• Job 8-10

    Chapitre 8

    1 Et Bildad, le Shukhite, répondit et dit :
    2 Jusques à quand diras-tu ces choses, et les paroles de ta bouche seront-elles un vent impétueux ?
    3 Est-ce que *Dieu pervertit le droit ? Le Tout-Puissant pervertira-t-il la justice ?
    4 Si tes fils ont péché contre lui, il les a aussi livrés en la main de leur transgression*.
    5 Si tu recherches *Dieu et que tu supplies le Tout-puissant,
    6 Si tu es pur et droit, certainement il se réveillera maintenant en ta faveur, et rendra prospère la demeure de ta justice ;
    7 Et ton commencement aura été petit, mais ta fin sera très-grande.
    *
    8 Car interroge, je te prie, la génération précédente, et sois attentif aux recherches de leurs pères ;
    9 Car nous sommes d’hier et nous n’avons pas de connaissance, car nos jours sont une ombre sur la terre.
    10 Ceux-là ne t’enseigneront-ils pas, ne te parleront-ils pas, et de leurs cœurs ne tireront-ils pas des paroles ?
    11 Le papyrus s’élève-t-il où il n’y a pas de marais ? Le roseau croît-il sans eau ?
    12 Encore dans sa verdeur, sans qu’on l’ait arraché, avant toute herbe il sèche.
    13 Tels sont les sentiers de tous ceux qui oublient *Dieu ; et l’attente de l’impie périra ;
    14 Son assurance sera retranchée, et sa confiance sera une toile* d’araignée :
    15 Il s’appuiera sur sa maison, et elle ne tiendra pas ; il s’y cramponnera, et elle ne restera pas debout.
    16 Il est verdoyant devant le soleil, et son rameau s’étend sur son jardin ;
    17 Ses racines s’entrelacent dans un tas de rocaille*, il voit la demeure des pierres ;
    18 S’Il l’ôte de sa place, celle-ci le désavouera : Je ne t’ai pas vu !
    19 Telles sont les délices de ses voies ; et de la poussière, d’autres germeront.
    20 Voici, *Dieu ne méprisera pas l’homme parfait*, et ne soutiendra pas les mains des méchants :
    21 Tandis* qu’il remplira ta bouche de rire et tes lèvres de chants de joie,
    22 Ceux qui te haïssent seront revêtus de honte, et la tente des méchants ne sera plus.

    Notes:
    — v. 4 : proprement : péché audacieux, rébellion [contre Dieu] ; voir 34:37. — v. 14 : litt. : maison.
    — v. 17 : ou : une fontaine. — v. 20 : ici et 9:20-22 comme 1:1, 8 ; 2:3. — v. 21 : ou : Jusqu’à ce.

    ***

    Chapitre 9

    1 Et Job répondit et dit :
    2 En vérité, je sais qu’il en est ainsi. Mais comment l’homme sera-t-il juste devant *Dieu ?
    3 S’il se plaît à contester avec lui, il ne lui répondra pas sur un point entre mille.
    4 Il est sage de cœur et puissant en force : qui s’est endurci contre lui et a prospéré ?
    5 Il transporte les montagnes, et elles ne savent pas qu’il* les renverse dans sa colère ;
    6 Il remue la terre de sa place, et ses colonnes tremblent ;
    7 Il parle au soleil, et [le soleil] ne se lève pas ; et sur les étoiles il met son sceau ;
    8 Seul il étend les cieux et marche sur les hauteurs* de la mer ;
    9 il fait la grande Ourse, Orion, et les Pléiades, et les chambres* du midi ;
    10 Il fait de grandes choses qu’on ne saurait sonder, et des merveilles à ne pouvoir les compter,
    *
    11 Voici, il passe près de moi, et je ne [le] vois pas ; et il passe à côté [de moi], et je ne l’aperçois pas.
    12 Voici, il ravit ; qui l’en détournera ? Qui lui dira : Que fais-tu ?
    13 Dieu ne retire pas sa colère ; sous lui fléchissent les orgueilleux qui prêtent secours*.
    14 Combien moins lui répondrais-je, moi, [et] choisirais-je mes paroles avec lui !
    15 Si j’étais juste, je ne lui répondrais pas, je demanderais grâce à mon juge.
    16 Si je criais, et qu’il me répondît, je ne croirais pas qu’il eût prêté l’oreille à ma voix, —
    17 Lui qui m’écrase dans une tempête, et qui multiplie mes blessures sans cause.
    18 Il ne me permet pas de reprendre haleine ; car il me rassasie d’amertumes.
    19 S’agit-il de force, voici, il est fort ; s’agit-il de jugement : Qui m’assignera ?
    20 Si je me justifiais, ma bouche me condamnerait ; si j’étais parfait, il me montrerait pervers.
    21 Si j’étais parfait, je méconnaîtrais mon âme, je mépriserais ma vie.
    *
    22 Tout revient au même ; c’est pourquoi j’ai dit : Il consume le parfait et le méchant.
    23 Si le fléau donne subitement la mort, il se rit de l’épreuve de l’innocent.
    24 La terre est livrée en la main du méchant : il couvre la face de ses* juges. S’il n’en est pas ainsi, qui est-ce donc ?
    25 Mes jours s’en vont plus vite qu’un coureur ; ils fuient, ils ne voient pas ce qui est bon ;
    26 Ils passent rapides comme les barques de jonc, comme un aigle qui fond sur sa proie.
    *
    27 Si je dis : J’oublierai ma plainte, je renoncerai à mon visage [morne] et je serai joyeux,
    28 Je suis épouvanté de tous mes tourments ; je sais que tu ne me tiendras pas pour innocent.
    29 Soit, je suis méchant : pourquoi me fatigué-je ainsi en vain ?
    30 Si je me lave avec de l’eau de neige, et que je nettoie mes mains dans la pureté*,
    31 Alors tu me plongeras dans un fossé, et mes vêtements m’auront en horreur.
    32 Car il n’est pas homme, comme moi, pour que je lui réponde, pour que nous allions ensemble en jugement.
    33 Il n’y a pas entre nous un arbitre* qui mettrait sa main sur nous deux.
    34 Qu’il retire sa verge de dessus moi, et que sa terreur ne me trouble pas ;
    35 Alors je parlerai et je ne le craindrai pas ; mais il n’en est pas ainsi de moi.

    Notes:
    — v. 5 : ou : ne le savent pas, quand il. — v. 8 : ou : l’étendue. — v. 9 : c’est-à-dire les régions étoilées. — v. 13 : litt. : ceux qui secourent Rahab.
    — v. 24 : c’est-à-dire de la terre. — v. 30 : litt. : avec du savon. — v. 33 : ou : médiateur.

    ***

    Chapitre 10

    1 Mon âme est dégoûtée de ma vie ; je laisserai libre cours à ma plainte, je parlerai dans l’amertume de mon âme,
    2 Je dirai à #Dieu : Ne me condamne pas ; fais-moi savoir pourquoi tu contestes avec moi.
    3 Prends-tu plaisir à opprimer, que tu méprises le travail de tes mains, et que tu fasses briller ta lumière sur le conseil des méchants ?
    4 As-tu des yeux de chair ? Vois-tu comme voit l’homme mortel ?
    5 Tes jours sont-ils comme les jours d’un mortel, ou tes années, comme les jours de l’homme,
    6 Que tu recherches mon iniquité et que tu scrutes mon péché ;
    7 Puisque tu sais que je ne suis pas un méchant, et que nul ne délivre de ta main ?
    8 Tes mains m’ont formé et m’ont façonné tout à l’entour en un tout, et tu m’engloutis !
    9 Souviens-toi, je te prie, que tu m’as façonné comme de l’argile, et que tu me feras retourner à la poussière.
    10 Ne m’as-tu pas coulé comme du lait, et fait cailler comme du fromage ?
    11 Tu m’as revêtu de peau et de chair, tu m’as tissé d’os et de nerfs ;
    12 Tu m’as donné la vie, et tu as usé de bonté envers moi, et tes soins ont gardé mon esprit ;
    13 Et tu cachais ces choses dans ton cœur : je sais que cela était par devers toi.
    *
    14 Si j’ai péché, tu m’as aussi observé, et tu ne me tiendras pas pour innocent de mon iniquité.
    15 Si j’ai agi méchamment, malheur à moi ! Si j’ai marché justement, je ne lèverai pas ma tête, rassasié que je suis de mépris et voyant ma misère.
    16 Et elle augmente : tu me fais la chasse comme un lion*, et en moi tu répètes tes merveilles ;
    17 Tu renouvelles tes témoins contre moi, et tu multiplies ton indignation contre moi. Une succession [de maux] et un temps de misère sont avec moi.
    *
    18 Et pourquoi m’as-tu fait sortir du sein [de ma mère] ? J’aurais expiré, et aucun œil ne m’eût vu !
    19 J’aurais été comme si je n’eusse pas été ; de la matrice on m’eût porté au sépulcre !
    20 Mes jours ne sont-ils pas en petit nombre ? Qu’il cesse [donc], qu’il se retire* de moi, et je me remonterai un peu,
    21 Avant que je m’en aille, pour ne plus revenir, dans le pays de l’obscurité et de l’ombre de la mort,
    22 Terre sombre comme les ténèbres de l’ombre de la mort, et où il n’y a que confusion, et où la clarté est comme des ténèbres profondes.

    Notes:
    — v. 16 : litt. : un rugissant ; voir 4:10. — v. 20 : d’autres lisent : Cesse donc, et retire-toi.

    ***

    La Bonne Semence :

    ***

    Le meilleur ou rien from Media Evangile on Vimeo.

    « Job 4-7Job 11-14 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :