• Genèse 18-20

    Chapitre 18

    1 Et l’Éternel lui apparut auprès des chênes de Mamré ; et il était assis à l’entrée de la
    tente, pendant la chaleur du jour.
    2 Et il leva les yeux et regarda ; et voici, trois hommes se tenaient près de lui ; et quand il
    les vit, il courut de l’entrée de la tente à leur rencontre, et se prosterna en terre ;
    3 et il dit : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point outre, je te prie,
    d’auprès de ton serviteur.
    4 Qu’on prenne, je te prie, un peu d’eau, et vous laverez vos pieds, et vous vous
    reposerez sous l’arbre ;
    5 et je prendrai un morceau de pain, et vous réconforterez votre coeur, après quoi vous
    passerez outre ; car c’est pour cela que vous avez passé près de votre serviteur. Et ils
    dirent : Fais ainsi, comme tu l’as dit.
    6 Et Abraham alla en hâte dans la tente vers Sara, et dit : Prends vite trois mesures* de
    fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux.
    7 Et Abraham courut au troupeau, et prit un veau tendre et bon, et le donna à un jeune
    homme qui se hâta de l’apprêter.
    8 Et il prit de la crème et du lait, et le veau qu’il avait apprêté, et le mit devant eux, et il se
    tint auprès d’eux sous l’arbre, et ils mangèrent.
    9 Et ils lui dirent : Où est Sara, ta femme ? Et il dit : Voici, dans la tente.
    10 Et il dit : Je reviendrai certainement vers toi quand [son] terme sera là*, et voici, Sara,
    ta femme, aura un fils. Et Sara écoutait** à l’entrée de la tente, qui était derrière lui.
    11 Or Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge ; Sara avait cessé d’avoir ce qu’ont
    les femmes.
    12 Et Sara rit en elle-même, disant : Étant vieille aurai-je du plaisir ? … mon seigneur
    aussi est âgé.
    13 Et l’Éternel dit à Abraham : Pourquoi Sara a-t-elle ri, disant : Est-ce que vraiment j’aurai
    un enfant, moi qui suis vieille ?
    14 Y a-t-il quelque chose qui soit trop difficile pour l’Éternel ? Au temps fixé je reviendrai
    vers toi, quand [son] terme sera là*, et Sara aura un fils.
    15 Et Sara [le] nia, disant : Je n’ai pas ri ; car elle eut peur. Et il dit : Non, car tu as ri.
    16 Et les hommes se levèrent de là, et regardèrent du côté de Sodome ; et Abraham allait
    avec eux pour leur faire la conduite.
    17 Et l’Éternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire,
    18 puisque Abraham doit certainement devenir une nation grande et forte, et qu’en lui
    seront bénies toutes les nations de la terre ?
    19 Car je le connais, [et je sais] qu’il commandera à ses fils et à sa maison après lui de
    garder la voie de l’Éternel, pour pratiquer ce qui est juste et droit, afin que l’Éternel fasse
    venir sur Abraham ce qu’il a dit à son égard.
    20 Et l’Éternel dit : Parce que le cri de Sodome et de Gomorrhe est grand, et que leur
    péché est très-aggravé,
    21 eh bien, je descendrai, et je verrai s’ils ont fait entièrement selon le cri qui en est venu
    jusqu’à moi ; et sinon, je le saurai.
    22 Et les hommes se détournèrent de là, et ils allaient vers Sodome ; et Abraham se tenait
    encore devant l’Éternel.
    23 Et Abraham s’approcha, et dit : Feras-tu périr le juste avec le méchant ?
    24 Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville ; [la] détruiras-tu, et ne pardonneras-tu
    pas à la ville* à cause des cinquante justes qui seront en elle ?
    25 Loin de toi d’agir de cette manière, de faire mourir le juste avec le méchant, et qu’il en
    soit du juste comme du méchant ! Loin de toi ! Le juge de toute la terre ne fera-t-il pas ce
    qui est juste ?
    26 Et l’Éternel dit : Si je trouve dans Sodome cinquante justes, au dedans de la ville, je
    pardonnerai à tout le lieu à cause d’eux.
    27 Et Abraham répondit et dit : Voici, je te prie, j’ai osé parler au Seigneur, moi qui suis
    poussière et cendre.
    28 Peut-être en manquera-t-il cinq, des cinquante justes ; détruiras-tu pour cinq toute la
    ville ? Et il dit : Je ne la détruirai pas, si j’y en trouve quarante-cinq.
    29 Et il continua encore de lui parler, et dit : Peut-être s’y en trouvera-t-il quarante ? Et il
    dit : Je ne le ferai pas, à cause des quarante.
    30 Et il dit : Je te prie, que le Seigneur ne s’irrite pas, et je parlerai : Peut-être s’y en
    trouvera-t-il trente ? Et il dit : Je ne le ferai pas, si j’y en trouve trente.
    31 Et il dit : Voici, j’ai osé parler au Seigneur : Peut-être s’y en trouvera-t-il vingt ? Et il dit :
    Je ne la détruirai pas, à cause des vingt.
    32 Et il dit : Je te prie, que le Seigneur ne s’irrite pas, et je parlerai encore une seule fois :
    Peut-être s’y en trouvera-t-il dix ? Et il dit : Je ne la détruirai pas, à cause des dix.
    33 Et l’Éternel s’en alla quand il eut achevé de parler à Abraham ; et Abraham s’en
    retourna en son lieu.

    Notes :
    — v. 6 : hébreu : séa.
    — v. 10*, 14 : selon d’autres : en cette même saison. — v. 10** : ou : entendait.
    — v. 24 : litt.: au lieu.

    ***

    Chapitre 19

    1 Et les deux anges vinrent à Sodome sur le soir ; et Lot était assis à la porte de Sodome.
    Et Lot les vit, et il se leva pour aller à leur rencontre, et se prosterna le visage en terre ;
    2 et il dit : Voici, mes seigneurs, détournez-vous, je vous prie, vers la maison de votre
    serviteur, et passez-y la nuit, et lavez vos pieds ; et vous vous lèverez le matin, et vous
    irez votre chemin. Et ils dirent : Non, mais nous passerons la nuit sur la place.
    3 Et il les pressa beaucoup, et ils se détournèrent [pour aller] chez lui, et entrèrent dans sa
    maison ; et il leur fit un festin, et cuisit des pains sans levain, et ils mangèrent.
    4 Ils n’étaient pas encore couchés que les hommes de la ville, les hommes de Sodome,
    entourèrent la maison, depuis le jeune homme jusqu’au vieillard, tout le peuple de tous les
    bouts [de la ville].
    5 Et ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette
    nuit ? Fais-les sortir vers nous, afin que nous les connaissions.
    6 Et Lot sortit vers eux à l’entrée, et ferma la porte après lui ;
    7 et il dit : Je vous prie, mes frères, ne faites pas [ce] mal.
    8 Voici, j’ai deux filles qui n’ont point connu d’homme ; laissez-moi les faire sortir vers
    vous, et faites-leur comme il vous plaira*. Seulement, à ces hommes ne faites rien, car
    c’est pour cela qu’ils sont venus à l’ombre de mon toit.
    9 Et ils dirent : Retire-toi ! Et ils dirent : Cet individu est venu pour séjourner [ici], et il veut
    faire le juge ! Maintenant nous te ferons pis qu’à eux. Et ils pressaient beaucoup Lot*, et
    s’approchèrent pour briser la porte.
    10 Et les hommes étendirent leurs mains et firent entrer Lot vers eux dans la maison, et
    fermèrent la porte.
    11 Et ils frappèrent de cécité les hommes qui étaient à l’entrée de la maison, depuis le
    plus petit jusqu’au plus grand, [de sorte] qu’ils se lassèrent à chercher l’entrée.
    12 Et les hommes dirent à Lot : Qui as-tu encore ici ? Gendre, et tes fils, et tes filles, et
    tout ce que tu as dans la ville, fais-les sortir de ce lieu ;
    13 car nous allons détruire ce lieu, car leur cri est devenu grand devant l’Éternel ; et
    l’Éternel nous a envoyés pour le détruire.
    14 Et Lot sortit, et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles, et dit : Levez-vous, sortez
    de ce lieu, car l’Éternel va détruire la ville. Et il sembla aux yeux de ses gendres qu’il se
    moquait.
    15 Et comme l’aube du jour se levait, les anges pressèrent Lot, disant : Lève-toi, prends ta
    femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans l’iniquité* de la
    ville.
    16 Et il tardait ; et les hommes saisirent sa main, et la main de sa femme, et la main de
    ses deux filles, l’Éternel ayant pitié de lui ; et ils le firent sortir, et le laissèrent hors de la
    ville.
    17 Et il arriva, quand ils les eurent fait sortir dehors, qu’il dit : Sauve-toi, pour ta vie ! ne
    regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve-toi sur la montagne,
    de peur que tu ne périsses.
    18 Et Lot leur dit : Non, Seigneur, je te prie !
    19 Voici, ton serviteur a trouvé grâce à tes yeux, et la bonté dont tu as usé à mon égard en
    conservant mon âme en vie a été grande ; et je ne puis me sauver vers la montagne, de
    peur que le mal ne m’atteigne, et que je ne meure.
    20 Voici, je te prie, cette ville-là est proche pour y fuir, et elle est petite ; que je m’y sauve
    donc, (n’est-elle pas petite ?) et mon âme vivra.
    21 Et il lui dit : Voici, j’ai accueilli ta demande en cette chose aussi, de ne pas détruire la
    ville dont tu as parlé.
    22 Hâte-toi de te sauver là ; car je ne peux rien faire jusqu’à ce que tu y sois entré. C’est
    pourquoi on a appelé le nom de la ville Tsoar*.
    23 Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans Tsoar.
    24 Et l’Éternel fit pleuvoir des cieux sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de la
    part de l’Éternel ;
    25 et il détruisit ces villes, et toute la plaine, et tous les habitants des villes, et les plantes
    de la terre.
    26 Et la femme de Lot* regarda en arrière, et elle devint une statue de sel.
    27 Et Abraham se leva de bon matin, [et vint] au lieu où il s’était tenu devant l’Éternel.
    28 Et il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, et du côté de tout le pays de la
    plaine, et il vit, et voici, la fumée de la terre montait comme la fumée d’une fournaise.
    29 Et il arriva, lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, que Dieu se souvint d’Abraham
    et renvoya Lot hors de la destruction, quand il détruisit les villes dans lesquelles Lot
    habitait.
    30 Et Lot monta de Tsoar, et habita dans la montagne, et ses deux filles avec lui ; car il eut
    peur d’habiter dans Tsoar ; et il habita dans une caverne, lui et ses deux filles.
    31 Et l’aînée dit à la plus jeune : Notre père est vieux, et il n’y a pas d’homme sur la terre
    pour venir vers nous selon la manière de toute la terre.
    32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous
    conservions* une semence de notre père.
    33 Et elles firent boire du vin à leur père cette nuit-là ; et l’aînée vint et coucha avec son
    père ; et il ne s’aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.
    34 Et il arriva, le lendemain, que l’aînée dit à la plus jeune : Voici, j’ai couché la nuit
    passée avec mon père ; faisons-lui boire du vin encore cette nuit ; et va, couche avec lui,
    et nous conserverons une semence de notre père.
    35 Et elles firent boire du vin à leur père cette nuit-là aussi ; et la plus jeune se leva, et
    coucha avec lui ; et il ne s’aperçut ni quand elle se coucha ni quand elle se leva.
    36 Et les deux filles de Lot conçurent de leur père.
    37 Et l’aînée enfanta un fils, et appela son nom Moab : lui, est le père de Moab, jusqu’à ce
    jour.
    38 Et la plus jeune, elle aussi, enfanta un fils, et appela son nom Ben-Ammi : lui, est le
    père des fils d’Ammon, jusqu’à ce jour.

    Notes :
    — v. 8 : litt.: sera bon à vos yeux. — v. 9 : litt.: l’homme, Lot.
    — v. 15 : quelques-uns : châtiment. — v. 22 : petit.
    — v. 26 : litt.: sa femme.
    — v. 32 : litt.: fassions vivre.

    ***

    Chapitre 20

    1 Et Abraham s’en alla de là au pays du midi, et habita entre Kadès et Shur, et séjourna à
    Guérar.
    2 Et Abraham dit de Sara, sa femme : Elle est ma soeur. Et Abimélec, roi de Guérar,
    envoya et prit Sara.
    3 Et Dieu vint vers Abimélec la nuit, dans un songe, et lui dit : Voici, tu es mort à cause de
    la femme que tu as prise, car elle est une femme mariée.
    4 Or Abimélec ne s’était pas approché d’elle ; et il dit : Seigneur, feras-tu périr même une
    nation juste ?
    5 Ne m’a-t-il pas dit : Elle est ma soeur ? Et elle-même m’a dit : Il est mon frère. J’ai fait
    cela dans l’intégrité de mon coeur et dans l’innocence de mes mains.
    6 Et Dieu lui dit en songe : Moi aussi je sais que tu as fait cela dans l’intégrité de ton coeur,
    et aussi je t’ai retenu de pécher contre moi ; c’est pourquoi je n’ai pas permis que tu la
    touchasses.
    7 Et maintenant, rends la femme de cet homme ; car il est prophète, et il priera pour toi, et
    tu vivras. Mais si tu ne la rends pas, sache que tu mourras certainement, toi et tout ce qui
    est à toi.
    8 Et Abimélec se leva de bon matin, et appela tous ses serviteurs, et dit toutes ces paroles
    à leurs oreilles ; et ces hommes eurent une grande peur.
    9 Et Abimélec appela Abraham, et lui dit : Que nous as-tu fait ? et en quoi ai-je péché
    contre toi, que tu aies fait venir sur moi et sur mon royaume un grand péché ? Tu as fait à
    mon égard des choses qui ne se doivent pas faire.
    10 Et Abimélec dit à Abraham : Qu’as-tu vu pour avoir fait ainsi ?
    11 Et Abraham dit : C’est parce que je disais : Assurément il n’y a point de crainte de Dieu
    en ce lieu, et ils me tueront à cause de ma femme.
    12 Et aussi, à la vérité, elle est ma soeur, fille de mon père ; seulement elle n’est pas fille
    de ma mère, et elle est devenue ma femme.
    13 Et il est arrivé, lorsque Dieu m’a fait errer loin de la maison de mon père, que je lui ai
    dit : Voici la grâce que tu me feras : Dans tous les lieux où nous arriverons, dis de moi : Il
    est mon frère.
    14 Et Abimélec prit du menu bétail et du gros bétail, et des serviteurs et des servantes, et
    il les donna à Abraham, et lui rendit Sara, sa femme ;
    15 et Abimélec dit : Voici, mon pays est devant toi ; habite où il te plaira.
    16 Et à Sara il dit : Voici, j’ai donné mille [pièces] d’argent à ton frère ; voici, cela te sera
    une couverture des yeux pour tous ceux qui sont avec toi, et pour tous. Ainsi elle fut
    reprise.
    17 Et Abraham pria Dieu, et Dieu guérit Abimélec, et sa femme et ses servantes, et elles
    eurent des enfants :
    18 car l’Éternel avait entièrement fermé toute matrice de la maison d’Abimélec, à cause de
    Sara, femme d’Abraham.

    ***

    La Bonne Semence : Jésus, le fils de Dieu.

    « Genèse 15-17Genèse 21-23 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :