos, le sabbat consacré* à
    l’Éternel ; faites cuire ce que vous avez à cuire, et faites bouillir ce que vous avez à faire
    bouillir, et tout le surplus serrez-le pour vous, pour le garder jusqu’au matin.
    24 Et ils le serrèrent jusqu’au matin, comme Moïse l’avait commandé ; et cela ne pua
    point, et il n’y eut point de vers dedans.
    25 Et Moïse dit : Mangez-le aujourd’hui, car aujourd’hui est le sabbat [consacré] à
    l’Éternel ; aujourd’hui vous n’en trouverez point aux champs.
    26 Six jours vous en recueillerez, mais au septième jour est le sabbat ; il n’y en aura point
    en ce [jour-là].
    27 Et il arriva, le septième jour, que quelques-uns du peuple sortirent pour en recueillir, et
    ils n’en trouvèrent point.
    28 Et l’Éternel dit à Moïse : Jusques à quand refuserez-vous de garder mes
    commandements et mes lois ?
    29 Voyez que l’Éternel vous a donné le sabbat ; c’est pourquoi il vous donne au sixième
    jour du pain pour deux jours. Que chacun reste chez lui ; que personne ne sorte du lieu où
    il est, le septième jour.
    30 Et le peuple se reposa le septième jour.
    31 Et la maison d’Israël appela le nom de cela manne*. Et elle était comme de la semence
    de coriandre, blanche, et avait le goût d’un gâteau au miel.
    32 Et Moïse dit : Voici la parole que l’Éternel a commandée : Qu’on en remplisse un omer
    pour le garder pour vos générations, afin qu’elles voient le pain que je vous ai fait manger
    dans le désert, lorsque je vous ai fait sortir du pays d’Égypte.
    33 Et Moïse dit à Aaron : Prends une cruche, et mets-y plein un omer de manne, et posela
    devant l’Éternel, pour la garder pour vos générations.
    34 Comme l’Éternel l’avait commandé à Moïse, Aaron la posa devant le témoignage pour
    être gardée.
    35 Et les fils d’Israël mangèrent la manne quarante ans, jusqu’à ce qu’ils entrèrent dans
    un pays habité ; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée à la frontière* du pays de
    Canaan.
    36 Or l’omer est la dixième partie de l’épha.

    Notes:
    — v. 1 : date : A.C. 1491. — v. 15 : hébreu : man.
    — v. 23 : litt.: le repos, le sabbat saint ; le mot sabbat signifie aussi repos.
    — v. 31 : hébreu : man, qui veut dire : qu’est-ce ? ou aussi : don.
    — v. 35 : litt.: l’extrémité.

    ***

    Chapitre 17

    1 Et toute l’assemblée des fils d’Israël partit du désert de Sin, selon leurs traites, d’après le
    commandement de l’Éternel, et ils campèrent à Rephidim ; et il n’y avait point d’eau à
    boire pour le peuple.
    2 Et le peuple contesta avec Moïse, et ils dirent : Donnez-nous de l’eau pour que nous
    buvions. Et Moïse leur dit : Pourquoi contestez-vous avec moi ? Pourquoi tentez-vous
    l’Éternel ?
    3 Et là, le peuple eut soif d’eau ; et le peuple murmura contre Moïse, et dit : Pourquoi nous
    as-tu fait monter d’Égypte, pour nous faire mourir de soif, moi, et mes enfants, et mon
    bétail ?
    4 Et Moïse cria à l’Éternel, disant : Que ferai-je à ce peuple ? Encore un peu, et ils me
    lapideront.
    5 Et l’Éternel dit à Moïse : Passe devant le peuple et prends avec toi des anciens d’Israël ;
    et prends dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et va.
    6 Voici, je me tiens là devant toi, sur le rocher, en Horeb ; et tu frapperas le rocher, et il en
    sortira des eaux, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi devant les yeux des anciens d’Israël.
    7 Et il appela le nom du lieu Massa* et Meriba**, à cause de la contestation des fils
    d’Israël, et parce qu’ils avaient tenté l’Éternel, en disant : L’Éternel est-il au milieu de nous,
    ou n’y est-il pas ?
    8 Et Amalek vint, et combattit contre Israël, à Rephidim.
    9 Et Moïse dit à Josué* : Choisis-nous des hommes, et sors, combats contre Amalek ;
    demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main.
    10 Et Josué fit comme Moïse lui avait dit, pour combattre contre Amalek ; et Moïse, Aaron,
    et Hur montèrent au sommet de la colline.
    11 Et il arrivait, lorsque Moïse élevait sa main, qu’Israël avait le dessus ; et quand il
    reposait sa main, Amalek avait le dessus.
    12 Mais les mains de Moïse étaient pesantes ; et ils prirent une pierre, et la mirent sous
    lui, et il s’assit dessus ; et Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un deçà, et l’autre delà ;
    et ses mains furent fermes jusqu’au coucher du soleil.
    13 Et Josué abattit Amalek et son peuple au tranchant de l’épée.
    14 Et l’Éternel dit à Moïse : Écris ceci pour mémorial dans le* livre, et fais-le entendre à
    Josué, que** j’effacerai entièrement la mémoire d’Amalek de dessous les cieux.
    15 Et Moïse bâtit un autel, et appela son nom : Jéhovah-Nissi* ;
    16 et il dit : Parce que Jah a juré*, l’Éternel aura la guerre contre Amalek de génération en
    génération.

    Notes:
    — v. 7* : tentation. — v. 7** : contestation.
    — v. 9 : hébreu : Jehoshua. — v. 14* : ou : un. — v. 14** : ou : car.
    — v. 15 : l’Éternel mon enseigne. — v. 16 : litt.: Car la main sur le trône de Jah.

    ***

    Chapitre 18

    1 Et Jéthro, sacrificateur de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait
    à Moïse et à Israël, son peuple, — que l’Éternel avait fait sortir Israël d’Égypte ;
    2 et Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, la femme de Moïse, après que celui-ci l’eut
    renvoyée,
    3 et ses deux fils, dont l’un s’appelait Guershom*, car il avait dit : J’ai séjourné dans un
    pays étranger ;
    4 et l’autre Éliézer* : Car le Dieu de mon père m’a été en aide, et m’a délivré de l’épée du
    Pharaon.
    5 Et Jéthro, beau-père de Moïse, vint, avec les fils et la femme de Moïse, vers celui-ci, au
    désert où il était campé, à la montagne de Dieu ;
    6 et il fit dire à Moïse : Moi, ton beau-père Jéthro, je suis venu vers toi, et ta femme, et ses
    deux fils avec elle.
    7 Et Moïse sortit à la rencontre de son beau-père, et se prosterna et le baisa ; et ils
    s’enquirent l’un de l’autre touchant leur bien-être, et entrèrent dans la tente.
    8 Et Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Éternel avait fait au Pharaon et à
    l’Égypte à cause d’Israël, toute la fatigue qui les avait atteints en chemin, et comment
    l’Éternel les avait délivrés.
    9 Et Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Éternel avait fait à Israël, en ce qu’il l’avait
    délivré de la main des Égyptiens.
    10 Et Jéthro dit : Béni soit l’Éternel, qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la
    main du Pharaon, — qui a délivré le peuple de dessous la main des Égyptiens !
    11 Maintenant je connais que l’Éternel est plus grand que tous les dieux ; car en cela
    [même] en quoi ils ont agi présomptueusement, il a été au-dessus d’eux.
    12 Et Jéthro, beau-père de Moïse, prit un holocauste et des sacrifices pour Dieu ; et Aaron
    et tous les anciens d’Israël vinrent pour manger le pain avec le beau-père de Moïse, en la
    présence de Dieu.
    13 Et il arriva, le lendemain, que Moïse s’assit pour juger le peuple ; et le peuple se tint
    auprès de Moïse depuis le matin jusqu’au soir ;
    14 et le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait avec le peuple, et il dit : Que fais-tu là
    avec le peuple ? Pourquoi es-tu assis seul, et tout le peuple se tient auprès de toi depuis
    le matin jusqu’au soir ?
    15 Et Moïse dit à son beau-père : C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.
    16 Quand ils ont quelque affaire, on vient à moi, et je juge entre l’un et l’autre, et je leur
    fais connaître les statuts de Dieu et ses lois.
    17 Et le beau-père de Moïse lui dit : Ce que tu fais n’est pas bon.
    18 Tu t’épuiseras certainement, toi et ce peuple qui est avec toi, car la chose est trop
    lourde pour toi ; tu ne peux la faire toi seul.
    19 Maintenant, écoute ma voix, je te conseillerai, et Dieu sera avec toi. Sois pour le peuple
    auprès de Dieu, et rapporte les affaires à Dieu ;
    20 et enseigne-leur les statuts et les lois, et fais-leur connaître la voie dans laquelle ils
    doivent marcher, et l’oeuvre qu’ils ont à faire.
    21 Et choisis d’entre tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes
    de vérité, haïssant le gain déshonnête, et établis-les sur eux, chefs de milliers, chefs de
    centaines, chefs de cinquantaines, et chefs de dizaines ;
    22 et qu’ils jugent le peuple en tout temps : et il arrivera qu’ils porteront devant toi toutes
    les grandes affaires, et toutes les petites affaires ils les jugeront eux-mêmes. Tu allégeras
    ce qui [pèse] sur toi ; ils le porteront avec toi.
    23 Si tu fais cela, et que Dieu te le commande, tu pourras subsister, et tout ce peuple
    aussi arrivera en paix en son lieu.
    24 Et Moïse écouta la voix de son beau-père, et fit tout ce qu’il avait dit.
    25 Et Moïse choisit d’entre tout Israël des hommes capables, et les établit chefs sur le
    peuple, chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines, et chefs de
    dizaines ;
    26 et ils jugèrent le peuple en tout temps : ils portaient devant Moïse les affaires difficiles,
    et toutes les petites affaires ils les jugeaient eux-mêmes.
    27 Et Moïse laissa partir son beau-père, et il s’en alla dans son pays.

    Notes:
    — v. 3 : séjournant là. — v. 4 : Dieu une aide.

    ***

    La Bonne Semence : Et vous êtes triste

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 19

    1 *Au troisième mois après que les fils d’Israël furent sortis du pays d’Égypte, en ce même
    jour, ils vinrent au désert de Sinaï :
    2 ils partirent de Rephidim, et vinrent au désert de Sinaï, et campèrent dans le désert ; et
    Israël campa là devant la montagne.
    3 Et Moïse monta vers Dieu ; et l’Éternel l’appela de la montagne, disant : Tu diras ainsi à
    la maison de Jacob, et tu l’annonceras aux fils d’Israël :
    4 Vous avez vu ce que j’ai fait à l’Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes
    d’aigle, et vous ai amenés à moi.
    5 Et maintenant, si vous écoutez attentivement ma voix et si vous gardez mon alliance,
    vous m’appartiendrez en propre d’entre* tous les peuples ; car toute la terre est à moi ;
    6 et vous me serez un royaume de sacrificateurs, et une nation sainte. Ce sont là les
    paroles que tu diras aux fils d’Israël.
    7 Et Moïse vint, et appela les anciens du peuple, et mit devant eux toutes ces paroles que
    l’Éternel lui avait commandées.
    8 Et tout le peuple ensemble répondit et dit : Tout ce que l’Éternel a dit, nous le ferons. Et
    Moïse rapporta à l’Éternel les paroles du peuple.
    9 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai à toi dans l’obscurité d’une nuée, afin que le
    peuple entende quand je parlerai avec toi, et qu’aussi ils te croient à toujours. Et Moïse
    rapporta à l’Éternel les paroles du peuple.
    10 Et l’Éternel dit à Moïse : Va vers le peuple, et sanctifie-les, aujourd’hui et demain, et
    qu’ils lavent leurs vêtements ;
    11 et qu’ils soient prêts pour le troisième jour ; car le troisième jour l’Éternel descendra,
    aux yeux de tout le peuple, sur la montagne de Sinaï.
    12 Et tu mettras des bornes pour le peuple, à l’entour, disant : Donnez-vous garde de
    monter sur la montagne et d’en toucher l’extrémité. Quiconque touchera la montagne sera
    certainement mis à mort :
    13 la main ne la touchera pas sans qu’elle soit lapidée ou transpercée ; bête, ou homme,
    ils ne vivront point. Quand le cor sonnera longuement, ils monteront vers la montagne.
    14 Et Moïse descendit de la montagne vers le peuple, et sanctifia le peuple, et ils lavèrent
    leurs vêtements.
    15 Et il dit au peuple : Soyez prêts pour le troisième jour ; ne vous approchez pas de [vos]
    femmes.
    16 Et il arriva, le troisième jour, quand le matin fut venu, qu’il y eut des tonnerres* et des
    éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne, et un son de trompette très-fort ; et tout le
    peuple qui était dans le camp trembla.
    17 Et Moïse fit sortir le peuple hors du camp à la rencontre de Dieu, et ils se tinrent au
    pied de la montagne.
    18 Et toute la montagne de Sinaï fumait, parce que l’Éternel descendit en feu sur elle ; et
    sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise, et toute la montagne tremblait fort.
    19 Et comme le son de la trompette se renforçait de plus en plus, Moïse parla, et Dieu lui
    répondit par une voix.
    20 Et l’Éternel descendit sur la montagne de Sinaï, sur le sommet de la montagne, et
    l’Éternel appela Moïse au sommet de la montagne ; et Moïse monta.
    21 Et l’Éternel dit à Moïse : Descends, avertis solennellement le peuple, de peur qu’ils ne
    rompent les barrières pour monter* vers l’Éternel pour voir, et qu’un grand nombre d’entre
    eux ne tombe.
    22 Et aussi, que les sacrificateurs qui s’approchent de l’Éternel se sanctifient, de peur que
    l’Éternel ne se jette sur eux*.
    23 Et Moïse dit à l’Éternel : Le peuple ne pourra pas monter sur la montagne de Sinaï, car
    tu nous as solennellement avertis, en disant : Mets des bornes autour de la montagne, et
    sanctifie-la.
    24 Et l’Éternel lui dit : Va, descends ; puis tu monteras, toi, et Aaron avec toi ; mais que les
    sacrificateurs et le peuple ne rompent point les barrières pour monter* vers l’Éternel, de
    peur qu’il ne se jette sur eux**.
    25 Et Moïse descendit vers le peuple et lui dit [ces choses].

    Notes:
    — v. 1 : date : A.C. 1491. — v. 5 : ou : par-dessus.
    — v. 16 : litt.: voix.
    — v. 21, 24* : litt.: ne fassent irruption. — v. 22, 24** : litt.: fasse une brèche en eux.

    ***

    Chapitre 20

    1 Et Dieu prononça toutes ces paroles, disant :
    2 Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de
    servitude*.
    3 Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face.
    4 Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux
    en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux au-dessous de
    la terre.
    5 Tu ne t’inclineras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton
    Dieu, je suis un *Dieu* jaloux, qui visite l’iniquité des pères sur les fils, sur la troisième et
    sur la quatrième [génération] de ceux qui me haïssent,
    6 et qui use de bonté envers des milliers de ceux qui m’aiment et qui gardent mes
    commandements.
    7 Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain* ; car l’Éternel ne tiendra
    point pour innocent celui qui aura pris son nom en vain.
    8 Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier.
    9 Six jours tu travailleras, et tu feras toute ton oeuvre ;
    10 mais le septième jour est le sabbat [consacré] à l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucune
    oeuvre, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, [ni] ton serviteur, ni ta servante, ni ta bête, ni ton étranger
    qui est dans tes portes.
    11 Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et il
    s’est reposé le septième jour ; c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat, et l’a
    sanctifié.
    12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours soient prolongés sur la terre que
    l’Éternel, ton Dieu, te donne.
    13 Tu ne tueras point.
    14 Tu ne commettras point adultère.
    15 Tu ne déroberas point.
    16 Tu ne diras point de faux témoignage contre ton prochain.
    17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de
    ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui soit à ton
    prochain.
    *
    18 Et tout le peuple aperçut les tonnerres, et les flammes, et le son de la trompette, et la
    montagne fumante ; et le peuple vit [cela], et ils tremblèrent et se tinrent loin,
    19 et dirent à Moïse : Toi, parle avec nous, et nous écouterons ; mais que Dieu ne parle
    point avec nous, de peur que nous ne mourions.
    20 Et Moïse dit au peuple : Ne craignez pas ; car c’est afin de vous éprouver que Dieu est
    venu, et afin que sa crainte soit devant vos yeux*, pour que vous ne péchiez point.
    21 Et le peuple se tint loin ; et Moïse s’approcha de l’obscurité profonde où Dieu était.
    22 Et l’Éternel dit à Moïse : Tu diras ainsi aux fils d’Israël : Vous avez vu que j’ai parlé avec
    vous des cieux.
    23 Vous ne ferez point de dieux d’argent à côté de moi, et vous ne vous ferez pas des
    dieux d’or.
    24 Tu me feras un autel de terre, et tu sacrifieras dessus tes holocaustes et tes sacrifices
    de prospérités, ton menu et ton gros bétail. En tout lieu où je mettrai la mémoire de mon
    nom, je viendrai à toi, et je te bénirai.
    25 Et si tu me fais un autel de pierres, tu ne le bâtiras point de pierres taillées ; car si tu
    lèves ton ciseau dessus, tu le profaneras.
    26 Et tu ne monteras point à mon autel par des degrés, afin que ta nudité n’y soit pas
    découverte.

    Notes:
    — v. 2 : litt.: de serviteurs, ici, et ailleurs.
    — v. 5 : hébreu : El, le Fort, distingué toujours d’Élohim (Dieu), et d’Éloah (#Dieu), par l’astérisque* précédant le mot de Dieu ;
    comparer Genèse 1:1 et Deut. 32:15 ; voir Genèse 14:18.
    — v. 7 : ou : pour mentir.
    — v. 20 : litt.: faces.

    ***

    Chapitre 21

    1 Ce sont ici les jugements* que tu placeras devant eux :
    2 Si tu achètes un serviteur hébreu, il servira six années, et, la septième, il sortira libre,
    gratuitement.
    3 S’il est venu seul*, il sortira seul ; s’il avait une femme, sa femme sortira avec lui.
    4 Si son maître lui a donné une femme, et qu’elle lui ait enfanté des fils ou des filles, la
    femme et ses enfants seront à son* maître, et lui, il sortira seul**.
    5 Mais si le serviteur dit positivement : J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je
    ne veux pas sortir libre ;
    6 alors son maître le fera venir devant les juges*, et le fera approcher de la porte ou du
    poteau, et son maître lui percera l’oreille avec un poinçon ; et il le servira à toujours.
    7 Et si un homme vend sa fille pour être servante, elle ne sortira point comme sortent les
    serviteurs.
    8 Si elle déplaît aux yeux de son maître qui se l’était fiancée, il la fera racheter ; il n’aura
    pas le pouvoir de la vendre à un peuple étranger, après l’avoir trompée.
    9 Et s’il l’a fiancée à son fils, il agira envers elle selon le droit des filles.
    10 S’il en prend une autre, il ne retranchera rien pour elle à sa nourriture, à son vêtement,
    et à son droit conjugal.
    11 Et s’il ne fait pas pour elle ces trois choses-là, elle sortira gratuitement, sans [payer
    aucun] argent.
    12 Si quelqu’un frappe un homme, et qu’il en meure, il sera certainement mis à mort.
    13 Mais s’il ne lui a pas dressé d’embûche, et que Dieu l’ait fait tomber sous ses mains, je
    t’établirai un lieu où il s’enfuira.
    14 Et si un homme s’élève de propos délibéré contre son prochain, pour le tuer par ruse,
    tu l’arracheras de mon autel, pour qu’il meure.
    15 Et celui qui frappera son père ou sa mère sera certainement mis à mort.
    16 Et si quelqu’un vole un homme et qu’il le vende, ou qu’il soit trouvé en sa main, il sera
    certainement mis à mort.
    17 Et celui qui maudit son père ou sa mère sera certainement mis à mort.
    18 Et si des hommes contestent entre eux, et que l’un frappe l’autre avec une pierre ou
    avec le poing, et qu’il ne meure pas, mais tienne le lit :
    19 s’il se lève et marche dehors sur son bâton, celui qui l’a frappé sera tenu pour quitte ;
    seulement, il payera son chômage, et le fera guérir complètement.
    20 Et si quelqu’un frappe du bâton son serviteur ou sa servante, et qu’il meure sous sa
    main, il sera certainement vengé ;
    21 seulement, s’il reste debout un jour ou deux jours, il ne sera pas vengé, car il est son
    argent.
    22 Et si des hommes se querellent, et que [l’un d’eux] heurte une femme enceinte et
    qu’elle accouche sans qu’il y ait de malheur, une amende sera payée selon ce que le mari
    de la femme lui imposera, et il la donnera suivant [la décision des] juges.
    23 Et s’il arrive malheur, tu donneras vie pour vie,
    24 oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied,
    25 brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.
    26 Et si un homme frappe l’oeil de son serviteur, ou l’oeil de sa servante, et le lui fasse
    perdre, il les laissera aller libres pour l’oeil ;
    27 et s’il fait tomber la dent de son serviteur ou la dent de sa servante, il les laissera aller
    libres pour la dent.
    28 Et si un boeuf frappe de ses cornes un homme ou une femme, et qu’ils en meurent, le
    boeuf sera certainement lapidé, et sa chair ne sera pas mangée ; mais le maître du boeuf
    sera [tenu pour] non coupable.
    29 Et si le boeuf frappait de ses cornes auparavant, et que son maître en ait été averti et
    qu’il ne l’ait pas tenu sous garde, et qu’il tue un homme ou une femme, le boeuf sera
    lapidé, et son maître aussi sera mis à mort.
    30 Et si une indemnité lui est imposée, il donnera la rançon de sa vie selon tout ce qui lui
    sera imposé.
    31 Soit qu’il ait frappé un fils, ou qu’il ait frappé une fille, il lui sera fait selon ce jugement*.
    32 Si le boeuf a frappé de ses cornes un serviteur ou une servante, le possesseur*
    donnera à son maître trente sicles d’argent, et le boeuf sera lapidé.
    33 Et si un homme ouvre une fosse, ou si un homme creuse une fosse, et ne la couvre
    pas, et qu’un boeuf ou un âne y tombe,
    34 le propriétaire de la fosse donnera une compensation, il remettra l’argent au maître de
    la [bête] ; et la bête morte lui appartiendra.
    35 Et si le boeuf d’un homme heurte le boeuf de son prochain, et qu’il en meure, ils
    vendront le boeuf vivant, et en partageront l’argent, et ils partageront aussi le mort.
    36 Ou s’il était connu que le boeuf frappait de ses cornes auparavant, et que son maître ne
    l’ait pas tenu sous garde, il fera certainement compensation, boeuf pour boeuf ; et le [boeuf]
    mort lui appartiendra.

    Notes:
    — v. 1 : ou : ordonnances. — v. 3, 4** : litt.: de sa personne. — v. 4* : c. à d. de la femme.
    — v. 6 : litt.: les dieux, ou Dieu.
    — v. 31 : ou : cette ordonnance. — v. 32 : litt.: il.

    ***

    La Bonne Semence : Le vrai calvaire

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique