• Psaumes 35-40

    Psaumes 35 

    De David
    1 Éternel ! conteste contre ceux qui contestent contre moi ; fais la guerre à ceux qui me font la guerre.
    2 Saisis l’écu et le bouclier, et lève-toi à mon secours.
    3 Tire la lance, et barre le chemin au devant de ceux qui me poursuivent ! Dis à mon âme : Je suis ton salut !
    *
    4 Que ceux qui cherchent ma vie soient honteux et confus ; que ceux qui complotent mon malheur se retirent en arrière et soient confondus.
    5 Qu’ils soient comme la balle devant le vent, et que l’ange de l’Éternel les chasse !
    6 Que leur chemin soit ténèbres et lieux glissants, et que l’ange de l’Éternel les poursuive !
    7 Car, sans cause, ils ont préparé secrètement pour moi leur filet ; sans cause, ils ont creusé une fosse pour mon âme.
    8 Qu’une ruine qu’il n’a pas connue vienne sur lui, et que son filet qu’il a caché le prenne : qu’il y tombe, pour sa ruine.
    9 Et mon âme s’égayera en l’Éternel, elle se réjouira en son salut.
    10 Tous mes os diront : Éternel ! qui est comme toi, qui délivres l’affligé de celui qui est plus fort que lui, et l’affligé et le pauvre de celui qui les pille ?
    *
    11 Des témoins violents se lèvent, ils m’interrogent sur des choses que je n’ai pas connues ;
    12 Ils m’ont rendu le mal pour le bien : mon âme est dans l’abandon.
    13 Mais moi, quand ils ont été malades, je me vêtais d’un sac ; j’humiliais mon âme dans le jeûne, et ma prière retournait dans mon sein.
    14 J’ai marché comme si c’eût été mon compagnon, mon frère ; triste, je me suis courbé comme celui qui mène deuil pour sa mère.
    15 Mais, dans mon adversité, ils se sont réjouis et se sont rassemblés ; les calomniateurs se sont rassemblés contre moi, et je ne l’ai pas su ; ils m’ont déchiré et n’ont pas cessé ;
    16 Avec d’impies* parasites moqueurs ils ont grincé les dents contre moi.
    *
    17 Seigneur ! jusques à quand regarderas-tu ? Retire mon âme de leurs destructions, mon unique, des jeunes lions.
    18 Je te célébrerai dans la grande congrégation, je te louerai au milieu d’un grand* peuple.
    19 Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas de moi ; que ceux qui me haïssent sans cause ne clignent pas l’œil.
    20 Car ils ne parlent pas de paix ; mais ils méditent des tromperies contre les hommes paisibles du pays.
    21 Et ils ont élargi leur bouche contre moi ; ils ont dit : Ha ha ! ha ha ! notre œil l’a vu.
    22 Tu l’as vu, Éternel ! ne garde pas le silence : Seigneur ! ne t’éloigne pas de moi.
    23 Éveille-toi, réveille-toi, pour me faire droit, mon Dieu et Seigneur, pour soutenir ma cause.
    24 Juge-moi selon ta justice, ô Éternel, mon Dieu ! et qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet.
    25 Qu’ils ne disent pas dans leur cœur : Ha ha ! [voilà] notre désir* ! Qu’ils ne disent pas : Nous l’avons englouti.
    26 Que ceux qui se réjouissent de mon malheur soient tous ensemble honteux et confus ; que ceux qui s’élèvent orgueilleusement contre moi soient couverts de honte et de confusion.
    27 Qu’ils exultent et qu’ils se réjouissent ceux qui sont affectionnés à ma justice ; et qu’ils disent continuellement : Magnifié soit l’Éternel, qui prend plaisir à la paix de son serviteur !
    28 Et ma langue redira ta justice, ta louange, tout le jour.

    Notes :
    — v. 16 : ou : hypocrites. — v. 18 : ou : fort. — v. 25 : hébreu : âme.

    ***

    Psaumes 36

    Au chef de musique. Du serviteur de l’Éternel. De David.
    1 La transgression du méchant dit*, au dedans de mon cœur, qu’il n’y a point de crainte de Dieu devant ses yeux.
    2 Car il se flatte à ses propres yeux quand son iniquité se présente pour être haïe.
    3 Les paroles de sa bouche sont iniquité et tromperie ; il s’est désisté d’être sage, de faire le bien.
    4 Il médite la vanité* sur son lit ; il se tient sur un chemin qui n’est pas bon ; il n’a point en horreur le mal.
    *
    5 Éternel, ta bonté est dans les cieux, ta fidélité [atteint] jusqu’aux nues.
    6 Ta justice est comme de hautes montagnes* ; tes jugements sont un grand abîme. Éternel, tu sauves l’homme et la bête.
    7 Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu ! Aussi les fils des hommes se réfugient sous l’ombre de tes ailes.
    8 Ils seront abondamment rassasiés de la graisse de ta maison, et tu les abreuveras au fleuve de tes délices ;
    9 Car par devers toi est la source de la vie, en ta lumière nous verrons la lumière.
    10 Continue ta bonté à ceux qui te connaissent, et ta justice à ceux qui sont droits de cœur.
    11 Que le pied de l’orgueil ne m’atteigne pas, et que la main des méchants ne me chasse pas loin.
    12 Là sont tombés les ouvriers d’iniquité ; ils ont été renversés, et n’ont pu se relever.

    Notes :
    — v. 1 : dire, dans le sens de la diction oraculaire ; ici et Ps. 110:1. — v. 4 : ou : le mal. — v. 6 : litt. : montagnes de *Dieu.

    ***

    Psaumes 37*

    De David.
    — * : La lettre hébraïque initiale de chaque alinéa de ce psaume suit l’ordre alphabétique.

    1 Ne t’irrite pas à cause de ceux qui font le mal, ne sois pas jaloux de ceux qui pratiquent l’iniquité ;
    2 car bientôt, comme l’herbe, ils seront fauchés, et, comme l’herbe verte, ils se faneront.
    3 Confie-toi en l’Éternel et pratique le bien ; habite le pays, et repais-toi de* fidélité,
    4 et fais tes délices de l’Éternel : et il te donnera les demandes de ton cœur.
    5 Remets ta voie sur l’Éternel, et confie-toi en lui ;
    6 et lui, il agira, et il produira* ta justice comme la lumière, et ton droit comme le plein midi.
    7 Demeure tranquille, [appuyé] sur l’Éternel, et attends-toi à lui. Ne t’irrite pas à cause de celui qui prospère dans son chemin, à cause de l’homme qui vient à bout de ses desseins.
    8 Laisse la colère et abandonne le courroux ; ne t’irrite pas, au moins pour faire le mal :
    9 car ceux qui font le mal seront retranchés, et ceux qui s’attendent à l’Éternel, ceux-là posséderont le pays.
    10 Encore un peu de temps, et le méchant ne sera plus ; et tu considéreras son lieu, et il n’y sera plus ;
    11 et les débonnaires posséderont le pays, et feront leurs délices d’une abondance de paix.
    *
    12 Le méchant complote contre le juste, et grince les dents contre lui :
    13 le Seigneur se rira de lui, car il voit que son jour vient.
    14 Les méchants ont tiré l’épée et on bandé leur arc, pour faire tomber l’affligé et le pauvre, pour égorger ceux qui marchent dans la droiture :
    15 leur épée entrera dans leur cœur, et leurs arcs seront brisés.
    16 Mieux vaut le peu du juste que l’abondance de beaucoup de méchants ;
    17 car les bras des méchants seront brisés, mais l’Éternel soutient les justes.
    18 L’Éternel connaît les jours de ceux qui sont intègres, et leur héritage sera pour toujours :
    19 ils ne seront pas confus au mauvais temps, et ils seront rassasiés aux jours de la famine.
    20 Car les méchants périront, et les ennemis de l’Éternel comme la graisse des agneaux* ; ils s’en iront, comme la fumée ils s’en iront.
    21 Le méchant emprunte, et ne rend pas ; mais le juste use de grâce, et donne :
    22 car ceux qui sont bénis de lui posséderont le pays ; mais ceux qui sont maudits de lui seront retranchés.
    *
    23 Par l’Éternel les pas de l’homme sont affermis, et il prend plaisir à sa voie :
    24 s’il tombe, il ne sera pas entièrement abattu ; car l’Éternel lui soutient la main.
    25 J’ai été jeune, et je suis vieux, et je n’ai pas vu le juste abandonné, ni sa semence cherchant du pain :
    26 il use de grâce tout le jour, et il prête ; et sa semence sera en bénédiction.
    27 Retire-toi du mal, et fais le bien, et demeure pour toujours ;
    28 car l’Éternel aime la droiture, et il n’abandonnera pas ses saints* : ils seront gardés à toujours, mais la semence des méchants sera retranchée.
    29 Les justes posséderont le pays, et ils l’habiteront à perpétuité.
    *
    30 La bouche du juste profère la sagesse, et sa langue parle la droiture ;
    31 la loi de son Dieu est dans son cœur, ses pas ne chancelleront pas.
    32 Le méchant épie le juste, et cherche à le faire mourir :
    33 l’Éternel ne l’abandonnera pas entre ses mains, et ne le condamnera pas, quand il sera jugé.
    34 Attends-toi à l’Éternel, et garde sa voie ; et il t’élèvera afin que tu possèdes le pays : quand les méchants seront retranchés, tu le verras.
    *
    35 J’ai vu le méchant puissant, et s’étendant comme un arbre vert croissant dans son lieu natal ;
    36 mais il* passa, et voici, il n’était plus ; et je l’ai cherché, et il ne s’est plus trouvé.
    37 Prends garde à l’homme intègre, et regarde l’homme droit, car la fin* d’un [tel] homme est la paix ;
    38 mais les transgresseurs seront détruits ensemble ; la fin* des méchants, c’est d’être retranché** ;
    39 Mais le salut des justes vient de l’Éternel ; il est leur force au temps de la détresse, et l’Éternel leur aidera et les délivrera ;
    40 il les délivrera des méchants et les sauvera, car ils se sont confiés en lui.

    Notes :
    — v. 3 : ou : adonne-toi à la. — v. 6 : litt. : fera sortir. — v. 20 : d’autres : comme l’éclat des prairies. — v. 28 : comme 30:4. — v. 36 : ou : on.
    — v. 37, 38* : ou : l’avenir. — v. 38** : ou : sera retranchée.

    ***

    Psaumes 38

    Psaume de David, pour faire souvenir.
    1 Éternel ! ne me reprends pas dans ta colère, et ne me châtie pas dans ta fureur.
    *
    2 Car tes flèches ont pénétré* en moi, et ta main est descendue sur moi.
    3 Il n’y a rien d’entier en ma chair, à cause de ton indignation ; point de paix dans mes os, à cause de mon péché.
    4 Car mes iniquités ont passé sur* ma tête ; comme un pesant fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
    5 Mes plaies sont fétides, elles coulent, à cause de ma folie.
    6 Je suis accablé et extrêmement courbé ; tout le jour je marche dans le deuil ;
    7 Car mes reins sont pleins d’inflammation, et il n’y a rien d’entier dans ma chair.
    8 Je suis languissant et extrêmement brisé ; je rugis dans le frémissement de mon cœur.
    *
    9 Seigneur ! tout mon désir est devant toi, et mon gémissement ne t’est point caché.
    10 Mon cœur bat fort, ma force m’a abandonné, et la lumière de mes yeux aussi n’est plus avec moi.
    11 Ceux qui m’aiment, et mes compagnons, se tiennent loin de ma plaie, et mes proches se tiennent à distance,
    12 Et ceux qui cherchent ma vie me tendent des pièges, et ceux qui cherchent mon mal parlent de malheurs* et disent** des tromperies tout le jour.
    *
    13 Et moi, comme un sourd, je n’entends pas, et, comme un muet, je n’ouvre pas la bouche.
    14 Je suis devenu comme un homme qui n’entend point et dans la bouche duquel il n’y a pas de réplique.
    15 Car je m’attends à toi, Éternel ! Toi, tu répondras, Seigneur, mon Dieu !
    16 Car j’ai dit : Qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet ! Quand mon pied chancelle, ils s’élèvent orgueilleusement contre moi.
    17 Car je suis prêt à boiter, et ma douleur est toujours devant moi ;
    18 Car je déclarerai mon iniquité ; je suis en peine pour mon péché.
    19 Et mes ennemis sont vivants, ils sont forts, et ceux qui me haïssent sans motif sont nombreux ;
    20 Et ceux qui me rendent le mal pour le bien sont mes adversaires, parce que je poursuis ce qui est bon.
    21 Éternel ! ne m’abandonne point ; mon Dieu ! ne t’éloigne pas de moi.
    22 Hâte-toi de me secourir, Seigneur, mon salut !

    Notes :
    — v. 2 : litt. : sont descendues. — v. 4 : c’est-à-dire comme des eaux ; — ou : dépassé. — v. 12* : malheur, ruine. — v. 12** : ou : méditent.

    ***

    Psaumes 39

    Au chef de musique, à Jeduthun. Psaume de David.
    1 J’ai dit : Je prendrai garde à mes voies, afin que je ne pèche point par ma langue ; je garderai ma bouche avec une muselière pendant que le méchant est devant moi.
    2 J’ai été muet, dans le silence ; je me suis tu à l’égard du bien ; et ma douleur a été excitée.
    3 Mon cœur s’est échauffé au dedans de moi ; dans ma méditation le feu s’est allumé, j’ai parlé de ma langue :
    4 Éternel ! fais-moi connaître ma fin, et la mesure de mes jours, ce qu’elle est ; je saurai combien je suis fragile.
    5 Voici, tu m’as donné des jours comme la largeur d’une main, et ma durée est comme un rien devant toi. Certainement, tout homme qui se tient debout n’est que vanité. Sélah.
    6 Certainement l’homme se promène parmi* ce qui n’a que l’apparence ; certainement il s’agite en vain ; il amasse [des biens], et il ne sait qui les recueillera.
    *
    7 Et maintenant, qu’est-ce que j’attends, Seigneur ? Mon attente est en toi.
    8 Délivre-moi de toutes mes transgressions ; ne me livre pas à l’opprobre de l’insensé.
    9 Je suis resté muet, je n’ai pas ouvert la bouche, car c’est toi qui l’as fait.
    10 Retire de dessus moi ta plaie : je suis consumé par les coups de ta main.
    11 Quand tu châties un homme, en le corrigeant à cause de l’iniquité, tu consumes* comme la teigne sa beauté ; certainement, tout homme n’est que vanité. Sélah.
    *
    12 Écoute ma prière, ô Éternel ! et prête l’oreille à mon cri ; ne sois pas sourd à mes larmes, car je suis un étranger, un hôte, chez toi, comme tous mes pères.
    13 Détourne tes regards de moi, et que je retrouve ma force, avant que je m’en aille et que je ne sois plus.

    Notes :
    — v. 6 : litt. : en. — v. 11 : litt. : fais fondre.

    ***

    Psaumes 40

    Au chef de musique. De David. Psaume.
    1 J’ai attendu patiemment l’Éternel ; et il s’est penché vers moi, et a entendu mon cri.
    2 Il m’a fait monter hors du puits de la destruction, hors d’un bourbier fangeux ; et il a mis mes pieds sur un roc, il a établi mes pas.
    3 Et il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, la louange de notre Dieu. Plusieurs le verront, et craindront, et se confieront en l’Éternel.
    *
    4 Bienheureux l’homme qui a mis en l’Éternel sa confiance, et ne s’est pas tourné vers les orgueilleux et ceux qui se détournent vers le mensonge !
    5 Tu as multiplié, toi, Éternel mon Dieu, tes œuvres merveilleuses et tes pensées envers nous ; on ne peut les arranger devant toi. Si je veux les déclarer et les dire, — elles sont trop nombreuses pour les raconter.
    6 Au sacrifice et à l’offrande de gâteau tu n’as pas pris plaisir : tu m’as creusé des oreilles ; tu n’as pas demandé d’holocauste ni de sacrifice pour le péché.
    7 Alors j’ai dit : Voici, je viens ; il est écrit de moi dans le rouleau du livre.
    8 C’est mes délices, ô mon Dieu, de faire ce qui est ton bon plaisir, et ta loi est au dedans de mes entrailles.
    9 J’ai annoncé la justice dans la grande congrégation ; voici, je n’ai point retenu mes lèvres, Éternel ! tu le sais.
    10 Je n’ai point caché ta justice au dedans de mon cœur ; j’ai parlé de ta fidélité et de ton salut ; je n’ai point célé ta bonté et ta vérité dans* la grande congrégation.
    11 Toi, Éternel ! ne retiens pas loin de moi tes compassions ; que ta bonté et ta vérité me gardent continuellement.
    12 Car des maux sans nombre m’ont entouré ; mes iniquités m’ont atteint, et je ne puis les regarder ; elles sont plus nombreuses que les cheveux de ma tête, et mon cœur m’a abandonné.
    13 Qu’il te plaise, ô Éternel ! de me délivrer. Éternel ! hâte-toi de me secourir.
    14 Que ceux qui cherchent mon âme pour la détruire soient tous ensemble honteux et confondus ; qu’ils se retirent en arrière et soient confus, ceux qui prennent plaisir à mon malheur.
    15 Que ceux qui disent de moi : Ha ha ! ha ha ! soient désolés, en récompense de* leur honte.
    16 Que tous ceux qui te cherchent s’égayent et se réjouissent en toi ; que ceux qui aiment ton salut disent continuellement : Magnifié soit l’Éternel !
    17 Et moi, je suis affligé et pauvre : le Seigneur pense à moi. Tu es mon secours et celui qui me délivre. Mon Dieu ! ne tarde pas.

    Notes :
    — v. 10 : litt. : à. — v. 15 : ou : à cause de.

    ***

    La Bonne Semence :

    « Psaumes 27-34Psaume 41-48 »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :