• Juges 15-17

    Chapitre 15

    1 Et il arriva quelque temps après, pendant les jours de la moisson des froments, que
    Samson alla visiter sa femme, avec un chevreau ; et il dit : Je veux entrer vers ma femme
    dans la chambre. Mais le père ne lui permit pas d’entrer.
    2 Et le père dit : J’ai pensé que tu l’avais en haine, et je l’ai donnée à ton compagnon. Sa
    jeune soeur n’est-elle pas plus belle qu’elle ? Prends-la à sa place, je te prie.
    3 Et Samson leur dit : Cette fois je suis innocent à l’égard des* Philistins si je leur fais du
    mal.
    4 Et Samson s’en alla, et prit trois cents chacals ; et il prit des torches, et tourna [les
    chacals] queue contre queue, et mit une torche entre les deux queues, au milieu.
    5 Et il mit le feu aux torches, et lâcha [les chacals] dans les blés des Philistins ; et il brûla
    tant les tas de gerbes que le blé sur pied et les plantations d’oliviers.
    6 Et les Philistins dirent : Qui a fait cela ? Et on dit : Samson, le gendre du Thimnite ; parce
    qu’il lui a pris sa femme et l’a donnée à son compagnon. Et les Philistins montèrent, et la
    brûlèrent au feu, elle et son père.
    7 Et Samson leur dit : Si c’est ainsi que vous faites, alors certes je me vengerai de vous, et
    après je cesserai.
    8 Et il les frappa d’un grand coup, à leur casser bras et jambes. Et il descendit, et habita
    dans une caverne du rocher d’Étam.
    9 Et les Philistins montèrent, et campèrent en Juda, et se répandirent en Lékhi.
    10 Et les hommes de Juda dirent : Pourquoi êtes-vous montés contre nous ? Et ils dirent :
    Nous sommes montés pour lier Samson, afin de lui faire comme il nous a fait.
    11 Et trois mille hommes de Juda descendirent à la caverne du rocher d’Étam, et dirent à
    Samson : Ne sais-tu pas que les Philistins dominent sur nous ? Et que nous as-tu fait ? Et
    il leur dit : Comme ils m’ont fait, ainsi je leur ai fait.
    12 Et ils lui dirent : Nous sommes descendus pour te lier, afin de te livrer en la main des
    Philistins. Et Samson leur dit : Jurez-moi que vous ne vous jetterez pas sur moi.
    13 Et ils lui parlèrent, disant : Non, mais nous voulons te lier, et nous te livrerons en leur
    main ; mais certainement nous ne te tuerons pas. Et ils le lièrent avec deux cordes
    neuves, et le firent monter hors du rocher.
    14 Il vint jusqu’à Lékhi, et les Philistins poussèrent des cris à sa rencontre. Et l’Esprit de
    l’Éternel le saisit ; et les cordes qui étaient à ses bras devinrent comme de l’étoupe qui
    brûle au feu, et ses liens coulèrent de dessus ses mains.
    15 Et il trouva une mâchoire d’âne fraîche, et il étendit sa main et la prit, et en frappa mille
    hommes.
    16 Et Samson dit :
    Avec la mâchoire de l’âne, un monceau, deux monceaux ! Avec la mâchoire de l’âne j’ai
    frappé mille hommes.
    17 Et il arriva que, quand il eut achevé de parler, il jeta de sa main la mâchoire, et nomma
    ce lieu-là Ramath-Lékhi*.
    18 Et il eut une très-grande soif, et il cria à l’Éternel, et dit : Tu as donné par la main de ton
    serviteur cette grande délivrance, et maintenant je mourrais de soif, et je tomberais entre
    les mains des incirconcis !
    19 Et Dieu fendit le rocher creux qui était à Lékhi, et il en sortit de l’eau ; et il but, et son
    esprit revint, et il vécut : c’est pourquoi le nom de cette [source] fut appelé En-Hakkoré* ;
    elle est à Lékhi, jusqu’à ce jour.
    20 Et [Samson] jugea Israël, aux jours des Philistins, vingt ans.*

    Notes :
    — v. 3 : ou : plus innocent que les. — v. 17 : hauteur ou colline de la mâchoire. — v. 19 : source de celui qui crie.
    — v. 20 : date : A.C. 1140-1120, environ.

    ***

    Chapitre 16

    1 Et Samson alla à Gaza, et il vit là une prostituée et entra vers elle.
    2 [Et on rapporta] aux Gazites, disant : Samson est venu ici. Et ils l’entourèrent, et le
    guettèrent toute la nuit à la porte de la ville, et se tinrent tranquilles toute la nuit, disant : À
    la lumière du matin, nous le tuerons.
    3 Et Samson resta couché jusqu’au milieu de la nuit ; et il se leva au milieu de la nuit ; et il
    saisit les battants de la porte de la ville et les deux poteaux, et les arracha avec la barre, et
    les mit sur ses épaules, et les porta au sommet de la montagne qui est en face de Hébron.
    4 Et il arriva, après cela, qu’il aima une femme dans la vallée de Sorek, et son nom était
    Delila.
    5 Et les princes des Philistins montèrent vers elle, et lui dirent : Persuade-le, et vois en
    quoi [consiste] sa grande force, et comment nous pourrions le vaincre et le lier pour
    l’humilier ; et nous te donnerons chacun onze cents [pièces] d’argent.
    6 Et Delila dit à Samson : Déclare-moi, je te prie, en quoi [consiste] ta grande force, et
    avec quoi tu pourrais être lié pour t’humilier.
    7 Et Samson lui dit : Si on me liait avec sept cordelettes fraîches, qui ne fussent pas
    desséchées, alors je deviendrais faible, et je serais comme un autre homme.
    8 Et les princes des Philistins lui apportèrent sept cordelettes fraîches, qui n’étaient pas
    desséchées, et elle le lia avec ces [cordelettes].
    9 Et des hommes embusqués étaient chez elle dans la chambre ; et elle lui dit : Les
    Philistins sont sur toi, Samson ! Et il rompit les cordelettes comme se rompt une ficelle
    d’étoupe lorsqu’elle sent le feu ; et sa force ne fut pas découverte.
    10 Et Delila dit à Samson : Voici, tu t’es moqué de moi et tu m’as dit des mensonges ;
    maintenant déclare-moi, je te prie, avec quoi tu pourrais être lié.
    11 Et il leur dit : Si on me liait bien avec des cordes neuves, dont on n’aurait fait aucun
    usage, alors je deviendrais faible, et je serais comme un autre homme.
    12 Et Delila prit des cordes neuves, et le lia avec ces [cordes], et lui dit : Les Philistins sont
    sur toi, Samson ! Et les hommes embusqués étaient dans la chambre. Et il les rompit de
    dessus ses bras comme un fil.
    13 Et Delila dit à Samson : Jusqu’ici tu t’es moqué de moi, et tu m’as dit des mensonges ;
    déclare-moi avec quoi tu pourrais être lié. Et il lui dit : Si tu tissais sept tresses de ma tête
    avec le fil à tisser.
    14 Et elle les fixa avec la cheville, et lui dit : Les Philistins sont sur toi, Samson ! Et il se
    réveilla de son sommeil, et arracha la cheville du tissu et le fil.
    15 Et elle lui dit : Comment dis-tu : je t’aime, — et ton coeur n’est pas avec moi ? Tu t’es
    moqué de moi ces trois fois ; et tu ne m’as pas déclaré en quoi [consiste] ta grande force.
    16 Et il arriva, comme elle le tourmentait par ses paroles tous les jours et le pressait, que
    son âme en fut ennuyée jusqu’à la mort ;
    17 et il lui déclara tout [ce qui était dans] son coeur, et lui dit : Le rasoir n’a jamais passé
    sur ma tête, car je suis nazaréen de Dieu dès le ventre de ma mère. Si j’étais rasé, ma
    force s’en irait de moi, et je deviendrais faible, et je serais comme tous les hommes.
    18 Et Delila vit qu’il lui avait déclaré tout [ce qui était dans] son coeur ; et elle envoya, et
    appela les princes des Philistins, disant : Montez cette fois, car il m’a déclaré tout [ce qui
    est dans] son coeur. Et les princes des Philistins montèrent vers elle, et apportèrent
    l’argent dans leur main.
    19 Et elle l’endormit sur ses genoux, et appela un homme, et rasa les sept tresses de sa
    tête ; et elle commença de l’humilier, et sa force se retira de lui.
    20 Et elle dit : Les Philistins sont sur toi, Samson ! Et il se réveilla de son sommeil, et se
    dit : Je m’en irai comme les autres fois, et je me dégagerai. Or il ne savait pas que
    l’Éternel s’était retiré de lui.
    21 Et les Philistins le saisirent et lui crevèrent les yeux, et le firent descendre à Gaza, et le
    lièrent avec des chaînes* d’airain ; et il tournait la meule dans la maison des prisonniers.
    22 Et les cheveux de sa tête commencèrent à croître, après qu’il eut été rasé.
    23 Et les princes des Philistins s’assemblèrent pour offrir* un grand sacrifice à Dagon, leur
    dieu, et pour se réjouir ; et ils dirent : Notre dieu a livré entre nos mains Samson, notre
    ennemi.
    24 Et le peuple le vit, et ils louèrent leur dieu, car ils disaient : Notre dieu a livré entre nos
    mains notre ennemi, et le dévastateur de notre pays, et celui qui multipliait nos tués.
    25 Et il arriva, comme ils avaient le coeur joyeux, qu’ils dirent : Appelez Samson, et qu’il
    nous amuse ! Et ils appelèrent Samson de la maison des prisonniers ; et il joua devant
    eux ; et ils le placèrent entre les colonnes.
    26 Et Samson dit au garçon qui le tenait par la main : Laisse-moi, et fais-moi toucher les
    colonnes sur lesquelles la maison est assise, et que je m’y appuie.
    27 Et la maison était remplie d’hommes et de femmes ; et tous les princes des Philistins
    étaient là, et, sur le toit, environ trois mille hommes et femmes qui regardaient Samson
    jouer.
    28 Et Samson cria à l’Éternel, et dit : Seigneur Éternel ! souviens-toi de moi, je te prie, et
    fortifie-moi, je te prie, seulement cette fois, ô Dieu ! afin que, d’une seule vengeance, je
    me venge des Philistins pour mes deux yeux.
    29 Et Samson saisit les deux colonnes du milieu, sur lesquelles la maison était assise (et il
    s’appuya sur elles), l’une de sa main droite, et l’autre de sa main gauche.
    30 Et Samson dit : Que mon âme meure avec les Philistins ! Et il se pencha avec force, et
    la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était. Et les morts qu’il fit mourir
    dans sa mort furent plus nombreux que ceux qu’il avait fait mourir pendant sa vie.
    31 Et ses frères et toute la maison de son père descendirent, et l’emportèrent ; et ils le
    remontèrent, et l’enterrèrent entre Tsorha et Eshtaol dans le sépulcre de Manoah, son
    père. Et il avait jugé Israël vingt ans.

    Notes :
    — v. 21 : ou : deux chaînes. — v. 23 : litt.: sacrifier.

    ***

    Chapitre 17

    1 Et il y avait un homme de la montagne d’Éphraïm,* dont le nom était Michée ;
    2 et il dit à sa mère : Les onze cents [pièces] d’argent qui t’ont été prises, et au sujet
    desquelles tu as fait des imprécations et as aussi parlé à mes oreilles…, voici, l’argent est
    par devers moi ; c’est moi qui l’avais pris. Et sa mère dit : Béni soit mon fils de par
    l’Éternel !
    3 Et il rendit à sa mère les onze cents [pièces] d’argent ; et sa mère dit : J’avais consacré*
    de ma main l’argent à l’Éternel pour mon fils, afin d’en faire une image taillée, et une
    image de fonte ; et maintenant, je te le rends.
    4 Et il rendit l’argent à sa mère ; et sa mère prit deux cents [pièces] d’argent et les donna
    au fondeur, et il en fit une image taillée, et une image de fonte ; et elles furent* dans la
    maison de Michée.
    5 Et l’homme Michée eut une maison de dieux, et il fit un éphod et des théraphim, et
    consacra* l’un de ses fils, et celui-ci fut son sacrificateur.
    6 En ces jours-là, il n’y avait pas de roi en Israël ; chacun faisait ce qui était bon* à ses
    yeux.
    7 Et il y avait un jeune homme de Bethléhem de Juda, [ville] de la famille de Juda, et il
    était Lévite, et il séjournait là.
    8 Et l’homme s’en alla de sa ville, de Bethléhem de Juda, pour séjourner là où il trouverait
    [un lieu] ; et, chemin faisant, il vint à la montagne d’Éphraïm, jusqu’à la maison de Michée.
    9 Et Michée lui dit : D’où viens-tu ? Et il lui dit : Je suis un Lévite de Bethléhem de Juda, et
    je m’en vais pour séjourner là où je trouverai [un lieu].
    10 Et Michée lui dit : Demeure avec moi, et tu seras pour moi un père et un sacrificateur,
    et je te donnerai dix [pièces] d’argent par an, et un habillement complet, et ton entretien.
    11 Et le Lévite alla. Et le Lévite consentit à demeurer avec l’homme, et le jeune homme fut
    pour lui comme un de ses fils.
    12 Et Michée consacra* le Lévite ; et le jeune homme fut son sacrificateur ; et il fut dans la
    maison de Michée.
    13 Et Michée dit : Maintenant je connais que l’Éternel me fera du bien, puisque j’ai un
    Lévite pour sacrificateur.

    Notes :
    — v. 1 : date : A.C. 1400, environ. — v. 3 : litt.: sanctifié ; d’autres : J’ai entièrement sanctifié.
    — v. 4 : litt.: elle fut. — v. 5 : voir note à Exode 28:41. — v. 6 : ici, litt.: droit.
    — v. 12 : voir note à Exode 28:41.

    ***

    La Bonne Semence : Le souvenir du Seigneur

    « Juges 12-14Juges 18-19 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :