• Job 15-18

    Chapitre 15

    1 Et Éliphaz, le Thémanite, répondit et dit :
    2 Le sage répondra-t-il avec une connaissance [qui n’est que] du vent, et gonflera-t-il sa poitrine* du vent d’Orient,
    3 Contestant en paroles qui ne profitent pas et en discours qui ne servent à rien ?
    4 Certes tu détruis la crainte [de Dieu], et tu restreins la méditation devant *Dieu.
    5 Car ta bouche fait connaître ton iniquité*, et tu as choisi le langage des [hommes] rusés.
    6 Ta bouche te condamnera, et non pas moi, et tes lèvres déposent contre toi.
    *
    7 Es-tu né le premier des hommes, et as-tu été enfanté avant les collines ?
    8 As-tu entendu [ce qui se dit] dans le conseil secret de #Dieu, et as-tu accaparé pour toi la sagesse ?
    9 Que sais-tu que nous ne sachions ? que comprends-tu qui ne soit également avec nous ?
    10 Parmi nous il y a aussi des hommes à cheveux blancs et des vieillards plus âgés que ton père.
    11 Est-ce trop peu pour toi que les consolations de *Dieu et la parole douce qui se fait entendre à toi ?
    12 Comment ton cœur t’emporte-t-il, et comment tes yeux clignent-ils,
    13 Que tu tournes contre *Dieu ton esprit et que tu fasses sortir de ta bouche des discours ?
    14 Qu’est-ce que l’homme mortel, pour qu’il soit pur, et celui qui est né d’une femme, pour qu’il soit juste ?
    15 Voici, il ne se fie pas à ses saints, et les cieux ne sont pas purs à ses yeux :
    16 Combien plus l’homme, qui boit l’iniquité comme l’eau, est-il abominable et corrompu !
    *
    17 Je t’enseignerai, écoute-moi ; et ce que j’ai vu je te le raconterai,
    18 Ce que les sages ont déclaré d’après leurs pères et n’ont pas caché ; —
    19 À eux seuls la terre fut donnée, et aucun étranger ne passa au milieu d’eux : —
    20 Tous ses jours, le méchant est tourmenté, et peu d’années sont réservées à l’homme violent ;
    21 La voix des choses effrayantes est dans ses oreilles ; au milieu de la prospérité, le dévastateur arrive sur lui ;
    22 Il ne croit pas revenir des ténèbres, et l’épée l’attend ;
    23 Il erre çà et là pour du pain : — où en trouver ? Il sait qu’à son côté un jour de ténèbres est préparé ;
    24 La détresse et l’angoisse le jettent dans l’alarme, elles l’assaillent comme un roi prêt pour la mêlée.
    25 Car il a étendu sa main contre *Dieu, et il s’élève contre le Tout-puissant ;
    26 Il court contre lui, le cou [tendu], sous les bosses épaisses de ses boucliers.
    27 Car il a couvert sa face de sa graisse, et a rendu gras ses flancs.
    28 Et il habitera des villes ruinées, des maisons que personne n’habite, qui vont devenir des monceaux de pierres.
    29 Il ne deviendra pas riche, et son bien ne subsistera pas, et ses possessions ne s’étendront pas* sur la terre.
    30 Il ne sortira pas des ténèbres ; la flamme séchera ses rejetons, et il s’en ira par le souffle de sa bouche*.
    31 Qu’il ne compte pas sur la vanité : il sera déçu, car la vanité sera sa récompense ;
    32 Avant son jour*, elle sera complète, et son rameau ne verdira pas.
    33 Il se défait, comme une vigne, de ses grappes vertes, et, comme un olivier, il rejette ses fleurs.
    34 Car la famille* des impies sera stérile, et le feu dévorera les tentes [où entrent] les présents.
    35 Il conçoit la misère et enfante le malheur, et son sein prépare la tromperie.

    Notes:
    — v. 2 : hébreu : ventre. — v. 5 : quelques-uns : ton iniquité enseigne ta bouche. — v. 29 : selon d’autres : et il ne ploiera pas par son abondance.
    — v. 30 : c’est-à-dire la bouche du Tout-Puissant, verset 25. — v. 32 : le jour de sa mort. — v. 34 : litt. : assemblée.

    ***

    Chapitre 16

    1 Et Job répondit et dit :
    2 J’ai entendu bien des choses comme celles-là ; vous êtes tous des consolateurs fâcheux.
    3 Y aura-t-il une fin à [ces] paroles de vent ? Qu’est-ce qui t’irrite, que tu répondes ?
    4 Moi aussi, je pourrais parler comme vous ; si votre âme était à la place de mon âme, je pourrais entasser des paroles contre vous et secouer ma tête contre vous !
    5 [Mais] je vous fortifierais de ma bouche, et la consolation* de mes lèvres allégerait [vos douleurs].
    *
    6 Si je parle, ma douleur n’est pas allégée ; et si je me tais, s’éloignera-t-elle de moi ?
    7 Mais maintenant, il m’a fatigué… : tu as dévasté toute ma famille * ;
    8 Tu m’as étreint*, c’est un témoignage, et ma maigreur se lève contre moi, elle dépose, à ma face, contre moi.
    9 Sa colère me déchire et me poursuit ; il grince des dents contre moi ; [comme] mon adversaire, il aiguise contre moi ses yeux.
    10 Ils ouvrent contre moi leur bouche, ils me frappent les joues avec mépris ; ils s’attroupent contre moi.
    11 *Dieu m’a livré à l’inique, et m’a jeté entre les mains des méchants.
    12 J’étais en paix, et il m’a brisé ; il m’a saisi par la nuque et m’a broyé, et m’a dressé pour lui servir de but.
    13 Ses archers* m’ont environné ; il me perce les reins et ne m’épargne pas ; il répand mon fiel sur la terre.
    14 Il fait brèche en moi, brèche sur brèche ; il court sur moi comme un homme fort.
    15 J’ai cousu un sac sur ma peau, et j’ai dégradé ma corne dans la poussière.
    16 Mon visage est enflammé à force de pleurer, et sur mes paupières est l’ombre de la mort,
    17 Quoiqu’il n’y ait pas de violence dans mes mains, et que ma prière soit pure.
    18 Ô terre, ne recouvre pas mon sang, et qu’il n’y ait pas de place pour mon cri !
    19 Maintenant aussi, voici, mon témoin est dans les cieux, et celui qui témoigne pour moi est dans les lieux élevés.
    20 Mes amis se moquent de moi … vers #Dieu pleurent mes yeux.
    21 Que n’y a-t-il un arbitre* pour l’homme auprès de #Dieu, et pour un fils d’homme vis-à-vis de son ami !
    22 Car les années s’écoulent dont on peut compter le nombre, et je m’en vais dans le chemin [d’où] je ne reviendrai pas.

    Notes:
    — v. 5 : ou : le mouvement. — v. 7 : litt. : assemblée. — v. 8 : ou : froissé, couvert de rides. — v. 13 : ou : traits. — v. 21 : voir 9:33.

    ***

    Chapitre 17

    1 Mon souffle est corrompu, mes jours s’éteignent : pour moi sont les sépulcres !
    2 Les moqueurs ne sont-ils pas autour de moi, et mes yeux ne demeurent-ils pas au milieu de leurs insultes ?
    3 Dépose, je te prie, [un gage] ; cautionne-moi auprès de toi-même : qui donc frappera dans ma main* ?
    4 Car tu as fermé leur cœur à l’intelligence ; c’est pourquoi tu ne les élèveras pas.
    5 Celui qui trahit ses amis pour qu’ils soient pillés, les yeux de ses fils seront consumés.
    *
    6 Et il a fait de moi un proverbe des peuples, et je suis devenu un homme auquel on crache au visage.
    7 Mon œil est terni par le chagrin, et mes membres sont tous comme une ombre.
    8 Les hommes droits en seront étonnés, et l’innocent s’élèvera contre l’impie ;
    9 Mais le juste tiendra ferme dans sa voie, et celui qui a les mains pures croîtra en force.
    10 Mais quant à vous tous, revenez encore, je vous prie ; mais je ne trouverai pas un sage parmi vous.
    *
    11 Mes jours sont passés, mes desseins sont frustrés, — les plans chéris de mon cœur.
    12 Ils* font de la nuit le jour, la lumière proche en présence des ténèbres.
    13 Si j’espère, le shéol est ma maison, j’étends mon lit dans les ténèbres ;
    14 Je crie à la fosse* : Tu es mon père ! aux vers : Ma mère et ma sœur !
    15 Où donc est mon espoir ? Et mon espoir, qui le verra ?
    16 Il descendra vers les barres* du shéol, lorsque ensemble nous aurons du repos dans la poussière.

    Notes:
    — v. 3 : voir Prov. 6:1 ; 17:18. — v. 12 : sans doute les amis de Job. — v. 14 : d’autres : corruption. — v. 16 : ou : solitudes.

    ***

    Chapitre 18

    1 Et Bildad, le Shukhite, répondit et dit :
    2 Jusques à quand tendrez-vous des pièges avec* vos paroles ? Soyez intelligents, et puis nous parlerons.
    3 Pourquoi sommes-nous considérés comme des bêtes, et sommes-nous stupides* à vos yeux ?
    4 Toi qui déchires ton âme dans ta colère, la terre sera-t-elle abandonnée à cause de toi, et le rocher sera-t-il transporté de sa place ?
    5 Or la lumière des méchants sera éteinte, et la flamme de son feu ne luira point ;
    6 La lumière sera ténèbres dans sa tente, et sa lampe sera éteinte au-dessus de lui.
    7 Les pas de sa force seront resserrés, et son propre conseil le renversera :
    8 Car il est poussé dans le filet par ses propres pieds ; et il marche sur les mailles du filet ;
    9 Le piège le prend par le talon, le lacet le saisit ;
    10 Sa corde est cachée dans la terre, et sa trappe sur le sentier.
    11 De toutes parts des terreurs l’alarment et le poussent çà et là, s’attachant à ses pas.
    12 Sa force est affaiblie par la faim*, et la calamité est prête à son côté.
    13 Le premier-né de la mort dévore les membres de son corps*, il dévore ses membres.
    14 Ce qui faisait sa confiance est arraché de sa tente, et il est forcé de marcher vers le roi des terreurs.
    15 Ce qui n’est pas à lui habite dans sa tente, le soufre est répandu sur son habitation.
    16 En bas ses racines sèchent, et en haut ses branches sont coupées.
    17 Sa mémoire périt de dessus la terre, et il n’a pas de nom sur la face du pays.
    18 Il est repoussé de la lumière dans les ténèbres ; on le bannit du monde.
    19 Il n’a pas d’enfants ni de postérité parmi son peuple, personne qui lui survive dans les lieux de son séjour.
    20 Ceux qui viennent après seront étonnés de son jour, comme l’horreur s’est emparée de ceux qui [les] ont précédés*.
    21 Certainement, telles sont les demeures de l’inique, et tel est le lieu de celui qui ne connaît pas *Dieu.

    Notes:
    — v. 2 : ou : Quand mettrez-vous fin à. — v. 3 : ou : souillés. — v. 12 : d’autres : Sa misère est affamée de lui. — v. 13 : litt. : de sa peau.
    — v. 20 : selon d’autres : Ceux de l’occident … ceux de l’orient.

    ***

    La Bonne Semence :

    « Job 11-14Job 19-22 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :