• Genèse 31-32

    Chapitre 31

    1 Et il entendit les paroles des fils de Laban, qui disaient : Jacob a pris tout ce qui était à
    notre père ; et c’est avec ce qui était à notre père qu’il s’est fait toute cette gloire.
    2 Et Jacob regarda le visage de Laban ; et voici, il n’était pas envers lui comme
    auparavant*.
    3 Et l’Éternel dit à Jacob : Retourne au pays de tes pères et vers ta parenté, et je serai
    avec toi.
    4 Et Jacob envoya, et appela Rachel et Léa aux champs, vers son troupeau ;
    5 et il leur dit : Je vois le visage de votre père, qu’il n’est pas envers moi comme
    auparavant ; mais le Dieu de mon père a été avec moi.
    6 Et vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de toute ma force.
    7 Et votre père s’est moqué de moi, et a changé dix fois mon salaire ; mais Dieu ne lui a
    pas permis de me faire du mal.
    8 S’il disait ainsi : Les marquetés seront ton salaire, alors tout le bétail faisait des
    marquetés. Et s’il disait ainsi : Les rayés seront ton salaire, alors tout le bétail faisait des
    rayés.
    9 Et Dieu a ôté le troupeau de votre père et me l’a donné.
    10 Et il arriva, au temps où le bétail entrait en chaleur, que je levai mes yeux, et je vis en
    songe, et voici, les boucs* qui couvraient le menu bétail étaient rayés, marquetés, et
    picotés de blanc.
    11 Et l’Ange de Dieu me dit en songe : Jacob ! Et je dis : Me voici.
    12 Et il dit : Lève tes yeux, et vois : tous les boucs qui couvrent le menu bétail sont rayés,
    marquetés, et picotés de blanc ; car j’ai vu tout ce que t’a fait Laban.
    13 Je suis le *Dieu de Béthel, où tu oignis une stèle, où tu me fis un voeu. Maintenant,
    lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta parenté.
    14 Et Rachel et Léa répondirent et lui dirent : Avons-nous encore une portion et un
    héritage dans la maison de notre père ?
    15 N’avons-nous pas été réputées par lui des étrangères ? car il nous a vendues, et a
    même toujours mangé notre argent.
    16 Car toutes les richesses que Dieu a ôtées à notre père sont à nous et à nos enfants. Et
    maintenant, fais tout ce que Dieu t’a dit.
    17 Et Jacob se leva, et fit monter ses fils et ses femmes sur les chameaux ;
    18 et il emmena tous ses troupeaux et tout son bien qu’il avait acquis, les troupeaux qu’il
    possédait, qu’il avait acquis à Paddan-Aram, pour aller vers Isaac, son père, au pays de
    Canaan.
    19 Et Laban était allé tondre son menu bétail, et Rachel vola les théraphim* qui étaient à
    son père.
    20 Et Jacob trompa Laban, l’Araméen, car il ne lui apprit pas qu’il s’enfuyait.
    21 Et il s’enfuit, lui, et tout ce qui était à lui ; et il se leva, et passa le fleuve, et dressa sa
    face vers la montagne de Galaad.
    22 Et le troisième jour on rapporta à Laban que Jacob s’était enfui.
    23 Et il prit ses frères avec lui, et le poursuivit le chemin de sept jours, et l’atteignit à la
    montagne de Galaad.
    24 Et Dieu vint vers Laban, l’Araméen, dans un songe, la nuit, et lui dit : Garde-toi de
    parler à Jacob, ni en bien, ni en mal.
    25 Et Laban atteignit Jacob ; et Jacob avait dressé sa tente sur la montagne ; et Laban
    dressa [la sienne] avec ses frères, sur la montagne de Galaad.
    26 Et Laban dit à Jacob : Qu’as-tu fait de m’avoir trompé, et d’avoir emmené mes filles
    comme des captives de guerre.
    27 Pourquoi t’es-tu enfui en cachette, et t’es-tu dérobé d’avec moi, et ne m’as-tu pas
    averti ? Et je t’eusse renvoyé avec joie, et avec des chants, avec le tambourin et avec la
    harpe.
    28 Et tu ne m’as pas laissé baiser mes fils et mes filles ; en cela, tu as agi follement.
    29 J’ai en ma main le pouvoir de vous faire du mal ; mais le Dieu de votre père m’a parlé
    la nuit passée, disant : Garde-toi de parler à Jacob, ni en bien, ni en mal.
    30 Et maintenant que tu t’en es allé, parce que tu languissais tant après la maison de ton
    père, pourquoi as-tu volé mes dieux ?
    31 Et Jacob répondit et dit à Laban : Parce que j’ai craint ; car j’ai dit : De peur que tu ne
    me ravisses tes filles.
    32 Qu’il ne vive pas, celui auprès de qui tu trouveras tes dieux ! Devant nos frères
    reconnais ce qui est à toi chez moi, et prends-le. Or Jacob ne savait pas que Rachel les
    avait volés.
    33 Et Laban entra dans la tente de Jacob, et dans la tente de Léa, et dans la tente des
    deux servantes, et ne trouva [rien] ; et il sortit de la tente de Léa, et entra dans la tente de
    Rachel.
    34 Or Rachel avait pris les théraphim, et les avait mis dans le bât du chameau, et s’était
    assise dessus ; et Laban fouilla toute la tente, et ne trouva [rien].
    35 Et elle dit à son père : Que mon seigneur ne voie pas d’un oeil irrité que je ne puis me
    lever devant toi, car j’ai ce que les femmes ont coutume d’avoir. Et il chercha, mais il ne
    trouva pas les théraphim.
    36 Et Jacob se mit en colère, et querella Laban ; et Jacob répondit et dit à Laban : Quelle
    est ma faute, quel est mon péché, que tu m’aies poursuivi avec ardeur ?
    37 Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé de tous les effets de ta maison ?
    Mets-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils jugent entre nous deux.
    38 Ces vingt années j’ai été avec toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont pas avorté, et je n’ai
    pas mangé les béliers de ton troupeau.
    39 Ce qui a été déchiré, je ne te l’ai pas rapporté ; moi j’ai dû en souffrir la perte ; tu as
    redemandé de ma main ce qui m’avait été volé de jour et ce qui m’avait été volé de nuit.
    40 J’en étais là, que, de jour, la sécheresse me dévorait, et de nuit, la gelée ; et mon
    sommeil fuyait mes yeux.
    41 Ces vingt années j’ai été dans ta maison ; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles,
    et six ans pour ton menu bétail, et tu as changé dix fois mon salaire.
    42 Si le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham et la frayeur d’Isaac, n’eût été pour moi,
    certes, tu m’eusses maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu mon affliction et le labeur de
    mes mains, et il t’a repris la nuit passée.
    43 Et Laban répondit et dit à Jacob : Les filles sont mes filles, et les fils sont mes fils, et le
    bétail est mon bétail, et tout ce que tu vois est à moi ! Et que ferais-je aujourd’hui à celles-ci,
    mes filles, ou à leurs fils qu’elles ont enfantés ?
    44 Et maintenant, viens, nous ferons une alliance, moi et toi ; et elle sera en témoignage
    entre moi et toi.
    45 Et Jacob prit un pierre, et la dressa en stèle.
    46 Et Jacob dit à ses frères : Amassez des pierres. Et ils prirent des pierres, et en firent un
    monceau ; et ils mangèrent là sur le monceau.
    47 Et Laban l’appela Jegar-Sahadutha*, et Jacob l’appela Galhed**.
    48 Et Laban dit : Ce monceau est aujourd’hui témoin entre moi et toi. C’est pourquoi il
    appela son nom Galhed,
    49 et Mitspa*, parce qu’il dit : Que l’Éternel veille entre moi et toi, quand nous serons
    cachés l’un à l’autre.
    50 Si tu maltraites mes filles, et si tu prends des femmes outre mes filles (il n’y a aucun
    homme avec nous), regarde, Dieu est témoin entre moi et toi.
    51 Et Laban dit à Jacob : Voici ce monceau, et voici la stèle que j’ai élevée entre moi et
    toi ;
    52 ce monceau sera témoin, et la stèle sera témoin, que moi je ne passerai point ce
    monceau [pour aller] vers toi, et que toi, tu ne passeras point ce monceau et cette stèle
    [pour venir] vers moi, pour [faire] du mal.
    53 Que le Dieu d’Abraham et le Dieu de Nakhor, le Dieu de leur père, juge entre nous. Et
    Jacob jura par la frayeur de son père Isaac.
    54 Et Jacob offrit un sacrifice sur la montagne et invita ses frères à manger le pain : et ils
    mangèrent le pain, et passèrent la nuit sur la montagne.
    55 Et Laban se leva de bon matin, et il baisa ses fils et ses filles, et les bénit ; et Laban
    s’en alla, et retourna en son lieu.

    Notes :
    — v. 2 : litt.: comme hier, le troisième jour (ici, et ailleurs). — v. 10 : ou : béliers.
    — v. 19 : dieux domestiques.
    — v. 47* : monceau du témoignage. — v. 47** : monceau du témoin.
    — v. 49 : poste d’observation.

    ***

    Chapitre 32

    1 Et Jacob alla son chemin. Et les anges de Dieu le rencontrèrent ;
    2 et Jacob dit, quand il les vit : C’est l’armée de Dieu. Et il appela le nom de ce lieu-là
    Mahanaïm*.
    3 Et Jacob envoya devant lui des messagers à Ésaü, son frère, au pays de Séhir, dans la
    campagne d’Édom ;
    4 et il leur commanda, disant : Vous parlerez ainsi à mon seigneur Ésaü : Ainsi a dit ton
    serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban, et m’y suis arrêté jusqu’à présent ;
    5 et j’ai des boeufs, et des ânes, du menu bétail, et des serviteurs et des servantes ; et je
    l’ai envoyé annoncer à mon seigneur, afin de trouver grâce à tes yeux.
    6 Et les messagers revinrent vers Jacob, disant : Nous sommes allés vers ton frère, vers
    Ésaü, et même il vient à ta rencontre, et quatre cents hommes avec lui.
    7 Et Jacob craignit beaucoup, et fut dans l’angoisse ; et il partagea le peuple qui était avec
    lui, et le menu bétail et le gros bétail, et les chameaux, en deux bandes* ;
    8 et il dit : Si Ésaü vient à l’une des bandes et la frappe, la bande qui restera pourra
    échapper.
    9 Et Jacob dit : Dieu de mon père Abraham, et Dieu de mon père Isaac ! Éternel, qui m’as
    dit : Retourne en ton pays et vers ta parenté, et je te ferai du bien !
    10 Je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la vérité dont tu as usé envers ton
    serviteur ; car j’ai passé ce Jourdain avec mon bâton ; et maintenant je suis devenu deux
    bandes.
    11 Délivre-moi, je te prie, de la main de mon frère, de la main d’Ésaü, car je le crains, de
    peur qu’il ne vienne et ne me frappe — la mère avec les fils.
    12 Et toi, tu as dit : Certes, je te ferai du bien, et je ferai devenir ta semence comme le
    sable de la mer, qui ne se peut nombrer à cause de son abondance.
    13 Et il passa là cette nuit ; et il prit, de ce qui lui vint sous la main, un présent pour Ésaü,
    son frère :
    14 deux cents chèvres, et vingt boucs ; deux cents brebis, et vingt béliers ;
    15 trente chamelles allaitantes, et leurs petits ; quarante vaches, et dix taureaux ; vingt
    ânesses, et dix ânons.
    16 Et il les mit entre les mains de ses serviteurs, chaque troupeau à part, et il dit à ses
    serviteurs : Passez devant moi, et mettez de l’espace entre troupeau et troupeau.
    17 Et il commanda au premier, disant : Quand Ésaü, mon frère, te rencontrera, et
    t’interrogera, disant : À qui es-tu ? et où vas-tu ? et à qui sont ces [troupeaux] devant toi ?
    18 tu diras : À ton serviteur Jacob ; c’est un présent envoyé à mon seigneur Ésaü ; et
    voici, lui-même aussi [vient] après nous.
    19 Et il commanda de même au second, de même au troisième, de même à tous ceux qui
    suivaient les troupeaux, disant : Selon cette parole vous parlerez à Ésaü, quand vous le
    trouverez ;
    20 et vous direz aussi : Voici, ton serviteur Jacob [vient] après nous. Car il disait : Je
    l’apaiserai par le présent qui va devant moi, et après cela je verrai sa face ; peut-être qu’il
    m’accueillera favorablement.
    21 Et le présent passa devant lui ; mais, pour lui, il passa cette nuit-là dans le camp.
    22 Et il se leva cette nuit-là, et prit ses deux femmes, et ses deux servantes, et ses onze
    enfants, et passa le gué de Jabbok.
    23 Il les prit, et leur fit passer le torrent ; et il fit passer ce qui était à lui.
    24 Et Jacob resta seul ; et un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore.
    25 Et lorsqu’il vit qu’il ne prévalait pas sur lui, il toucha l’emboîture de sa hanche ; et
    l’emboîture de la hanche de Jacob fut luxée, comme il luttait avec lui.
    26 Et il dit : Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et il dit : Je ne te laisserai point aller sans
    que tu m’aies béni.
    27 Et il lui dit : Quel est ton nom ? Et il dit : Jacob.
    28 Et il dit : Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël* ; car tu as lutté avec Dieu et
    avec les hommes, et tu as prévalu.
    29 Et Jacob demanda, et dit : Je te prie, déclare-moi ton nom. Et il dit : Pourquoi
    demandes-tu mon nom ? Et il le bénit là.
    30 Et Jacob appela le nom du lieu Peniel* : Car j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été
    délivrée.
    31 Et le soleil se levait sur lui comme il passait Peniel ; et il boitait sur sa cuisse.
    32 C’est pourquoi, jusqu’à ce jour, les fils d’Israël ne mangent point du tendon qui est sur
    l’emboîture de la hanche ; car il toucha l’emboîture de la hanche de Jacob sur le tendon.

    Notes :
    — v. 2 : deux armées ou camps.
    — v. 7 : au verset 2 : armée.
    — v. 28 : vainqueur (ou prince) de *Dieu.
    — v. 30 : face de *Dieu.

    ***

    La Bonne Semence : Unité ?

    « Genèse 29-30Genèse 33-35 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :