• Juges 4-5

    Chapitre 4

    1 Et les fils d’Israël firent de nouveau ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel ; or Éhud
    était mort.
    2 Et l’Éternel les vendit en la main de Jabin, roi de Canaan, qui régnait à Hatsor ; et le chef
    de son armée était Sisera, et celui-ci habitait à Harosheth des nations.
    3 Et les fils d’Israël crièrent à l’Éternel ; car [Jabin] avait neuf cents chars de fer, et il
    opprima fortement les fils d’Israël pendant vingt ans.
    4 Et Debora, une prophétesse, femme de Lappidoth, jugeait Israël en ce temps-là.
    5 Et elle habitait sous le palmier de Debora, entre Rama et Béthel, dans la montagne
    d’Éphraïm ; et les fils d’Israël montaient vers elle pour être jugés.
    6 Et elle envoya, et appela Barak, fils d’Abinoam, de Kédesh de Nephthali, et lui dit :
    L’Éternel, le Dieu d’Israël, ne l’a-t-il pas commandé ? Va, et rends-toi sur* le mont Thabor,
    et prends avec toi dix mille hommes des fils de Nephthali et des fils de Zabulon ;
    7 et j’attirerai vers toi, vers le torrent de Kison, Sisera, chef de l’armée de Jabin, et ses
    chars, et sa multitude, et je le livrerai en ta main.
    8 Et Barak lui dit : Si tu vas avec moi, j’irai ; mais si tu ne vas pas avec moi, je n’irai pas.
    9 Et elle dit : J’irai bien avec toi ; seulement ce ne sera pas à ton honneur dans le chemin
    où tu vas, car l’Éternel vendra Sisera en la main d’une femme. Et Debora se leva, et s’en
    alla avec Barak à Kédesh.*
    10 Et Barak rassembla Zabulon et Nephthali à Kédesh ; et dix mille hommes montèrent à
    sa suite, et Debora monta avec lui.
    11 (Or Héber, le Kénien, s’était séparé des Kéniens, fils de Hobab, beau-père de Moïse, et
    avait dressé sa tente jusqu’au chêne de* Tsaannaïm, qui est près de Kédesh).
    12 Et on rapporta à Sisera que Barak, fils d’Abinoam, était monté sur le mont Thabor.
    13 Et Sisera rassembla tous ses chars, neuf cents chars de fer, et tout le peuple qui était
    avec lui, depuis Harosheth des nations, au torrent de Kison.
    14 Et Debora dit à Barak : Lève-toi, car c’est ici le jour où l’Éternel livrera Sisera en ta
    main. L’Éternel n’est-il pas sorti devant toi ? Et Barak descendit du mont Thabor, et dix
    mille hommes après lui.
    15 Et l’Éternel mit en déroute Sisera, et tous ses chars, et toute l’armée, par le tranchant
    de l’épée, devant Barak ; et Sisera descendit de son char, et s’enfuit à pied.
    16 Et Barak poursuivit les chars et l’armée jusqu’à Harosheth des nations ; et toute
    l’armée de Sisera tomba sous le tranchant de l’épée : il n’en resta pas un seul.
    17 Et Sisera s’enfuit à pied vers la tente de Jaël, femme de Héber, le Kénien ; car il y avait
    paix entre Jabin, roi de Hatsor, et la maison de Héber, le Kénien.
    18 Et Jaël sortit à la rencontre de Sisera, et lui dit : Retire-toi, mon seigneur, retire-toi chez
    moi, ne crains point. Et il se retira chez elle dans la tente, et elle le couvrit d’une
    couverture.
    19 Et il lui dit : Je te prie, donne-moi un peu d’eau à boire, car j’ai soif. Et elle ouvrit l’outre
    du lait et lui donna à boire, et le couvrit.
    20 Et il lui dit : Tiens-toi à l’entrée de la tente, et s’il arrive qu’on vienne et qu’on t’interroge
    et dise : Y a-t-il quelqu’un ici ? tu diras : Non.
    21 Et Jaël, femme de Héber, prit un pieu de la tente, et saisit le marteau dans sa main, et
    elle vint vers lui doucement, et lui enfonça le pieu dans la tempe, de sorte qu’il pénétra
    dans la terre ; or il dormait profondément et était fatigué ; et il mourut.
    22 Et voici Barak, qui poursuivait Sisera ; et Jaël sortit à sa rencontre, et lui dit : Viens, et
    je te montrerai l’homme que tu cherches. Et il entra chez elle ; et voici, Sisera gisait [là],
    mort, et le pieu dans sa tempe.
    23 Et en ce jour-là, Dieu abattit Jabin, roi de Canaan, devant les fils d’Israël.
    24 Et la main des fils d’Israël avançait toujours et pesait durement sur Jabin, roi de
    Canaan, jusqu’à ce qu’ils eurent retranché Jabin, roi de Canaan.

    Notes :
    — v. 6 : litt.: tire sur. — v. 9 : date : A.C. 1320, environ. — v. 11 : ou : à.

    ***

    Chapitre 5

    1 Et Debora chanta, en ce jour-là, avec Barak, fils d’Abinoam, en disant :
    2 Parce que des chefs se sont mis en avant en Israël, parce que le peuple a été porté de
    bonne volonté, bénissez l’Éternel !
    3 Rois, écoutez ! princes, prêtez l’oreille ! Moi, moi, je chanterai à l’Éternel ; je chanterai un
    hymne à l’Éternel, le Dieu d’Israël.
    4 Éternel ! quand tu sortis de Séhir, quand tu t’avanças des champs d’Édom, la terre
    trembla, et les cieux distillèrent, et les nuées distillèrent des eaux.
    5 Les montagnes se fondirent devant l’Éternel, ce Sinaï, devant l’Éternel, le Dieu d’Israël.
    *
    6 Aux jours de Shamgar, fils d’Anath, aux jours de Jaël, les chemins étaient délaissés*, et
    ceux qui allaient par les grands chemins allaient par des sentiers détournés ;
    7 Les villes ouvertes* étaient délaissées** en Israël, elles étaient délaissées, — jusqu’à ce
    que je me suis levée, moi Debora, jusqu’à ce que je me suis levée, une mère en Israël.
    8 On choisissait de nouveaux dieux, alors la guerre était aux portes ! On ne voyait ni
    bouclier ni pique chez quarante milliers en Israël.
    9 Mon coeur est aux gouverneurs d’Israël qui ont été portés de bonne volonté parmi le
    peuple. Bénissez l’Éternel !
    10 Vous qui montez sur des ânesses blanches, vous qui êtes assis sur des tapis, et vous
    qui allez par les chemins, méditez* !
    11 À cause de la voix de ceux qui partagent [le butin], au milieu des lieux où l’on puise
    l’eau : là, ils racontent les justes actes de l’Éternel, ses justes actes envers ses villes
    ouvertes* en Israël. Alors le peuple de l’Éternel est descendu aux portes.
    *
    12 Réveille-toi, réveille-toi, Debora ! Réveille-toi, réveille-toi, dis un cantique ! Lève-toi,
    Barak, et emmène captifs tes captifs*, fils d’Abinoam !
    13 Alors descends, toi, le résidu des nobles, [comme son] peuple ; Éternel ! descends
    avec moi au milieu des* hommes forts.
    14 D’Éphraïm [sont venus] ceux dont la racine* est en** Amalek ; derrière toi [vient]
    Benjamin, au milieu de tes peuples. De Makir sont descendus les gouverneurs, et de
    Zabulon sont venus ceux qui tiennent le bâton du commandant.
    15 Et les princes d’Issacar ont été avec Debora, et Issacar, comme Barak ; [il a été]
    envoyé sur ses pas dans la vallée. Aux divisions* de Ruben, grandes considérations de
    coeur !
    16 Pourquoi es-tu resté entre les barres des étables, à écouter le bêlement des
    troupeaux ? Aux divisions* de Ruben, grandes délibérations de coeur !
    17 Galaad est demeuré au delà du Jourdain ; et Dan, pourquoi a-t-il séjourné sur les
    navires ? Aser est resté au bord de la mer*, et il est demeuré dans ses ports.
    18 Zabulon est un peuple qui a exposé son âme à la mort, Nephthali aussi, sur les
    hauteurs des champs.
    *
    19 Les rois sont venus, ils ont combattu ; alors les rois de Canaan ont combattu à
    Thaanac, près des eaux de Meguiddo ; [mais], de butin d’argent, ils n’en ont pas emporté.
    20 On a combattu des cieux ; du chemin qu’elles parcourent, les étoiles ont combattu
    contre Sisera.
    21 Le torrent de Kison les a emportés, le torrent des anciens temps*, le torrent de Kison.
    Mon âme, tu as foulé aux pieds la force !
    22 Alors les talons des chevaux battirent [le sol] à cause de la course rapide, de la course
    rapide de leurs [hommes] vaillants.
    23 Maudissez Méroz, dit l’Ange de l’Éternel ; maudissez, maudissez ses habitants ! car ils
    ne sont pas venus au secours de l’Éternel, au secours de l’Éternel, avec les hommes forts.
    *
    24 Bénie soit, au-dessus des femmes, Jaël, femme de Héber, le Kénien ! Qu’elle soit
    bénie au-dessus des femmes qui se tiennent dans les tentes !
    25 Il a demandé de l’eau, elle lui a donné du lait ; dans la coupe des nobles elle lui a
    présenté du caillé.
    26 Elle a étendu sa main vers le pieu, et sa droite vers le marteau des ouvriers ; elle a
    frappé Sisera, elle lui a brisé la tête, elle lui a fracassé et transpercé la tempe.
    27 Entre ses pieds il s’est courbé, il est tombé, il s’est étendu [par terre] ; entre ses pieds il
    s’est courbé, il est tombé ; là où il s’est courbé, là il est tombé anéanti.
    28 La mère de Sisera regarde par la fenêtre, et s’écrie à travers le treillis : Pourquoi son
    char tarde-t-il à venir ? Pourquoi la marche de ses chars est-elle si lente ?
    29 Les sages d’entre ses princesses lui répondent ; elle s’est donné la réponse à ellemême.
    30 N’ont-ils pas trouvé, n’ont-ils pas divisé le butin ? Une jeune fille, deux jeunes filles par
    tête d’homme ; du butin de vêtements de couleur pour Sisera, du butin de vêtements de
    couleur brodés, deux vêtements de couleur brodés, pour le cou des captives* !
    *
    31 Qu’ainsi périssent tous tes ennemis, ô Éternel ! mais que ceux qui t’aiment soient
    comme le soleil quand il sort dans sa force !
    Et le pays fut en repos quarante ans.

    Notes :
    — v. 6, 7** : ou : cessaient [d’être]. — v. 7*, 11 : ou : Les/ ses chefs. — v. 10 : ou : chantez.
    — v. 12 : litt.: emmène captive ta captivité. — v. 13 : ou : contre les. — v. 14* : ou : le siège.
    — v. 14** : ou : contre. — v. 15, 16 : ou : ruisseaux. — v. 17 : litt.: des mers.
    — v. 21 : ou : le torrent des combats. — v. 30 : litt.: pour les cous du butin.

    ***

    La Bonne Semence : Semailles et moisson 

    « Juges 1-3Juges 6-7 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :