• Juges 18-19

    Chapitre 18

    1 En ces jours-là il n’y avait pas de roi en Israël ; et, en ces jours, la tribu des Danites se
    cherchait un héritage pour y demeurer, car, jusqu’à ce jour-là, [leur lot] ne leur était point
    échu en héritage parmi les tribus d’Israël.
    2 Et les fils de Dan envoyèrent de Tsorha et d’Eshtaol cinq hommes de leur famille, pris
    d’entre eux tous, des hommes vaillants, pour explorer le pays et le reconnaître ; et ils leur
    dirent : Allez, reconnaissez le pays. Et ils vinrent à la montagne d’Éphraïm, jusqu’à la
    maison de Michée, et ils y passèrent la nuit.
    3 Comme ils étaient près de la maison de Michée, ils reconnurent la voix du jeune homme,
    du Lévite ; et ils entrèrent* là, et lui dirent : Qui t’a amené ici, et que fais-tu par ici, et qu’astu
    ici ?
    4 Et il leur dit : Michée a fait pour moi telle et telle chose, et il me donne un salaire, et je
    suis son sacrificateur.
    5 Et ils lui dirent : Nous te prions, interroge Dieu, afin que nous sachions si notre chemin
    par lequel nous allons prospérera.
    6 Et le sacrificateur leur dit : Allez en paix, le chemin ou vous marchez est devant l’Éternel.
    7 Et les cinq hommes s’en allèrent, et vinrent à Laïs ; et ils virent le peuple qui était au
    milieu d’elle, habitant en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant ; et il
    n’y avait dans le pays personne qui, possédant la domination, les molestât en aucune
    chose ; et ils étaient éloignés des Sidoniens, et n’avaient commerce avec personne.
    8 — Et ils vinrent vers leurs frères, à Tsorha et à Eshtaol ; et leurs frères leur dirent : Que
    [rapportez-]vous ?
    9 Et ils dirent : Levons-nous, et montons contre eux ; car nous avons vu le pays, et voici, il
    est très-bon : et vous vous tenez tranquilles ? Ne soyez pas paresseux pour aller, et
    entrer, et posséder le pays.
    10 Quand vous y entrerez, vous entrerez vers un peuple confiant, et le pays est spacieux
    en tout sens ; car Dieu l’a livré en votre main : c’est un lieu où rien ne manque de tout ce
    qui est sur la terre.
    11 Et de là, de Tsorha et d’Eshtaol, partirent six cents hommes de la famille des Danites,
    ceints de [leurs] armes de guerre.
    12 Et ils montèrent, et campèrent à Kiriath-Jéarim, en Juda ; c’est pourquoi on a appelé ce
    lieu-là Mahané-Dan*, jusqu’à ce jour : voici, il est derrière Kiriath-Jéarim.
    13 Et de là ils passèrent vers la montagne d’Éphraïm, et arrivèrent jusqu’à la maison de
    Michée.
    14 Et les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays de Laïs, prirent la parole et
    dirent à leurs frères : Savez-vous qu’il y a dans ces maisons un éphod, et des théraphim,
    et une image taillée, et une image de fonte ? Et maintenant vous savez ce que vous avez
    à faire.
    15 Et ils se détournèrent vers ce lieu-là, et entrèrent dans la maison du jeune homme, du
    Lévite, la maison de Michée, et ils le saluèrent*.
    16 Et les six cents hommes des fils de Dan, ceints de leurs armes de guerre, se tinrent à
    l’entrée de la porte.
    17 Et les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays montèrent, entrèrent là, [et]
    prirent l’image taillée, et l’éphod, et les théraphim, et l’image de fonte. Et le sacrificateur se
    tenait à l’entrée de la porte, ainsi que les six cents hommes qui étaient ceints de leurs
    armes de guerre.
    18 Et ceux-là* entrèrent dans la maison de Michée, et prirent l’image taillée, et l’éphod, et
    les théraphim, et l’image de fonte ; et le sacrificateur leur dit : Que faites-vous ?
    19 Et ils lui dirent : Tais-toi, mets ta main sur ta bouche, et viens avec nous, et sois pour
    nous un père et un sacrificateur. Vaut-il mieux pour toi d’être sacrificateur de la maison
    d’un homme seul, ou d’être sacrificateur d’une tribu et d’une famille en Israël ?
    20 Et le coeur du sacrificateur s’en réjouit, et il prit l’éphod, et les théraphim, et l’image
    taillée, et il s’en alla au milieu du peuple.
    21 Et ils se tournèrent, et s’en allèrent, et mirent devant eux les petits enfants, et les
    troupeaux, et les choses précieuses.
    22 Quand ils furent loin de la maison de Michée, les hommes qui étaient dans les maisons
    voisines de celle de Michée furent assemblés à grands cris, et ils atteignirent les fils de
    Dan.
    23 Et ils crièrent aux fils de Dan ; et eux tournèrent leurs visages, et dirent à Michée :
    Qu’as-tu, que tu aies rassemblé [ces gens] ?
    24 Et il dit : Vous avez pris mes dieux que j’ai faits, et le sacrificateur, et vous vous en êtes
    allés ; et que me reste-t-il ? Et comment me dites-vous : Qu’as-tu ?
    25 Et les fils de Dan lui dirent : Ne fais pas entendre ta voix au milieu de nous, de peur
    que des hommes exaspérés ne se jettent sur vous, et que tu n’y perdes ta vie et la vie de
    ta maison.
    26 Et les fils de Dan s’en allèrent leur chemin ; et Michée vit qu’ils étaient trop forts pour
    lui, et se tourna, et revint à sa maison.
    27 Et eux, prirent ce que Michée avait fait, et le sacrificateur qu’il avait, et vinrent à Laïs,
    vers un peuple tranquille et confiant, et ils les frappèrent par le tranchant de l’épée, et
    brûlèrent au feu leur ville.
    28 Et il n’y avait personne qui la délivrât ; car elle était loin de Sidon, et ils n’avaient
    commerce avec personne : elle était dans la vallée qui est vers Beth-Rehob. Et ils bâtirent
    la ville, et y habitèrent.
    29 Et ils appelèrent le nom de la ville : Dan, d’après le nom de Dan, leur père, qui était né
    à Israël ; mais, au commencement, le nom de la ville était Laïs.
    30 Et les fils de Dan dressèrent pour eux l’image taillée ; et Jonathan, fils de Guershom,
    fils de Moïse*, lui et ses fils, furent sacrificateurs pour la tribu des Danites, jusqu’au jour de
    la captivité du pays.
    31 Et ils dressèrent pour eux l’image taillée de Michée, qu’il avait faite, pendant tout le
    temps* que la maison de Dieu fut à Silo.

    Notes :
    — v. 3 : litt.: se détournèrent. — v. 12 : camp de Dan. — v. 15 : litt.: s’enquirent touchant sa paix.
    — v. 18 : les cinq hommes. — v. 30 : les copistes en ont fait : Manassé. — v. 31 : litt.: tous les jours.

    ***

    Chapitre 19

    1 Et il arriva en ces jours-là, quand il n’y avait point de roi en Israël,* qu’un Lévite, qui
    séjournait au fond de la montagne d’Éphraïm, prit une concubine de Bethléhem de Juda.
    2 Et sa concubine lui étant infidèle se prostitua, et s’en alla d’avec lui à la maison de son
    père, à Bethléhem de Juda ; et elle fut là quelque temps, quatre mois*.
    3 Et son mari se leva, et alla après elle pour parler à son coeur, afin de la ramener, et il
    avait avec lui son jeune homme et une couple d’ânes. Et elle le fit entrer dans la maison
    de son père ; et quand le père de la jeune femme le vit, il se réjouit de le rencontrer.
    4 Et son beau-père, le père de la jeune femme, le retint ; et il demeura avec lui trois jours ;
    et ils mangèrent et burent et ils passèrent la nuit là.
    5 Et il arriva, le quatrième jour, qu’ils se levèrent de bonne heure le matin ; et, comme il se
    levait pour s’en aller, le père de la jeune femme dit à son gendre : Fortifie ton coeur avec
    une bouchée de pain, et après, vous vous en irez.
    6 Et ils s’assirent, et mangèrent et burent, eux deux ensemble ; et le père de la jeune
    femme dit à l’homme : Consens, je te prie, et passe [ici] la nuit, et que ton coeur se
    réjouisse.
    7 Et l’homme se leva pour s’en aller, mais son beau-père le pressa, et il revint et passa
    [encore] la nuit là.
    8 Et le cinquième jour, il se leva de bonne heure le matin pour s’en aller ; mais le père de
    la jeune femme dit : je te prie, fortifie ton coeur. Et ils s’attardèrent jusqu’à ce que le jour
    baissa*, et ils mangèrent eux deux.
    9 Et l’homme se leva pour s’en aller, lui et sa concubine, et son serviteur*. Et son beaupère,
    le père de la jeune femme, lui dit : Tu vois que le jour faiblit, le soir approche ; je
    vous prie, passez la nuit ; voici, le jour tombe, passe ici la nuit, et que ton coeur se
    réjouisse ; et demain vous vous lèverez de bonne heure pour [aller] votre chemin, et tu
    t’en iras à ta tente.
    10 Mais l’homme ne voulut point passer la nuit, et il se leva, et s’en alla ; et il vint jusque
    vis-à-vis de Jébus qui est Jérusalem, et, avec lui, la couple d’ânes bâtés, et sa concubine
    avec lui.
    11 Ils étaient tout près de Jébus, et le jour avait beaucoup baissé ; et le serviteur dit à son
    maître : Allons, je te prie, et détournons-nous vers cette ville des Jébusiens, et passons-y
    la nuit.
    12 Et son maître lui dit : Nous ne nous détournerons point vers une ville des étrangers, qui
    n’est pas des fils d’Israël ; mais nous passerons jusqu’à Guibha.
    13 Et il dit à son serviteur : Viens, et approchons-nous d’un de ces endroits, et passons la
    nuit à Guibha ou à Rama.
    14 Et ils passèrent plus avant, et marchèrent, et le soleil se coucha, comme ils étaient
    près de Guibha, qui est à Benjamin.
    15 Et ils se détournèrent pour entrer [et] pour passer la nuit à Guibha. Et il entra, et s’assit
    sur la place de la ville, et il n’y eut personne qui les reçût dans sa maison pour passer la
    nuit.
    16 Et voici, sur le soir, un vieillard venait des champs, de son travail ; et l’homme était de
    la montagne d’Éphraïm, et séjournait à Guibha ; et les hommes du lieu étaient
    Benjaminites.
    17 Et il leva ses yeux, et vit le voyageur sur la place de la ville ; et le vieillard [lui] dit : Où
    vas-tu, et d’où viens-tu ?
    18 Et il lui dit : Nous passons de Bethléhem de Juda vers le fond de la montagne
    d’Éphraïm ; je suis de là, et je suis allé à Bethléhem de Juda, et j’ai à faire avec* la maison
    de l’Éternel ; et il n’y a personne qui me reçoive dans sa maison.
    19 Et pourtant j’ai de la paille et du fourrage pour nos ânes, et j’ai aussi du pain et du vin
    pour moi et pour ta servante, et pour le jeune homme qui est avec tes serviteurs ; rien ne
    nous manque.
    20 Et le vieillard lui dit : Paix te soit ! Seulement, que tous tes besoins soient à ma charge ;
    mais ne passe pas la nuit sur la place.
    21 Et il le fit entrer dans sa maison, et donna le fourrage aux ânes ; et ils lavèrent leurs
    pieds, et mangèrent et burent.
    22 Comme ils faisaient bonne chère, voici, les hommes de la ville, des hommes, fils de
    Bélial*, entourèrent la maison, frappant à la porte ; et ils parlèrent au vieillard, maître de la
    maison, disant : Fais sortir l’homme qui est entré dans ta maison, afin que nous le
    connaissions.
    23 Et le maître de la maison sortit vers eux, et leur dit : Non, mes frères, ne faites pas [ce]
    mal, je vous prie ; après que cet homme est entré dans ma maison, ne faites pas cette
    infamie.
    24 Voici ma fille qui est vierge, et sa concubine : laissez-moi les faire sortir, et vous les
    humilierez, et vous leur ferez ce qu’il vous plaira* ; mais à cet homme ne faites pas cette
    chose infâme.
    25 Mais ces gens ne voulurent pas l’écouter ; et l’homme saisit sa concubine et la leur
    amena dehors ; et ils la connurent et abusèrent d’elle toute la nuit jusqu’au matin ; et ils la
    renvoyèrent comme l’aurore se levait.
    26 Et comme le matin arrivait, la femme vint et tomba à l’entrée de la maison de l’homme
    chez qui était son seigneur, [et y resta] jusqu’au jour.
    27 Et son seigneur se leva le matin, et ouvrit la porte de la maison, et sortit pour aller son
    chemin ; et voici, la femme, sa concubine, était tombée à l’entrée de la maison, ses mains
    sur le seuil.
    28 Et il lui dit : Lève-toi, et allons-nous-en. Mais personne ne répondit. Et l’homme la prit
    sur son âne, et se leva et s’en alla en son lieu.
    29 Et il entra dans sa maison, et prit le couteau, et saisit sa concubine, et la partagea
    selon ses os en douze morceaux, et l’envoya dans tous les confins d’Israël.
    30 Et il arriva que tous ceux qui virent cela, dirent : Jamais chose pareille n’a eu lieu ni ne
    s’est vue, depuis le jour que les fils d’Israël sont montés du pays d’Égypte jusqu’à ce jour.
    Pensez à cela, prenez conseil, et parlez.

    Notes :
    — v. 1 : date : A.C. 1400, environ. — v. 2 : ou : un an [et] quatre mois. — v. 8 : c. à d. eut passé midi.
    — v. 9 : litt.: jeune homme, ici et versets 11, 13. — v. 18 : litt.: je marche avec.
    — v. 22 : ou : d’iniquité. — v. 24 : litt.: ce qui sera bon à vos yeux.

    ***

    La Bonne Semence : La résurrection de Jésus: un événement unique

    « Juges 15-17Juges 20-21 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :