• Nombres 11-13

    Chapitre 11

    1 Et il arriva que comme le peuple se plaignait, cela fut mauvais aux oreilles de l’Éternel* ;
    et l’Éternel l’entendit, et sa colère s’embrasa, et le feu de l’Éternel brûla parmi eux, et
    dévora au bout du camp.
    2 Et le peuple cria à Moïse, et Moïse pria l’Éternel, et le feu s’éteignit.
    3 Et on appela le nom de ce lieu Tabhéra*, parce que le feu de l’Éternel avait brûlé parmi
    eux.
    *
    4 Et le ramassis [de peuple] qui était au milieu d’eux s’éprit de convoitise, et les fils d’Israël
    aussi se mirent encore à pleurer, et dirent : Qui nous fera manger de la chair ?
    5 Il nous souvient du poisson que nous mangions en Égypte pour rien, des concombres,
    et des melons, et des poireaux, et des oignons, et de l’ail ;
    6 et maintenant notre âme est asséchée ; il n’y a rien, si ce n’est cette manne devant nos
    yeux.
    7 — Et la manne était comme la graine de coriandre, et son apparence comme
    l’apparence du bdellium.
    8 Le peuple se dispersait et la ramassait ; et ils la broyaient sous la meule ou la pilaient
    dans le mortier ; et ils la cuisaient dans des pots, et en faisaient des gâteaux ; et son goût
    était comme le goût d’un gâteau à l’huile*.
    9 Et quand la rosée descendait la nuit sur le camp la manne descendait dessus.
    10 Et Moïse entendit le peuple pleurant, selon ses familles, chacun à l’entrée de sa tente ;
    et la colère de l’Éternel s’embrasa extrêmement, et cela fut mauvais aux yeux de Moïse.
    11 Et Moïse dit à l’Éternel : Pourquoi as-tu fait ce mal à ton serviteur ? et pourquoi n’ai-je
    pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi le fardeau de tout ce peuple ?
    12 Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple ? Est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me
    dises : Porte-le dans ton sein, comme le nourricier porte l’enfant qui tète, jusqu’au pays
    que tu as promis par serment à ses pères ?
    13 D’où aurais-je de la chair pour en donner à tout ce peuple ? car ils pleurent après moi,
    disant : Donne-nous de la chair, afin que nous en mangions.
    14 Je ne puis, moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop pesant pour moi.
    15 Et si tu agis ainsi avec moi, tue-moi donc, je te prie, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, et
    que je ne voie pas mon malheur.
    16 Et l’Éternel dit à Moïse : Assemble-moi soixante-dix hommes des anciens d’Israël, que
    tu sais être les anciens du peuple et ses magistrats*, et amène-les à la tente
    d’assignation, et ils se tiendront là avec toi.
    17 Et je descendrai, et je parlerai là avec toi, et j’ôterai de l’Esprit qui est sur toi, et je le
    mettrai sur eux, afin qu’ils portent avec toi le fardeau du peuple, et que tu ne le portes pas
    toi seul.
    18 Et tu diras au peuple : Sanctifiez-vous pour demain, et vous mangerez de la chair ; car
    vous avez pleuré aux oreilles de l’Éternel, disant : Qui nous fera manger de la chair ? car
    nous étions bien en Égypte ! Et l’Éternel vous donnera de la chair, et vous en mangerez.
    19 Vous n’en mangerez pas un jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni vingt jours,
    [mais] jusqu’à un mois entier,
    20 jusqu’à ce qu’elle vous sorte par les narines et que vous l’ayez en dégoût ; parce que
    vous avez méprisé l’Éternel qui est au milieu de vous, et que vous avez pleuré devant lui,
    disant : Pourquoi sommes-nous donc sortis d’Égypte ?
    21 Et Moïse dit : Il y a six cent mille hommes de pied dans ce peuple au milieu duquel je
    suis, et tu as dit : Je leur donnerai de la chair, et ils en mangeront un mois entier.
    22 Leur égorgera-t-on du menu et du gros bétail, afin qu’il y en ait assez pour eux ? ou
    assemblera-t-on tous les poissons de la mer pour eux, afin qu’il y en ait assez pour eux ?
    23 Et l’Éternel dit à Moïse : La main de l’Éternel est-elle devenue courte ? Tu verras
    maintenant si ce que j’ai dit t’arrivera ou non.
    24 Et Moïse sortit, et dit au peuple les paroles de l’Éternel ; et il assembla soixante-dix
    hommes des anciens du peuple, et les fit se tenir tout autour de la tente.
    25 Et l’Éternel descendit dans la nuée, et lui parla ; et il ôta de l’Esprit qui était sur lui, et le
    mit sur les soixante-dix anciens. Et il arriva qu’aussitôt que l’Esprit reposa sur eux, ils
    prophétisèrent, mais ils ne continuèrent pas.
    26 Et il était demeuré deux hommes dans le camp ; le nom de l’un était Eldad, et le nom
    du second, Médad ; et l’Esprit reposa sur eux ; et ils étaient de ceux qui avaient été
    inscrits, mais ils n’étaient pas sortis vers la tente, et ils prophétisèrent dans le camp.
    27 Et un jeune homme courut et rapporta cela à Moïse, disant : Eldad et Médad
    prophétisent dans le camp.
    28 Et Josué, fils de Nun, qui servait Moïse, l’un de ses jeunes gens*, répondit et dit : Mon
    seigneur Moïse, empêche-les.
    29 Et Moïse lui dit : Es-tu jaloux pour moi ? Ah ! que plutôt tout le peuple de l’Éternel fût
    prophète ; que l’Éternel mît son Esprit sur eux !
    30 Et Moïse revint dans le camp, lui et les anciens d’Israël.
    31 Et il se leva, de par l’Éternel, un vent qui fit venir de la mer* des cailles, et les jeta sur le
    camp, environ une journée de chemin en deçà, et environ une journée de chemin en delà,
    tout autour du camp, et environ deux coudées sur la surface de la terre.
    32 Et le peuple se leva tout ce jour-là, et toute la nuit, et tout le jour du lendemain, et
    amassa des cailles : celui qui en avait amassé le moins, en avait amassé dix khomers ; et
    ils les étendirent pour eux tout autour du camp.
    33 — La chair était encore entre leurs dents, avant qu’elle fût mâchée, que la colère de
    l’Éternel s’embrasa contre le peuple, et que l’Éternel frappa le peuple d’un fort grand coup.
    34 Et on appela le nom de ce lieu-là Kibroth-Hattaava*, parce qu’on y enterra le peuple qui
    avait convoité.
    35 De Kibroth-Hattaava le peuple partit pour Hatséroth, et ils furent à Hatséroth.

    Notes:
    — v. 1 : ou : que le peuple était, aux oreilles de l’Éternel, comme des gens qui se plaignent d’un mal.
    — v. 3 : incendie. — v. 8 : quelques-uns : le goût d’huile fraîche. — v. 16 : ailleurs : commissaires, officiers.
    — v. 28 : ou : de ses hommes d’élite. — v. 31 : ou : de l’ouest. — v. 34 : sépulcres de la convoitise.

    ***

    Chapitre 12

    1 Et Marie* et Aaron parlèrent contre Moïse à l’occasion de la femme éthiopienne** qu’il
    avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne.
    2 Et ils dirent : L’Éternel n’a-t-il parlé que par* Moïse seulement ? N’a-t-il pas parlé aussi
    par* nous ? Et l’Éternel l’entendit.
    3 Et cet homme, Moïse, était très-doux*, plus que tous les hommes qui étaient sur la face
    de la terre.
    4 Et soudain l’Éternel dit à Moïse, et à Aaron et à Marie : Sortez, vous trois, vers la tente
    d’assignation. Et ils sortirent eux trois.
    5 Et l’Éternel descendit dans la colonne de nuée, et se tint à l’entrée de la tente ; et il
    appela Aaron et Marie, et ils sortirent eux deux.
    6 Et il dit : Écoutez mes paroles : S’il y a un prophète parmi vous, moi l’Éternel, je me ferai
    connaître à lui en vision, je lui parlerai en songe.
    7 Il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moïse, qui* est fidèle dans toute ma maison ;
    8 je parle avec lui bouche à bouche, et [en me révélant] clairement, et non en énigmes ; et
    il voit la ressemblance de l’Éternel. Et pourquoi n’avez-vous pas craint de parler contre
    mon serviteur, contre Moïse ?
    9 Et la colère de l’Éternel s’embrasa contre eux, et il s’en alla ;
    10 et la nuée se retira de dessus la tente : et voici, Marie était lépreuse, comme la neige ;
    et Aaron se tourna vers Marie, et voici, elle était lépreuse.
    11 — Et Aaron dit à Moïse : Ah, mon seigneur ! ne mets pas, je te prie, sur nous, ce péché
    par lequel nous avons agi follement et par lequel nous avons péché.
    12 Je te prie, qu’elle ne soit pas comme un [enfant] mort, dont la chair est à demi
    consumée quand il sort du ventre de sa mère.
    13 Et Moïse cria à l’Éternel, disant : Ô *Dieu ! je te prie, guéris-la, je te prie.
    14 Et l’Éternel dit à Moïse : Si son père lui eût craché au visage, ne serait-elle pas pendant
    sept jours dans la honte ? Qu’elle soit exclue*, sept jours, hors du camp, et après, qu’elle y
    soit recueillie.
    15 Et Marie demeura exclue hors du camp sept jours ; et le peuple ne partit pas jusqu’à ce
    que Marie eût été recueillie.

    Notes:
    — v. 1* : hébreu : Miriam. — v. 1** : ou : cushite. — v. 2 : ou : à. — v. 3 : ou : humble.
    — v. 7 : ou : lui. — v. 14 : ou : enfermée

    ***

    Chapitre 13

    1 Et après, le peuple partit de Hatséroth, et il campa au désert de Paran.
    2 Et l’Éternel parla à Moïse, disant :
    3 Envoie des hommes, et ils reconnaîtront le pays de Canaan, que je donne aux fils
    d’Israël ; vous enverrez un homme pour chaque tribu de ses pères, tous des princes parmi
    eux.
    4 Et Moïse les envoya du désert de Paran, selon le commandement de l’Éternel. Tous ces
    hommes étaient des chefs des fils d’Israël.
    5 Et ce sont ici leurs noms : pour la tribu de Ruben, Shammua, fils de Zaccur ;
    6 pour la tribu de Siméon, Shaphath, fils de Hori ;
    7 pour la tribu de Juda, Caleb, fils de Jephunné ;
    8 pour la tribu d’Issacar, Jighal, fils de Joseph ;
    9 pour la tribu d’Éphraïm, Osée, fils de Nun ;
    10 pour la tribu de Benjamin, Palti, fils de Raphu ;
    11 pour la tribu de Zabulon, Gaddiel, fils de Sodi ;
    12 pour la tribu de Joseph, pour la tribu de Manassé, Gaddi, fils de Susi ;
    13 pour la tribu de Dan, Ammiel, fils de Guemalli ;
    14 pour la tribu d’Aser, Sethur, fils de Micaël ;
    15 pour la tribu de Nephthali, Nakhbi, fils de Vophsi ;
    16 pour la tribu de Gad, Gueuël, fils de Maki.
    17 — Ce sont là les noms des hommes que Moïse envoya pour reconnaître le pays. Et
    Moïse appela Osée*, fils de Nun, Josué**.
    18 Et Moïse les envoya pour reconnaître le pays de Canaan, et leur dit : Montez de ce
    côté, par le midi ; et vous monterez [dans] la montagne ;
    19 et vous verrez le pays, ce qu’il est, et le peuple qui l’habite ; s’il est fort ou faible, s’il est
    en petit nombre ou en grand nombre ;
    20 et quel est le pays où il habite, s’il est bon on mauvais ; et quelles sont les villes dans
    lesquelles il habite, si c’est dans des camps ou dans des villes murées ;
    21 et quel est le pays, s’il est gras ou maigre, s’il y a des arbres ou s’il n’y en a pas. Ayez
    bon courage, et prenez du fruit du pays. Or c’était le temps des premiers raisins.
    22 Et ils montèrent et reconnurent le pays, depuis le désert de Tsin jusqu’à Rehob, quand
    on vient à* Hamath.
    23 Et ils montèrent par le midi, et vinrent jusqu’à Hébron ; et là étaient Akhiman, Shéshaï
    et Thalmaï, enfants d’Anak. Et Hébron avait été bâtie sept ans avant Tsoan d’Égypte.
    24 Et ils vinrent jusqu’au torrent* d’Eshcol, et coupèrent de là un sarment avec une grappe
    de raisin ; et ils le portèrent à deux au moyen d’une perche, et des grenades et des figues.
    25 On appela ce lieu-là torrent d’Eshcol*, à cause de la grappe que les fils d’Israël y
    coupèrent.
    26 Et ils revinrent de la reconnaissance du pays au bout de quarante jours.
    27 Et ils allèrent, et arrivèrent auprès de Moïse et d’Aaron, et de toute l’assemblée des fils
    d’Israël, au désert de Paran, à Kadès ; et ils leur rendirent compte, ainsi qu’à toute
    l’assemblée, et leur montrèrent le fruit du pays.
    28 Et ils racontèrent à Moïse*, et dirent : Nous sommes allés dans le pays où tu nous as
    envoyés ; et vraiment il est ruisselant de lait et de miel, et en voici le fruit.
    29 Seulement, le peuple qui habite dans le pays est fort, et les villes sont fortifiées, trèsgrandes
    ; et nous y avons vu aussi les enfants d’Anak.
    30 Amalek habite le pays du midi ; et le Héthien, le Jébusien et l’Amoréen habitent la
    montagne ; et le Cananéen habite le long de la mer et sur le rivage du Jourdain.
    31 Et Caleb fit taire le peuple devant Moïse, et dit : Montons hardiment et prenons
    possession du [pays], car nous sommes bien capables de le faire.
    32 Mais les hommes qui étaient montés avec lui, dirent : Nous ne sommes pas capables
    de monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous.
    33 Et ils décrièrent devant les fils d’Israël le pays qu’ils avaient reconnu, disant : Le pays
    par lequel nous avons passé pour le reconnaître est un pays qui dévore ses habitants, et
    tout le peuple que nous y avons vu est de* haute stature.
    34 Et nous y avons vu les géants, fils d’Anak, qui est [de la race] des géants ; et nous
    étions à nos yeux comme des sauterelles, et nous étions de même à leurs yeux.

    Notes:
    — v. 17* : hébreu : Hoshéa, délivrance. — v. 17** : hébreu : Jehoshua, l’Éternel [est] sauveur. — v. 22 : ou : à l’entrée de.
    — v. 24 : ou : vallée. — v. 25 : grappe. — v. 28 : litt.: à lui. — v. 33 : litt.: des hommes de.

    ***

    La Bonne Semence : Ne cacher pas la lumière

    « Nombres 8-10Nombres 14-15 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :