• Job 11-14

    Chapitre 11

    1 Et Tsophar, le Naamathite, répondit et dit :
    2 La multitude des paroles ne recevrait-elle pas de réponse, et un grand parleur* serait-il justifié ?
    3 Tes mensonges* doivent-ils faire taire les gens ? Te moqueras-tu, sans que personne te fasse honte ?
    4 Car tu as dit : Ma doctrine est pure, et je suis sans tache à tes yeux !
    5 Oh ! qu’il plût à #Dieu de parler et d’ouvrir ses lèvres contre toi,
    6 Et de te raconter les secrets de la sagesse, comment ils sont le double de ce qu’on réalise ! Et sache que #Dieu laisse dans l’oubli [beaucoup] de ton iniquité.
    7 Peux-tu, en sondant, découvrir ce qui est en #Dieu, ou découvriras-tu parfaitement le Tout-puissant ?
    8 Ce sont les hauteurs des cieux, — que feras-tu ? C’est plus profond que le shéol, qu’en sauras-tu ?
    9 Plus longue que la terre est sa mesure, plus large que la mer.
    10 S’il passe et enferme et fait comparaître*, qui donc le détournera ?
    11 Car il connaît, lui, les hommes vains, et il voit l’iniquité sans que [l’homme] s’en aperçoive ;
    12 Et l’homme stupide* s’enhardit, quoique l’homme naisse** comme le poulain de l’âne sauvage.
    *
    13 Si tu prépares ton cœur et que tu étendes tes mains vers lui,
    14 Si tu éloignes l’iniquité qui est dans ta main, et que tu ne laisses pas l’injustice demeurer dans tes tentes,
    15 Alors tu lèveras ta face sans tache, tu seras ferme et tu ne craindras pas ;
    16 Car tu oublieras ta misère, tu t’en souviendras comme des eaux écoulées ;
    17 [Ta] vie se lèvera plus claire que le plein midi ; si tu étais couvert de ténèbres, tu seras comme le matin ;
    18 Et tu auras de la confiance, parce qu’il y aura de l’espoir ; tu examineras [tout], et tu dormiras en sûreté ;
    19 Tu te coucheras, et il n’y aura personne pour te faire peur, et beaucoup rechercheront ta faveur.
    20 Mais les yeux des méchants seront consumés, et [tout] refuge périra pour eux, et leur espoir sera d’expirer.

    Notes:
    — v. 2 : litt. : homme de lèvres. — v. 3 : ou : contes. — v. 10 : c’est-à-dire pour le jugement ; litt. : rassembler. — v. 12* : litt. : creux, vide.
    — v. 12** : selon d’autres : l’homme est stupide, il est privé de sens, l’homme nait.

    ***

    Chapitre 12

    1 Et Job répondit et dit :
    2 Vraiment vous êtes les [seuls] hommes, et avec vous mourra la sagesse !
    3 Moi aussi j’ai du sens comme vous, je ne vous suis pas inférieur ; et de qui de telles choses ne sont-elles pas [connues] ?
    4 Je suis un [homme] qui est la risée de ses amis, criant à #Dieu, et à qui il répondra ; — le juste parfait est un objet de risée !
    5 celui qui est prêt à broncher de ses pieds est une lampe méprisée pour les pensées de celui qui est à son aise*.
    *
    6 Les tentes des dévastateurs prospèrent, et la confiance est pour ceux qui provoquent *Dieu, pour celui dans la main duquel #Dieu a fait venir [l’abondance] *.
    7 Mais, je te prie, interroge donc les bêtes, et elles t’enseigneront, et les oiseaux des cieux, et ils te l’annonceront ;
    8 Ou parle à la terre, et elle t’enseignera, et les poissons de la mer te le raconteront.
    9 Qui d’entre tous ceux-ci ne sait pas que la main de l’Éternel a fait cela,
    10 Lui, dans la main duquel est l’âme de tout être vivant et l’esprit de toute chair d’homme ?
    11 L’oreille n’éprouve-t-elle pas les discours, comme le palais goûte les aliments ?
    12 Chez les vieillards est la sagesse, et dans beaucoup de jours l’intelligence.
    13 Avec lui est la sagesse et la force, à lui sont le conseil et l’intelligence.
    14 Voici, il démolit, et on ne rebâtit pas ; il enferme un homme, et on ne lui ouvre pas.
    15 Voici, il retient les eaux, et elles tarissent ; puis il les envoie, et elles bouleversent la terre.
    16 Avec lui est la force et la parfaite connaissance ; à lui sont celui qui erre et celui qui fait errer.
    17 Il emmène captifs les conseillers, et rend fous les juges ;
    18 Il rend impuissant le gouvernement des rois, et lie de chaînes leurs reins ;
    19 Il emmène captifs les sacrificateurs*, et renverse les puissants ;
    20 Il ôte la parole* à ceux dont la parole est sûre**, et enlève le discernement aux anciens ;
    21 Il verse le mépris sur les nobles, et relâche la ceinture des forts ;
    22 Il révèle du sein des ténèbres les choses profondes, et fait sortir à la lumière l’ombre de la mort ;
    23 Il agrandit les nations, et les détruit ; il étend les limites des nations, et les ramène.
    24 Il ôte le sens aux chefs du peuple de la terre, et les fait errer dans un désert où il n’y a pas de chemin ;
    25 Ils tâtonnent dans les ténèbres où il n’y a point de lumière ; il les fait errer comme un homme ivre.

    Notes:
    — v. 5 : selon d’autres : Mépris au malheur ! selon les pensées de celui qui est à son aise, [le mépris] est prêt pour celui dont le pied bronche.
    — v. 6 : ou : pour celui qui tient #Dieu dans sa main ; voir Hab. 1 ;11. — v. 19 : ou : les principaux. — v. 20* : litt. : lèvre. — v. 20** : selon d’autres : facile.

    ***

    Chapitre 13

    1 Voici, tout cela, mon œil l’a vu, mon oreille l’a entendu et l’a compris.
    2 Ce que vous connaissez, moi aussi je le connais ; je ne vous suis pas inférieur.
    3 Mais je parlerai au Tout-puissant, et mon plaisir sera de raisonner avec *Dieu ;
    4 Mais pour vous, vous êtes des forgeurs de mensonges, des médecins de néant, vous tous !
    5 Oh ! si seulement vous demeuriez dans le silence ! et ce serait votre sagesse.
    *
    6 Écoutez donc mon plaidoyer, et prêtez attention aux arguments de mes lèvres.
    7 Est-ce pour *Dieu que vous direz des choses iniques ? Et pour lui, direz-vous ce qui est faux ?
    8 Ferez-vous acception de sa personne ? Plaiderez-vous pour *Dieu ?
    9 Vous est-il agréable qu’il vous sonde ? Vous moquerez-vous de lui comme on se moque d’un mortel ?
    10 Certainement il vous reprendra, si en secret vous faites acception de personnes.
    11 Sa majesté ne vous troublera-t-elle pas ? Et sa frayeur ne tombera-t-elle pas sur vous ?
    12 Vos discours sentencieux sont des proverbes de cendre, vos retranchements sont des défenses de boue.
    13 Gardez le silence, laissez-moi, et moi je parlerai, quoi qu’il m’arrive.
    *
    14 Pourquoi prendrais-je ma chair entre mes dents, et mettrais-je ma vie dans ma main ?
    15 Voici, qu’il me tue, j’espérerai en lui ; seulement, je défendrai mes voies devant lui.
    16 Ce sera même ma délivrance, qu’un* impie n’entre pas devant sa face.
    17 Écoutez, écoutez mon discours, et que ma déclaration [pénètre] dans vos oreilles !
    18 Voyez, j’exposerai [ma] juste cause : je sais que je serai justifié.
    19 Qui est celui qui contestera avec moi ? Car maintenant, si je me taisais, j’expirerais.
    *
    20 Seulement ne fais pas deux choses à mon égard ; alors je ne me cacherai pas loin de ta face :
    21 Éloigne ta main de dessus moi, et que ta terreur ne me trouble pas.
    22 Et appelle, et moi je répondrai, ou bien je parlerai et toi, réponds-moi !
    23 Quel est le nombre de mes iniquités et de mes péchés ? Fais-moi connaître ma transgression et mon péché !
    24 Pourquoi caches-tu ta face, et me tiens-tu pour ton ennemi ?
    25 Veux-tu épouvanter une feuille chassée [par le vent], et poursuivre du chaume sec ?
    26 Car tu écris des choses amères contre moi, et tu me fais hériter des iniquités de ma jeunesse ;
    27 Et tu mets mes pieds dans les ceps, et tu observes tous mes sentiers ; tu as tracé une ligne autour des plantes de mes pieds ;
    28 Et celui [que tu poursuis] dépérit comme une chose pourrie, comme un vêtement que la teigne a rongé.

    Notes:
    — v. 16 : quelques-uns : Lui-même sera ma délivrance, car un.

    ***

    Chapitre 14

    1 L’homme né de femme est de peu de jours et rassasié de trouble ;
    2 Il sort comme une fleur, et il est fauché ; il s’enfuit comme une ombre, et il ne dure pas.
    3 Pourtant, sur lui tu ouvres tes yeux, et tu me fais venir en jugement avec toi !
    4 Qui est-ce qui tirera de l’impur un [homme] pur ? Pas un !
    5 Si ses jours sont déterminés, si le nombre de ses mois est par devers toi, si tu lui as posé ses limites, qu’il ne doit pas dépasser,
    6 Détourne de lui ton regard, et il aura du repos, jusqu’à ce que, comme un mercenaire, il achève sa journée ;
    7 Car il y a de l’espoir pour un arbre : s’il est coupé, il repoussera encore, et ses rejetons ne cesseront pas.
    8 Si sa racine vieillit dans la terre, et si son tronc meurt dans la poussière,
    9 À l’odeur de l’eau il poussera, et il fera des branches comme un jeune plant ;
    10 Mais l’homme meurt et gît là ; l’homme expire, et où est-il ?
    11 Les eaux s’en vont du lac ; et la rivière tarit et sèche :
    12 Ainsi l’homme se couche et ne se relève pas : jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cieux, ils ne s’éveillent pas, et ils ne se réveillent pas de leur sommeil.
    *
    13 Oh ! si tu voulais me cacher dans le shéol, me tenir caché jusqu’à ce que ta colère se détourne, me fixer un temps arrêté, et puis te souvenir de moi, —
    14 (Si un homme meurt, revivra-t-il ?) tous les jours de ma détresse, j’attendrais jusqu’à ce que mon état vînt à changer :
    15 Tu appellerais, et moi je te répondrais ; ton désir serait tourné vers l’œuvre de tes mains ;
    16 Car maintenant tu comptes mes pas : ne veilles-tu pas sur mon péché ?
    17 Ma transgression est scellée dans un sac, et [dans tes pensées] tu ajoutes à mon iniquité.
    18 Mais une montagne qui s’éboule est réduite en poussière, et le rocher est transporté de son lieu ;
    19 Les eaux usent les pierres, leur débordement emporte la poussière de la terre : ainsi tu fais périr l’espoir de l’homme.
    20 Tu le domines pour toujours, et il s’en va ; tu changes sa face, et tu le renvoies.
    21 Ses fils sont honorés, et il ne le sait pas ; ils sont abaissés, et il ne s’en aperçoit pas.
    22 Sa chair ne souffre que pour lui-même, et son âme ne mène deuil que sur lui-même.

    ***

    La Bonne Semence :

    « Job 8-10Job 15-18 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :