• Job 23-28

    Chapitre 23

    1 Et Job répondit et dit :
    2 Encore aujourd’hui ma plainte est amère, la main qui s’appesantit sur moi* est plus pesante que mon gémissement !
    3 Oh ! si je savais le trouver, et parvenir* là où il est assis !
    4 J’exposerais [ma] juste cause devant lui, et je remplirais ma bouche d’arguments ;
    5 Je saurais les paroles qu’il me répondrait, et je comprendrais ce qu’il me dirait.
    6 Contesterait-il avec moi dans la grandeur de sa force ? Non, mais il ferait attention à moi.
    7 Là, un homme droit raisonnerait avec lui, et je serais délivré pour toujours de mon juge.
    8 Voici, je vais en avant, mais il n’y est pas ; et en arrière, mais je ne l’aperçois pas ;
    9 À gauche, quand il y opère, mais je ne le discerne pas ; il se cache à droite*, et je ne le vois pas.
    10 Mais il connaît la voie que je suis ; il m’éprouve, je sortirai comme de l’or.
    *
    11 Mon pied s’attache à ses pas ; j’ai gardé sa voie, et je n’en ai point dévié.
    12 Je ne me suis pas retiré du commandement de ses lèvres ; j’ai serré [par devers moi] les paroles de sa bouche plus que le propos de mon propre cœur*.
    13 Mais lui, il a une [pensée], et qui l’en fera revenir ? Ce que son âme désire, il le fait.
    14 Car il achèvera ce qui est déterminé pour moi ; et bien des choses semblables sont auprès de lui.
    15 C’est pourquoi je suis terrifié devant sa face ; je considère, et je suis effrayé devant lui.
    16 Et *Dieu a fait défaillir mon cœur, et le Tout-puissant m’a frappé de terreur ;
    17 Parce que je n’ai pas été anéanti devant les ténèbres, et qu’il ne m’a pas caché l’obscurité.

    Notes:
    — v. 2 : litt. : ma main. — v. 3 : ou : je viendrais. — v. 9 : ou : vers l’orient,… l’occident,… le nord,… le midi.
    — v. 12 : ou : plus que ce qui m’était donné pour ma propre portion.

    ***

    Chapitre 24

    1 Pourquoi des temps ne sont-ils pas réservés par devers le Tout-puissant, et ceux qui le connaissent ne voient-ils pas ses jours ?
    *
    2 Ils reculent les bornes, ils pillent le troupeau et le paissent ;
    3 Ils emmènent l’âne des orphelins et prennent en gage le bœuf de la veuve ;
    4 Ils détournent du chemin les pauvres ; les malheureux* de la terre se cachent ensemble :
    5 Voici, ânes sauvages dans le désert, ils sortent pour leur besogne dès le matin, pour chercher leur proie ; le désert leur [fournit] le pain pour leurs* enfants ;
    6 Ils moissonnent le* fourrage dans les champs, ils grappillent la vigne du méchant ;
    7 Ils passent la nuit tout nus, sans vêtement, et n’ont pas de couverture par le froid ;
    8 Ils sont trempés par les averses des montagnes, et, sans refuge, ils se serrent contre le rocher….
    9 Ils arrachent de la mamelle l’orphelin, et [de la main] des pauvres ils prennent des gages* :
    10 Ceux-ci vont nus, sans vêtement, et, affamés, ils portent la gerbe ;
    11 Entre leurs murailles ils font de l’huile, ils foulent le pressoir, et ont soif.
    12 Des villes sortent les soupirs des mourants, et l’âme des blessés à mort crie, et #Dieu n’impute pas l’indignité [qui se commet].
    13 D’autres sont ennemis de la lumière, ils ne connaissent pas ses voies et ne demeurent pas dans ses sentiers.
    14 Le meurtrier se lève avec la lumière, il tue le malheureux et le pauvre, et la nuit il est comme le voleur.
    15 L’œil aussi de l’adultère guette le crépuscule, en disant : Aucun œil ne m’apercevra ; et il met un voile sur son visage.
    16 Dans les ténèbres ils percent les maisons, de jour ils s’enferment* ; ils ne connaissent pas la lumière ;
    17 Car le matin est pour eux tous l’ombre de la mort, car ils connaissent les terreurs de l’ombre de la mort.
    18 Ils sont rapides sur la face des eaux*, leur part est maudite sur la terre ; ils ne se tournent pas vers les vignes.
    19 La sécheresse et la chaleur emportent l’eau de neige ; ainsi le shéol fait-il de ceux qui ont péché.
    20 Le sein maternel les oublie ; les vers se repaissent d’eux ; on ne se souvient plus d’eux : l’iniquité sera brisée comme du bois !
    21 Ils dépouillent la femme stérile qui n’enfante pas, et ils ne font pas de bien à la veuve.
    22 Et par leur force ils traînent* les puissants ; ils se lèvent et on n’est plus sûr de sa vie.
    23 [Dieu] leur donne la sécurité, et ils s’appuient sur elle ; mais il a ses yeux sur leurs voies.
    24 Ils sont élevés : dans peu, ils ne sont plus ; ils défaillent, et sont recueillis comme tous ; ils sont coupés comme la tête d’un épi.
    25 Et si cela n’est pas, qui me fera menteur et réduira mon discours à néant ?

    Notes:
    — v. 4 : ailleurs souvent : affligés. — v. 5 : litt. : [et] aux. — v. 6 : litt. : leur, celui des champs. — v. 9 : quelques-uns : et ils prennent en gage ce qui est sur les pauvres ; voir Exode 22:26-27. — v. 16 : quelques-uns : qu’ils ont marquées de jour. — v. 18 : c’est-à-dire emportés comme l’est par les vagues un objet qui surnage. — v. 22 : ou : par sa force, il traîne ; quelques-uns l’appliquent à Dieu.

    ***

    Chapitre 25

    1 Et Bildad, le Shukhite, répondit et dit :
    2 La domination et la terreur sont avec lui ; il fait la paix dans ses hauts lieux.
    3 Peut-on dénombrer ses troupes ? et sur qui sa lumière ne se lève-t-elle pas ?
    4 Et comment l’homme sera-t-il juste devant *Dieu, et comment serait pur celui qui est né de femme ?
    5 Voici, la lune même ne brille pas, et les étoiles ne sont pas pures à ses yeux :
    6 Combien moins l’homme, un ver, et le fils de l’homme, un vermisseau !

    ***

    Chapitre 26

    1 Et Job répondit et dit :
    2 Comme tu as aidé celui qui n’avait pas de puissance ! Comme tu as délivré le bras qui était sans force !
    3 Quel conseil tu as donné à celui qui n’avait pas de sagesse ! et quelle abondance d’intelligence tu as montrée !
    4 Pour qui as-tu prononcé des paroles, et de qui est le souffle qui est sorti de toi ?
    5 Les trépassés tremblent au-dessous des eaux et de ceux qui les habitent.
    6 Le shéol est à nu devant lui, et l’abîme* n’a pas de voile.
    7 Il étend le nord sur le vide, il suspend la terre sur le néant.
    8 Il serre les eaux dans ses nuages, et la nuée ne se fend pas sous elles ;
    9 Il couvre la face de son trône et étend ses nuées par-dessus.
    10 Il a tracé un cercle fixe sur la face des eaux, jusqu’à la limite extrême où la lumière confine aux ténèbres.
    11 Les colonnes des cieux branlent et s’étonnent à sa menace.
    12 Il soulève* la mer par sa puissance, et, par son intelligence, il brise Rahab**.
    13 Par son Esprit le ciel est beau ; sa main a formé* le serpent fuyard.
    14 Voici, ces choses sont les bords de ses voies, et combien faible est le murmure que nous en avons entendu* ! Et le tonnerre de sa force, qui peut le comprendre ?

    Notes:
    — v. 6 : proprement : destruction ; hébreu : abaddon ; comparer 28:22. — v. 12* : quelques-uns : apaise. — v. 12** : ici : monstre marin ; ou : son insolence.
    — v. 13 : ou : transpercé. — v. 14 : ou : nous avons entendu de lui.

    Chapitre 27

    1 Et Job reprit son discours sentencieux et dit :
    2 *Dieu qui a écarté mon droit, le Tout-puissant qui met l’amertume dans mon âme, est vivant :
    3 Tant que mon souffle est en moi et l’esprit de #Dieu dans mes narines,
    4 Mes lèvres ne diront pas d’iniquité, et ma langue ne prononcera pas de fausseté.
    5 Loin de moi que je vous justifie ! Jusqu’à ce que j’expire, je ne lâcherai pas ma perfection* ;
    6 Je tiendrai ferme ma justice et je n’en ferai pas abandon ; mon cœur ne me reproche aucun de mes jours.
    7 Que mon ennemi soit comme le méchant, et celui qui s’élève contre moi comme l’inique !
    8 Car quelle est l’espérance de l’impie quand [Dieu le] retranche*, quand #Dieu retire** son âme ?
    9 *Dieu entendra-t-il son cri quand la détresse viendra sur lui ?
    10 Trouvera-t-il ses délices dans le Tout-puissant ? Invoquera-t-il #Dieu en tout temps ?
    *
    11 Je vous enseignerai comment *Dieu agit*, je ne cacherai pas ce qui est par devers le Tout-puissant.
    12 Voici, vous-mêmes, vous l’avez tous vu : et pourquoi entretenez-vous ces vaines pensées ?
    13 Voici quelle est, par devers *Dieu, la part de l’homme méchant et l’héritage que les violents reçoivent du Tout-puissant :
    14 Si ses fils se multiplient, c’est pour l’épée, et ses descendants ne sont pas rassasiés de pain.
    15 Ceux qui restent après lui seront enterrés dans* la mort, et ses veuves ne pleureront pas.
    16 S’il entasse l’argent comme la poussière et se prépare des vêtements comme de la boue,
    17 Il se les prépare, mais le juste s’en vêtira ; et l’argent, c’est l’innocent qui se le partagera.
    18 Il a bâti sa maison comme la teigne, comme une cabane que fait celui qui garde [les vignes].
    19 Il se couche riche, et il ne le refera pas* ; il ouvre ses yeux, et il n’est plus.
    20 Les frayeurs le surprennent comme des eaux ; l’ouragan l’emporte de nuit ;
    21 Le vent d’orient l’enlève, et il s’en va, et dans un tourbillon il l’emporte de son lieu.
    22 [Dieu] lance [ses dards] sur lui et ne l’épargne pas ; il voudrait fuir loin de sa main.
    23 On battra des mains sur lui, et on le chassera de son lieu avec des sifflements.

    Notes:
    — v. 5 : plutôt : irréprochabilité. — v. 8* : ou : quand il se sera enrichi par la rapine. — v. 8** : ou : met à l’aise.— v. 11 : litt. : quant à la main de *Dieu. — v. 15 : ou : par.
    — v. 19 : selon d’autres : il n’est pas recueilli.

    ***

    Chapitre 28

    1 Oui*, il y a pour l’argent [un endroit] d’où on le tire, et un lieu pour l’or qu’on affine ;
    2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre fondue donne le cuivre.
    3 [L’homme] met fin aux ténèbres et explore jusqu’à l’extrémité de tout, la pierre d’obscurité et de l’ombre de la mort.
    4 On creuse un puits loin de ceux qui séjournent [sur la terre] ; oubliés du pied [de l’homme], ils sont suspendus, balancés loin des humains.
    5 La terre,… d’elle sort le pain ; et au-dessous, elle est bouleversée comme par le feu.
    6 Ses pierres sont le lieu du saphir, et la poussière d’or s’y trouve.
    7 C’est un sentier que l’oiseau de proie ne connaît pas, et que l’œil du vautour n’a pas aperçu ;
    8 La bête fauve* ne l’a pas foulé, le lion** ne l’a pas traversé.
    9 [L’homme] porte sa main sur le roc dur, il renverse les montagnes depuis la racine ;
    10 Il creuse des canaux dans les rochers ; et son œil voit tout ce qui est précieux ;
    11 Il enserre les fleuves pour qu’ils ne suintent pas ; et il produit à la lumière les choses cachées.
    *
    12 Mais la sagesse, où la trouvera-t-on ? et où est le lieu de l’intelligence ?
    13 Aucun mortel n’en connaît le prix, et elle ne se trouve pas sur la terre des vivants.
    14 L’abîme dit : Elle n’est pas en moi ; et la mer dit : Elle n’est pas chez moi.
    15 Elle ne s’échange pas contre de l’or pur, et l’argent ne se pèse pas pour l’acheter.
    16 On ne la met pas dans la balance avec l’or d’Ophir, avec l’onyx précieux et le saphir.
    17 On ne peut lui comparer ni l’or ni le verre*, ni l’échanger contre un vase d’or fin.
    18 [À côté d’elle] le corail et le cristal ne viennent pas dans la mémoire ; et la possession de la sagesse vaut mieux que les perles*.
    19 La topaze d’Éthiopie ne lui est pas comparée, on ne la met pas dans la balance avec l’or pur.
    20 Mais la sagesse, d’où vient-elle ? et où est le lieu de l’intelligence ?
    21 Elle est voilée aux yeux de tous les vivants, et elle est cachée aux oiseaux des cieux.
    22 La destruction et la mort disent : De nos oreilles nous en avons entendu la rumeur.
    23 Dieu comprend son chemin, et lui, il connaît son lieu.
    24 Car lui, voit jusqu’aux bouts de la terre : sa vue s’étend sous tous les cieux.
    25 Quand il fixait au vent sa pesanteur, et qu’il établissait les eaux selon leur mesure ;
    26 Quand il faisait une loi pour la pluie, et un chemin pour le sillon de la foudre :
    27 Alors il la vit et la manifesta ; il l’établit, et il la sonda aussi ;
    28 Et il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est là la sagesse, et se retirer du mal est l’intelligence.

    Notes:
    — v. 1 : ou : Car. — v. 8* : litt. : Les fils de l’orgueil. — v. 8** : litt. : comme d’autres passages : le rugissant. — v. 17 : ou : cristal. — v. 18 : un autre : corail ( ?), ou : rubis.

    ***

    La Bonne Semence :

    « Job 19-22Job 29-33 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :