• Chapitre 1

    1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël,
    2 pour connaître la sagesse et l’instruction, pour discerner les paroles d’intelligence ;
    3 pour recevoir instruction dans la sagesse, la justice, le juste jugement, et la droiture ;
    4 pour donner aux simples* de la prudence, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion.
    5 Le sage écoutera, et croîtra en science, et l’intelligent acquerra du sens
    6 pour comprendre un proverbe et une allégorie, les paroles des sages et leurs énigmes.
    7 La crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance ; les fous méprisent la sagesse et l’instruction.
    8 Écoute, mon fils, l’instruction de ton père, et n’abandonne pas l’enseignement de ta mère ;
    9 car ce sera une guirlande de grâce à ta tête, et des colliers à ton cou.
    10 Mon fils, si les pécheurs cherchent à te séduire, n’y acquiesce pas.
    11 S’ils disent : Viens avec nous, nous serons aux embûches pour le sang, nous nous cacherons pour [guetter] l’innocent, sans cause ;
    12 nous les engloutirons vivants, comme le shéol*, et tout entiers comme ceux qui descendent dans la fosse ;
    13 nous trouverons toute sorte de biens précieux, nous remplirons nos maisons de butin ;
    14 prends ton lot parmi nous, il n’y aura qu’une bourse pour nous tous :
    15 mon fils, ne fais pas route avec eux, retiens ton pied de leur sentier ;
    16 car leurs pieds courent au mal, et ils se hâtent pour verser le sang.
    17 Car en vain le filet est étendu devant les yeux de tout ce qui a des ailes ;
    18 et eux, ils sont aux embûches contre leur propre sang, ils se cachent pour [guetter] leurs propres âmes.
    19 Telles sont les voies de tout homme qui cherche le gain déshonnête, lequel ôte la vie à ceux qui le possèdent.
    20 La sagesse crie au dehors, elle fait retentir sa voix sur les places ;
    21 elle crie à l’entrée des lieux bruyants, aux ouvertures des portes ; elle prononce ses paroles dans la ville :
    22 Simples, jusques à quand aimerez-vous la simplicité, et [jusques à quand] les moqueurs prendront-ils plaisir à la moquerie, et les sots haïront-ils la connaissance ?
    23 Revenez à ma répréhension ; voici, je ferai couler pour vous mon esprit, je vous ferai savoir mes paroles.
    24 Parce que j’ai crié et que vous avez refusé [d’écouter], parce que j’ai étendu ma main et que personne n’a pris garde,
    25 et que vous avez rejeté tout mon conseil et que vous n’avez pas voulu de ma répréhension,
    26 moi aussi je rirai lors de votre calamité, je me moquerai quand viendra votre frayeur,
    27 quand votre frayeur viendra comme une subite destruction et que votre calamité arrivera comme un tourbillon, quand la détresse et l’angoisse viendront sur vous :
    28 alors ils crieront vers moi, et je ne répondrai pas ; ils me chercheront de bonne heure, mais ils ne me trouveront point.
    29 Parce qu’ils ont haï la connaissance et qu’ils n’ont pas choisi la crainte de l’Éternel,
    30 qu’ils n’ont point voulu de mon conseil, qu’ils ont méprisé toute ma répréhension,
    31 ils mangeront du fruit de leur voie et seront rassasiés de leurs propres conseils.
    32 Car la révolte* des simples les tue, et la prospérité des sots les fait périr.
    33 Mais celui qui m’écoute habitera en sécurité et sera tranquille, sans crainte du mal.

    Notes :
    — v. 4 : simple, dans les Proverbes, signifie : privé de sens. — v. 12 : voir la note à Psaume 6:5. — v. 32 : plutôt : défection.

    ***

    Chapitre 2

    1 Mon fils, si tu reçois mes paroles et que tu caches par devers toi mes commandements
    2 pour rendre ton oreille attentive à la sagesse, si tu inclines ton cœur à l’intelligence,
    3 si tu appelles le discernement, si tu adresses ta voix à l’intelligence,
    4 si tu la cherches comme de l’argent et que tu la recherches comme des trésors cachés,
    5 alors tu comprendras la crainte de l’Éternel et tu trouveras la connaissance de Dieu.
    6 Car l’Éternel donne la sagesse ; de sa bouche [procèdent] la connaissance et l’intelligence :
    7 il réserve de sains conseils* pour les hommes droits ; il est un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité,
    8 protégeant les sentiers de juste jugement et gardant la voie de ses saints*.
    9 Alors tu discerneras la justice et le juste jugement et la droiture, toute bonne voie.
    10 Si la sagesse entre dans ton cœur et si la connaissance est agréable à ton âme,
    11 la réflexion te préservera, l’intelligence te protégera :
    12 Pour te sauver du mauvais chemin, de l’homme qui prononce des choses perverses,
    13 [de ceux] qui abandonnent les sentiers de la droiture pour marcher dans les voies de ténèbres,
    14 qui se réjouissent à mal faire, qui s’égaient en la perversité du mal,
    15 dont les sentiers sont tortueux et qui s’égarent dans leurs voies ;
    16 Pour te sauver de la femme étrangère, de l’étrangère qui use de paroles flatteuses,
    17 qui abandonne le guide de sa jeunesse, et qui a oublié l’alliance de son Dieu ;
    18 — car sa maison penche vers la mort, et ses chemins vers les trépassés :
    19 aucun de ceux qui entrent auprès d’elle ne revient ni n’atteint les sentiers de la vie ;
    20 — afin que tu marches dans la voie des gens de bien, et que tu gardes les sentiers des justes.
    21 Car les hommes droits habiteront le pays, et les hommes intègres y demeureront de reste ;
    22 mais les méchants seront retranchés du pays, et les perfides en seront arrachés.

    Notes :
    — v. 7 : ou : le salut. — v. 8 : ailleurs : hommes pieux, c’est-à-dire en qui est la grâce, la bonté ; voir 2 Chron. 6:42.

    ***

    Chapitre 3

    1 Mon fils, n’oublie pas mon enseignement, et que ton cœur garde* mes commandements ;
    2 car ils t’ajouteront un prolongement de jours, et des années de vie, et la paix.
    3 Que la bonté et la vérité ne t’abandonnent pas ; lie-les à ton cou, écris-les sur la tablette de ton cœur,
    4 et tu trouveras la faveur et la bonne sagesse aux yeux de Dieu et des hommes.
    5 Confie-toi de tout ton cœur à l’Éternel, et ne t’appuie pas sur ton intelligence ;
    6 dans toutes tes voies connais-le, et il dirigera tes sentiers.
    7 Ne sois pas sage à tes propres yeux ; crains l’Éternel et éloigne-toi du mal :
    8 ce sera la santé pour ton nombril, et un arrosement pour tes os.
    9 Honore l’Éternel de tes biens et des prémices de tout ton revenu ;
    10 et tes greniers se rempliront d’abondance, et tes cuves regorgeront de moût.
    11 Mon fils, ne méprise pas l’instruction* de l’Éternel, et n’aie pas en aversion sa réprimande ;
    12 car celui que l’Éternel aime, il le discipline, comme un père le fils auquel il prend plaisir.
    13 Bienheureux l’homme qui trouve la sagesse, et l’homme qui obtient l’intelligence !
    14 car son acquisition est meilleure que l’acquisition de l’argent, et son revenu [est meilleur] que l’or fin.
    15 Elle est plus précieuse que les rubis*, et aucune des choses auxquelles tu prends plaisir ne l’égale :
    16 longueur de jours est dans sa droite, dans sa gauche richesse et honneur ;
    17 ses voies sont des voies agréables, et tous ses sentiers sont paix.
    18 Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux.
    19 L’Éternel a fondé la terre par la sagesse, il a établi les cieux par l’intelligence.
    20 Par sa connaissance les abîmes se fendirent*, et les nuées distillent la rosée.
    21 Mon fils, que [ces choses] ne s’éloignent point de tes yeux : garde* le sain conseil et la réflexion,
    22 et ils seront la vie de ton âme et la grâce de ton cou.
    23 Alors tu iras ton chemin en sécurité, et ton pied ne se heurtera point.
    24 Si tu te couches tu n’auras point de crainte ; mais tu te coucheras et ton sommeil sera doux.
    25 Ne crains pas la frayeur subite, ni la ruine des méchants quand elle surviendra ;
    26 car l’Éternel sera ta confiance, et il gardera ton pied d’être pris.
    27 Ne refuse pas le bien à celui à qui il est dû, quand il est au pouvoir de ta main de le faire.
    28 Ne dis pas à ton prochain : Va et reviens, et je te le donnerai demain, quand tu as la chose par devers toi.
    29 Ne machine pas du mal contre ton prochain, puisqu’il habite en sécurité près de toi.
    30 Ne conteste pas sans sujet avec un homme, s’il ne t’a pas fait de tort.
    31 Ne porte pas envie à un homme violent, et ne choisis aucune de ses voies ;
    32 Car l’Éternel a en abomination le pervers, et son secret est avec les hommes droits.
    33 La malédiction de l’Éternel est dans la maison du méchant, et il bénit l’habitation des justes.
    34 Certes il se moque des moqueurs, et il donne la grâce aux débonnaires.
    35 Les sages hériteront la gloire, mais la honte est l’élévation des sots.

    Notes :
    — v. 1 : ici, et 3:21 et 4:13, plutôt : observe. — v. 11 : ailleurs aussi : correction. — v. 15 : ou : corail ; selon quelques-uns : perles.
    — v. 20 : ou : se frayèrent passage. — v. 21 : ici, et 3:1 et 4:13, plutôt : observe.

    ***

    Chapitre 4

    1 Fils, écoutez l’instruction d’un père et soyez attentifs pour connaître l’intelligence ;
    2 car je vous donne une bonne doctrine : n’abandonnez pas mon enseignement.
    3 Car j’ai été un fils pour mon père, tendre et unique auprès de ma mère.
    4 Il m’a enseigné et m’a dit : Que ton cœur retienne mes paroles ; garde mes commandements, et tu vivras.
    5 Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence ; ne [l’]oublie pas, et ne te détourne pas des paroles de ma bouche.
    6 Ne l’abandonne pas, et elle te gardera ; aime-la, et elle te conservera.
    7 Le commencement de la sagesse, c’est : Acquiers* la sagesse, et, au prix de toutes tes acquisitions, acquiers l’intelligence.
    8 Exalte-la, et elle t’élèvera ; elle t’honorera quand tu l’auras embrassée.
    9 Elle mettra sur ta tête une guirlande de grâce, elle te donnera une couronne de gloire.
    10 Écoute, mon fils, et reçois mes paroles, et les années de ta vie te seront multipliées.
    11 Je t’enseignerai la voie de la sagesse, je te dirigerai dans les chemins de la droiture.
    12 Quand tu marcheras, tes pas ne seront pas gênés, et si tu cours, tu ne broncheras pas.
    13 Tiens ferme l’instruction, ne la lâche pas ; garde*-la, car elle est ta vie.
    14 N’entre pas dans le sentier des méchants, et ne marche pas dans la voie des iniques.
    15 Éloigne-t’en, n’y passe point ; détourne-t’en, et passe outre.
    16 Car ils ne dormiraient pas s’ils n’avaient fait du mal, et le sommeil leur serait ôté s’ils n’avaient fait trébucher [quelqu’un] ;
    17 car ils mangent le pain de méchanceté, et ils boivent le vin des violences.
    18 Mais le sentier des justes est comme la lumière resplendissante qui va croissant jusqu’à ce que le plein jour soit établi.
    19 Le chemin des méchants est comme l’obscurité ; ils ne savent contre quoi ils trébucheront.
    20 Mon fils, sois attentif à mes paroles, incline ton oreille à mes discours.
    21 Qu’ils ne s’éloignent point de tes yeux ; garde-les au dedans de ton cœur ;
    22 car ils sont la vie de ceux qui les trouvent, et la santé de toute leur chair.
    23 Garde ton cœur plus que tout ce que l’on garde*, car de lui sont les issues** de la vie.
    24 Écarte de toi la fausseté* de la bouche, et éloigne de toi la perversité des lèvres.
    25 Que tes yeux regardent droit en avant, et que tes paupières se dirigent droit devant toi.
    26 Pèse le chemin de tes pieds, et que toutes tes voies soient* bien réglées.
    27 N’incline ni à droite ni à gauche ; éloigne ton pied du mal.

    Notes :
    — v. 7 : selon quelques-uns : La sagesse est la principale chose ; acquiers. — v. 13 : ici, et 3:1, 21, plutôt : observe.
    — v. 23* : ou : plus que tout ce que tu gardes. — v. 23** : ou : les résultats. — v. 24 : ou : la perversité. — v. 26 : ou : et toutes tes voies seront.


    ***

    La Bonne Semence :

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chapitre 29

    1 L’homme qui, étant souvent repris, roidit son cou, sera brisé subitement, et il n’y a pas de remède.
    2 Quand les justes se multiplient, le peuple se réjouit ; mais quand le méchant gouverne, le peuple gémit.
    3 L’homme qui aime la sagesse est la joie de son père, mais le compagnon des prostituées dissipera son bien.
    4 Un roi, par le juste jugement, affermit le pays, mais l’homme qui accepte des présents le ruine.
    5 L’homme qui flatte son prochain étend un filet devant ses pas.
    6 Dans la transgression de l’homme mauvais, il y a un piège ; mais le juste chantera et se réjouira.
    7 Le juste prend connaissance de la cause des pauvres ; le méchant ne comprend aucune connaissance.
    8 Les hommes moqueurs mettent en feu une ville, mais les sages détournent la colère.
    9 Un homme sage qui plaide avec un homme insensé, qu’il s’irrite ou qu’il rie, n’a point de repos.
    10 Les hommes de sang haïssent l’homme intègre, mais les hommes droits tiennent à sa vie*.
    11 Le sot met dehors tout son esprit*, mais le sage le calme et le retient**.
    12 Qu’un gouverneur prête attention à la parole de mensonge, tous ses serviteurs seront méchants.
    13 Le pauvre et l’oppresseur se rencontrent, l’Éternel éclaire les yeux de tous deux.
    14 Le roi qui juge les pauvres selon la vérité,… son trône sera affermi pour toujours.
    15 La verge et la répréhension donnent la sagesse, mais le jeune garçon abandonné à lui-même fait honte à sa mère.
    16 Quand les méchants se multiplient, la transgression se multiplie ; mais les justes verront leur chute.
    17 Corrige ton fils, et il te donnera du repos et procurera des délices à ton âme.
    18 Quand il n’y a point de vision, le peuple est sans frein ; mais bienheureux celui qui garde la loi !
    19 Un serviteur n’est pas corrigé par des paroles ; car il comprend, mais il ne répond pas.
    20 As-tu vu un homme précipité dans ses paroles ? Il y a plus d’espoir pour un sot que pour lui.
    21 Celui qui gâte son serviteur dès sa jeunesse, le verra fils* à la fin.
    22 L’homme colère excite les querelles, et l’homme qui se met en fureur abonde en transgressions.
    23 L’orgueil d’un homme l’abaisse, mais celui qui est humble d’esprit acquiert la gloire.
    24 Qui partage avec un voleur hait son âme ; il entend l’adjuration*, et ne déclare pas [la chose].
    25 La crainte des hommes tend un piège, mais qui se confie en l’Éternel est élevé dans une haute retraite.
    26 Plusieurs cherchent la face du gouverneur, mais le juste jugement d’un homme vient de l’Éternel.
    27 L’homme inique est l’abomination des justes, et celui qui est droit dans sa voie, l’abomination du méchant.

    Notes :
    — v. 10 : ou : recherchent [le bien de] son âme (vie). — v. 11* : ou : sa passion. — v. 11** : litt. : le calme en arrière.
    — v. 21 : proprement : l’aura fils de la maison. — v. 24 : voir Lévitique 5:1.

    ***

    Chapitre 30

    1 Paroles d’Agur, fils de Jaké, l’oracle prononcé* par cet homme à Ithiel, à Ithiel et à Ucal :
    2 Certes, moi je suis plus stupide que personne, et je n’ai pas l’intelligence d’un homme ;
    3 et je n’ai pas appris la sagesse, ni ne possède la connaissance du Saint*.
    4 Qui est monté dans les cieux, et qui en est descendu ? Qui a rassemblé le vent dans le creux de ses mains ? Qui a serré les eaux dans un manteau ? Qui a établi toutes les bornes de la terre ? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils, si tu le sais ?
    5 Toute parole de #Dieu* est affinée ; il est un bouclier pour ceux qui s’attendent à lui.
    6 N’ajoute pas à ses paroles, de peur qu’il ne te reprenne, et que tu ne sois trouvé menteur.
    7 Je te demanderai deux choses ; ne me les refuse pas, avant que je meure :
    8 Éloigne de moi la vanité et la parole de mensonge ; ne me donne ni pauvreté ni richesse ; nourris-moi du pain qui m’est nécessaire,
    9 de peur que je ne sois rassasié, et que je ne te renie et ne dise : Qui est l’Éternel ? et de peur que je ne sois appauvri, et que je ne dérobe, et que je ne parjure le* nom de mon Dieu.
    10 N’accuse pas un serviteur auprès de son maître, de peur qu’il ne te maudisse, et que tu n’en portes la peine.
    11 Il est une génération qui maudit son père et qui ne bénit pas sa mère,
    12 une génération pure à ses propres yeux et qui n’est pas lavée de son ordure,
    13 une génération,… que ses yeux sont hautains, et ses paupières élevées !
    14 — une génération dont les dents sont des épées et les molaires des couteaux, pour dévorer les affligés de dessus la terre, et les nécessiteux d’entre les hommes.
    15 La sangsue a deux filles : Donne ! donne ! Il y a trois choses qui sont insatiables, quatre qui ne disent pas : C’est assez !…
    16 le shéol, et la matrice stérile, la terre qui n’est pas rassasiée d’eau, et le feu, qui ne dit pas : C’est assez !
    17 L’œil qui se moque d’un père et qui méprise l’obéissance envers la mère, les corbeaux du torrent le crèveront et les petits de l’aigle le dévoreront.
    18 Trois choses sont trop merveilleuses pour moi, et il en est quatre que je ne puis connaître :
    19 le chemin de l’aigle dans les cieux, le chemin du serpent sur le rocher, le chemin d’un navire au cœur de la mer, et le chemin de l’homme vers la jeune fille.
    20 Tel est le chemin de la femme adultère : elle mange et s’essuie la bouche, et dit : Je n’ai point commis d’iniquité.
    21 Sous trois choses la terre tremble, et sous quatre elle n’en peut plus :
    22 sous le serviteur quand il règne, et l’homme vil quand il est rassasié de pain ;
    23 sous la femme odieuse* quand elle se marie, et la servante quand elle hérite de sa maîtresse.
    24 Il y a quatre choses petites sur la terre, qui sont sages entre les sages :
    25 les fourmis, peuple sans force, et qui préparent en été leurs vivres ;
    26 les damans*, peuple sans puissance, et qui ont placé leurs maisons dans le rocher ;
    27 les sauterelles n’ont point de roi, mais elles sortent toutes par bandes ;
    28 tu saisis le lézard avec les mains, et il est dans les palais des rois.
    29 Il y a trois choses qui ont une belle allure, et quatre qui ont une belle démarche :
    30 le lion, le fort parmi les bêtes, et qui ne se détourne devant qui que ce soit ;
    31 le [coursier] qui a les reins ceints ; ou le bouc ; et le roi, contre qui personne ne peut se lever.
    32 Si tu as agi follement en t’élevant et si tu as pensé à mal, [mets] la main sur ta bouche ;
    33 Car la pression du lait produit le beurre, et la pression du nez fait sortir le sang, et la pression de la colère excite la querelle.

    Notes :
    — v. 1 : ailleurs : dit, comme Psaume 36:1. — v. 3 : ou : des saints, ou : des choses saintes. — v. 5 : hébreu : Éloah ; voir Deut. 30:15.
    — v. 9 : ou : ne m’attaque au. — v. 23 : ou : haïe. — v. 26 : blaireaux des rochers.

    ***

    Chapitre 31

    1 Paroles du roi Lemuel, l’oracle que sa mère lui enseigna :
    2 Quoi, mon fils ? et quoi, fils de mon ventre ? et quoi, fils de mes vœux ?
    3 Ne donne point ta force aux femmes, ni tes voies à celles qui perdent les rois.
    4 Ce n’est point aux rois, Lemuel, ce n’est point aux rois de boire du vin, ni aux grands [de dire] : Où sont les boissons fortes* ?
    5 de peur qu’ils ne boivent, et n’oublient le statut, et ne fassent fléchir le jugement de tous les fils de l’affliction.
    6 Donnez de la boisson forte à celui qui va périr, et du vin à ceux qui ont l’amertume dans le cœur :
    7 qu’il boive et qu’il oublie sa pauvreté, et ne se souvienne plus de ses peines.
    8 Ouvre ta bouche pour le muet, pour la cause de tous les délaissés.
    9 Ouvre ta bouche, juge avec justice, et fais droit à l’affligé et au pauvre.
    *
    10* Une femme vertueuse** ! Qui la trouvera ? Car son prix est bien au delà des rubis***.
    11 Le cœur de son mari se confie en elle, et il ne manquera point de butin.
    12 Elle lui fait du bien et non du mal, tous les jours de sa vie.
    13 Elle cherche de la laine et du lin, et travaille de ses mains avec joie.
    14 Elle est comme les navires d’un marchand, elle amène son pain de loin.
    15 Elle se lève quand il est encore nuit, et elle donne la nourriture à sa maison, et la tâche* à ses servantes.
    16 Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; du fruit de ses mains elle plante une vigne.
    17 Elle ceint ses reins de force, et fortifie ses bras.
    18 Elle éprouve que son trafic est bon ; de nuit sa lampe ne s’éteint pas.
    19 Elle met la main à la quenouille, et ses doigts tiennent le fuseau.
    20 Elle étend sa main* vers l’affligé, et tend ses mains au nécessiteux.
    21 Elle ne craint pas la neige pour sa maison, car toute sa maison est vêtue d’écarlate.
    22 Elle se fait des tapis ; le fin coton* et la pourpre sont ses vêtements.
    23 Son mari est connu dans les portes quand il s’assied avec les anciens du pays.
    24 Elle fait des chemises, et les vend ; et elle livre des ceintures au marchand.
    25 Elle est vêtue de force et de dignité, et elle se rit du jour à venir.
    26 Elle ouvre sa bouche avec sagesse, et la loi de la bonté est sur sa langue.
    27 Elle surveille les voies de sa maison, et ne mange pas le pain de paresse.
    28 Ses fils se lèvent et la disent bienheureuse, son mari [aussi], et il la loue :
    29 Plusieurs filles ont agi vertueusement ; mais toi, tu les surpasses toutes !
    30 La grâce est trompeuse, et la beauté est vanité ; la femme qui craint l’Éternel, c’est elle qui sera louée.
    31 Donnez-lui du fruit de ses mains, et qu’aux portes ses œuvres la louent.

    Notes :
    — v. 4 : selon quelques-uns : de désirer les boissons fortes.
    — v. 10* : à partir du verset 10, la lettre hébraïque initiale de chaque verset suit l’ordre alphabétique.
    — v. 10** : brave, honnête, vaillante. — v. 10*** : ou : coraux. — v. 15 : ou : leur ordinaire.
    — v. 20 : plus haut : doigt ; proprement : paume [de la main]. — v. 22 : ou : lin.

    ***

    LA Bonne Semence :

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique